Les Antenors modernes, ou, Voyages de Christine et de Casimir en France, pendant le règne de Louis XIV: esquisse des mœurs générales et particulières du dix-septième siècle, d'après les mémoires secrets des deux ex-souverains, Volume 1

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 310 - Quel désordre ! quelle irrégularité ! Nul goût, nulle connaissance des véritables beautés du théâtre : les auteurs aussi ignorants que les spectateurs ; la plupart des sujets extravagants et dénués de vraisemblance ; point de mœurs, point de caractères ; la diction encore plus vicieuse que l'action, et dont les pointes et de misérables jeux de mots faisaient le principal ornement: en un mot toutes les règles de l'art, celles même de l'honnêteté et de la bienséance, partout violées.
Page 30 - D'HOQUINCOURT AVEC LE PÈRE CANAYE. Comme je dînais un jour chez M. le maréchal d'Hoquiucourt ", le père Canaye, qui y dînait aussi, fit tomber le discours insensiblement sur la soumission d'esprit que la religion exige de nous; et. après nous avoir conté plusieurs miracles nouveaux et quelques révélations modernes , il conclut qu'il fallait éviter plus que la peste ces esprits forts qui veulent examiner toutes choses par la raison.
Page 311 - La scène retentit encore des acclamations qu'excitèrent à leur naissance Le Cid, Horace, Cinna, Pompée, tous ces chefs-d'œuvre représentés depuis sur tant de théâtres, traduits en tant de langues, et qui vivront à jamais dans la bouche des hommes.
Page 312 - ... l'art, la force, le jugement, l'esprit? Quelle noblesse ! quelle économie dans les sujets ! quelle véhémence dans les passions ! quelle gravité dans les sentiments ! quelle dignité, et en même temps quelle prodigieuse...
Page 287 - Turenne a quelque chose de trop secret pour ceux qui ne sont pas assez pénétrants. On perd beaucoup de ne le comprendre pas assez nettement ; et il ne perd pas moins de n'être pas assez expliqué aux autres. La nature lui a donné le...
Page 403 - Mais pour faire voir plus clairement que je n'ai point eu d'autre visée, je lèverai ici le voile dont ce Mystère est couvert, et je dirai en peu de paroles qu'afin de réduire l'action à l'Universel, suivant les préceptes, et de ne la priver pas du Sens Allégorique, par lequel la Poésie est faite l'un des principaux instruments de l'Architectonique, je disposai toute...
Page 35 - ... crucifier sans savoir pourquoi. — Tant mieux, Monseigneur, reprit le Père d'un ton de nez fort dévot, tant mieux ; ce ne sont point mouvements humains, cela vient de Dieu.
Page 404 - France devait représenter l'Ame de l'Homme, en guerre avec elle-même et travaillée par les plus violentes de toutes les émotions ; le Roi Charles, la Volonté, maîtresse absolue, et portée au bien par sa nature, mais facile à porter au mal, sous l'apparence du bien; l'Anglais et le Bourguignon, sujets et ennemis de Charles, les divers transports de l'Appétit Irascible, qui altèrent l'empire légitime de la Volonté...
Page 400 - Las d'espérer et de me plaindre Des muses, des grands, et du sort, C'est ici que j'attends la mort, Sans la désirer ni la craindre.
Page 41 - Les jansénistes nous ont trouvé en possession du gouvernement, et ils ont voulu nous en tirer. Pour parvenir à leurs fins, ils se sont servis de moyens tout contraires aux nôtres. Nous employons la douceur et l'indulgence; ils affectent l'austérité et la rigueur.

Informations bibliographiques