Images de page
PDF
[ocr errors]

e009 mais 214:2. De plus le P. Mersenne étant mort en 1648 ,

[ocr errors]
[ocr errors]

Cour, l'autre en celle du Conseiller, commis à l'instruction 8c' jugemens des monnoies , &t la troisieme entre les mains du'

[ocr errors]
[ocr errors]

sur l’étalon du Cabinet de la Cour des Monnoies de Paris. Il sert à étalonner tous les poids dans le ressort ô( lëétendue de ces

Monnoies.
Ce poids original de la Monnoie a toujours été estimé de telle

[ocr errors]

rens poids de marc , les uns plus forts , les autres plus foibles; 6C l

que celui du Châtelet n’étoit pas conforme au poids original de la Chambre des Monnoies.

En exécution de cet Arrêt , Maître Nicolas Robillets , Examinateur au Châtelet , se transporta en la Chambre des Monnoies le Mardi 26 du même mois , «à la requête du Procureur du Roi,

H de l’Ordonnance de honorable homme &t sage Maître Jean de,

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

»Villes , aux plus prochaines Monnoies de leurs demeurances; » aux remedes sur le fort ô( foible contenus en l'ordonnance de z) 151 o ».

Celle de l'an 1567 est aussi conçue en ces termes:

« Auxquels Gardes pour chacune pile d'un ou plusieurs marcs, » avec toutes les arties ou diminutions z ô( austi_ pour chacune » garniture du trébuchet , fourni de poids des especes ayant cours » en notre Royaume , qu'ils auront étalonnés comme dit est , or» donnons trois deniers tournois qui leur seront payés par l'ouvrier » ô( Marchands desdits poids , trébuchet 8c balances : défendant » auxdits Gardes d'en prendre ni exiger autres plus grands sa:o laires D). i

Mais il y a une Ordonnance de l'an 164i qui porte en termes exprès :

(t Les Balanciers , Marchands , Fondeurs , ô( toutes autres perz) sonnes feront étalonner , ajuster , &c marquer au Greffe de notre » Cour des Monnoies les poids dont ils se voudront servir , auxD quels notre poinçon sera appliqué gratuitement ; leur défendant ~» de se servir d'aucun autre poids , a peine de confiscation des » poids , 8c de 2oo livres d'amende ».

Et enfin Louis XIV ordonna , le 20 jour de Septembre r6 8 9 , que le Fermier du droit de marque sur l'or ô( l'argent, sera tenu de se servir dans l'Argue de Lyon, de poids e'clzanti1lés(étalonnés) sur la matrice du poids de marc , étant au Greffe de la Monnoie de Lyon , sans en pouvoir tenir d'autres , à peine de mille livres d'amende. A permis à cet effet au Commissaire-Général de la Cour des Monnoies de faire la vérification desdits poids, quand il le ju~ -gera à propos; &t ordonne en outre que le Commissaire-Général de la Cour des Monnoies aura jurisdiction ô( inspection sur tous les poids de marc servant à peser l'or 6( l'argent monnoyé ou non monnoyé; &t le Consulat de Lyon , sur les poids servant à.

[ocr errors]
[ocr errors]
« PrécédentContinuer »