Histoire littéraire du Poitou: Précédée d'une introd., et continuée jusqu'en 1840, Volume 1

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 84 - Vois sur quoi ton erreur se fonde , Scarron , de croire que le monde • . , Te va voir pour ton entretien: Quoi ! ne vois.tu pas , grosse bête , Si tu grattais un peu ta tête Que tu le devinerais bien...
Page 91 - Ayez pitié de gens plus malheureux que coupables : ils sont dans les mêmes erreurs où nous avons été nous-mêmes, et d'où la violence ne nous aurait jamais tirés. Henri IV a professé la même religion, et plusieurs grands princes. Ne les inquiétez donc point : il faut attirer les hommes par la douceur et la charité ; Jésus-Christ nous en a donné l'exemple, et telle est l'intention du roi.
Page 453 - Notre père Abraham ne fut-il pas justifié par les œuvres, lorsqu'il offrit son fils Isaac sur l'autel? — Ne voyez-vous pas que sa foi était jointe à ses œuvres, et que sa foi fut consommée par ses œuvres?
Page 236 - Péruse parle dans une ode adressée à Boiceau avec lequel il était intimement lié, et imprimée avec sa tragédie de Médée. Une Eclogue pastorale sur le vol de l'Aigle en France par le moyen de la Paix, imprimée à Paris chez André , l'an 1539. Apparemment l'ouvrage était relatif à l'arrivée de CharlesQuint en France. Robineau, dont parle La Croix du Maine, est sans doute aussi le poème en langage Poitevin , dont parle Duverdier Vauprivas...
Page 335 - Malval , chevalier des ordres du roi , conseiller en ses conseils d'état et privé , capitaine de cinquante hommes d'armes de ses ordonnances, gouverneur et lieutenant-général pour Sa Majesté...
Page 315 - Vous saviez que j'ai découvert dans les Mathématiques des choses si rares que les plus savants des Anciens n'en ont jamais rien dit et desquelles les meilleurs mathématiciens de l'Europe ont été surpris ; vous avez écrit sur mes inventions, aussi bien que M.
Page 227 - Thespis fut le premier qui, barbouillé de lie, Promena par les bourgs cette heureuse folie ; Et, d'acteurs mal ornés chargeant un tombereau, Amusa les passants d'un spectacle nouveau.
Page 311 - Mèré et son chien de style", et la ridicule critique qu'il fait, en collet monté, d'un esprit libre, badin et charmant comme Voiture : tant pis pour ceux qui ne l'entendent pas...
Page 89 - Environnée de sa gloire, Autorisée par la plus intime confiance, Dépositaire de ses grâces; Qui n'a jamais fait usage de son pouvoir Que par sa bonté. Une autre Esther dans la faveur, Une seconde Judith dans la retraite et l'oraison; La mère des pauvres, L'asile toujours sûr des malheureux.
Page 96 - ... à Niort 1675. L'auteur dédia son recueil à Philippe de Montault de Benac , duc de Navailles et de la Valette , pair et maréchal gouverneur de la Rochelle, etc., et des ville et château de Nyort. Cette lettre est un panégyrique du duc de Navailles assez détaillé , mais d'un style enflé , pesant , et qui fait connaître que l'auteur ne s'était jamais beaucoup exercé. La permission est donnée par M. Jouslard, lieutenant-général de Nyort, et datée du 15 juillet 1675. On trouve à la...

Informations bibliographiques