Séances et travaux de l'Académie des sciences morales et politiques, compte rendu

Couverture
Felix Alcan, 1864
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 210 - Toute une ville entière, avec pompe bâtie, Semble d'un vieux fossé par miracle sortie, Et nous fait présumer, à ses superbes toits, Que tous ses habitants sont des Dieux ou des Rois. Mais changeons de discours. Tu sais combien je t'aime?
Page 132 - Madame, quelquefois au fond de mon cabinet, mes deux poings dans les yeux, ou au milieu des ténèbres de la nuit, je suis de son avis. Mais voyez cela (dit-il en montrant d'une main le ciel, la tête élevée, et avec le regard d'un inspiré) : le lever du soleil, en dissipant la vapeur qui couvre la terre et en m'exposant la scène brillante et merveilleuse de la nature, dissipe en même temps les brouillards de mon esprit.
Page 111 - Les anges dirent à Marie : Dieu t'a choisie ; il t'a rendue exempte de toute souillure ; il t'a élue parmi toutes les femmes de l'univers.
Page 167 - Ainsi j'appelle Principe vital de l'homme la cause qui produit tous les phénomènes de la vie dans le corps humain. Le nom de cette cause est assez indifférent et peut être pris à volonté. Si je préfère celui de « Principe vital », c'est qu'il présente une idée moins limitée que le nom...
Page 115 - ... de vos sœurs ; vos nourrices, vos sœurs de lait, les mères de vos femmes, les filles confiées à votre tutelle et issues de femmes avec lesquelles vous auriez Mais si vous n'avez pas cohabité avec elles, il n'ya aucun crime à les épouser.
Page 111 - Dieu l'oiseau sera vivant ; je guérirai l'aveugle de naissance et le lépreux ; je ressusciterai les morts par la permission de Dieu ; je vous dirai ce que vous aurez mangé et ce que vous aurez caché dans vos maisons.
Page 133 - fond de mon cabinet, mes deux poings dans les yeux, ou au milieu » des ténèbres de la nuit , je suis de son avis. Mais voyez cela ( dit-il en » montrant d'une main le ciel, la tête élevée, et avec le regard d'un
Page 113 - C'est la barbarie des mœurs et le fanatisme naturel à ces populations belliqueuses, bien plus que la doctrine du prophète, qui ont poussé les musulmans à l'extermination et au pillage des infidèles. Le prophète était conséquent avec lui-même en respectant ceux qui obéissaient aux lois de ses prédécesseurs si honorés par lui, et je ne crois qu'être juste envers Mahomet en disant que sa réelle pensée à l'égard des chrétiens et des juifs est dans les versets tels que celui-ci : «N'engagez...
Page 112 - Un peu plus bas, dans la même sourate, il répète la même doctrine d'une manière encore plus nette et plus concise : «Point de contrainte en religion. La vraie route se distingue assez de l'erreur. Celui qui ne croira point aux idoles et qui croira en Dieu aura saisi une anse solide, qui ne rompra pas.
Page 112 - Dieu et au jour dernier, et aura fait le bien, tous ceux-là recevront une récompense de leur Seigneur. La crainte ne descendra point sur eux, et ils ne seront pas affligés8.

Informations bibliographiques