Images de page
PDF

servation des Forêts, Eaux &t Rivieres , Art. XIV. Nulle mesure

[ocr errors]
[ocr errors]
[graphic]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][graphic]
[graphic]

mesure d'A ngleterre qui contient huit pintes angloises , de même que notre setier ou velte contient huit pinces de Paris; il estime néanmoins que le mot .sauge pourroit bien venir plutôt du grec WÀJS, qui se lit dans Hésychius ô( dans Suidas sous la même acception. L’original de la Jauge des grosses mesures est également à la garde du Prévôt de Paris , auquel il fut confié par un Edit de Philip e-Auguste , donné à Melun l'an [222. Ce fut l’un des droits attri ués depuis à l’Hôtel-de-Ville de cette Capitale.

Il y avoit à Paris deux sortes de Jauges ou mesures, l’une pour les vins de Bourgogne , c’es’r-à-dire , ceux des vignobles situés audelà du pont de la Ville de Sens, ô( l’autre pour les vins françois des vignobles situés au-del‘a de ce même lieu. François I abolit cette distinction, par son Edit du mois d'Août 1527 , ô( voulut que tous les vins amenés à Paris, tant par eau que par terre, fus~ sent jaugés à la mesure de Paris; savoir, la queue à ;4. setiers , le muid à 36 setiers, ô( les autres vaisseaux à proportion de leur rapport avec les précédens; à l'exception néanmoins des vins de la riviere de Loire , qui seront vendus de la mesure qu’ils se trouveront , pourvu toutefois que la queue tienne cinq à six setiers de plus que la jauge francoise.

L’on avoit toujours pensé que la jauge de chaque sutaille devoit s'entendre de la liqueur pure qu’elle contenoit; mais ar un mauvais usage, les Jaugeurs y comprirent la lie : Henri I , par son Edit du mois d’Octobre 1557 , résormant tous les abus qui s’étoient introduits dans les mesures ô( les poids , y comprit celui-ci; il ordonna qu’à l’avenir le muid contiendroit trente-six setiers sur lie , &c avec la lie tFente-sept setiers ô( demi, ô( que la pipe ou muid ô( demi contiendroit cinquante-quatre setiers , non compris la lie , pour laquelle , à proportion du muid, ilufaut compter trois setiers. Cette Ordonnance de Henri II fut renou~ vellée par les Lettres—Patentes de Louis XIV en 1715 , pour être exécutées dans les autres Villes du Royaume. l

Les mesures de capacité pour les liqueurs àñPaïisss , sont le pot ou la quarte , qui contient 2 pinces , 4 setiers ou chopines , 8 demisetiers, 16 possons , 32 demi-possons, 6.1. roquilles. Le muid contient 2 feuillettes , _1. quartaux , 8 pieds de Roi cubiques, 36. veltes , verges ou setiers , 144... pots , 288 pintes , ôtc.

Tous les droits d’Aides se perçoivent sur le pied du muid de Paris , contenant trente-six setiers , &t chaque setier huit pinces

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

jamais également dans l'une &c dans l'autre des mesures ; leur forme

[graphic]
« PrécédentContinuer »