Images de page
PDF
ePub

JOURNAL

DES SAVANTS.

BUREAU DU JOURNAL DES SAVANTS.

[merged small][ocr errors]

M. le comte Walewski, ministre d'Etat, président.

M. Lebrun, de l'Institut, Académie française, secrétaire du bureau.

M. Naudet, de l'Institut, secrétaire perpétuel honoraire de l'Académie des inscriptions et belles-lettres et membre de l'Académie des sciences morales et politiques.

M. Giraud, de l'Institut, Académie des sciences morales et politiques.

M. MÉrimÉe, de l'Institut, Académie française et Académie des inscriptions et belles-lettres.

M. Cousin, de l'Institut, Académie française et Académie des sciences morales et politiques.

M. Chevreul , de 1 Institut, Académie des sciences.

M. Flourens, de l'Institut, Académie française, et secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences.

M. Villemain, de l'Institut, secrétaire perpétuel de l'Académie française et membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres.

M. Patin , de l'Institut, Académie française.

M. Mignet, de l'Institut, Académie française, et secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences morales et politiques.

M. Hase, de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-lettres.

M. Vitet, de l'Institut, Académie française et Académie des inscriptions et belles-lettre».

M. Barthelemy Saint-hilaire, de l'Institut, Académie des sciences morales et politiques.

M. LittrÉ, de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-lettres.

M. Liouville, de l'Institut, Académie des sciences.

M. Franck, de l'Institut, Académie des sciences inorales et politiques.

[merged small][merged small][graphic][merged small][ocr errors]

DES SAVANTS

JANVIER 1863.

CoiKHeuie HHKOjaa KocTOMaposa.

Bogdan Chmielnicki, par M. Nicolas Kostomarof
Saint-Pétersbourg, 1859.

PREMIER ARTICLE.

J'offrais, il y a quelques mois, aux lecteurs du Journal des Savants la biographie du Cosaque Stenka Razine; M. N. Kostomarof, à qui j'ai emprunté le récit des aventures de cet héroïque brigand, a écrit la vie d'un personnage aussi peu connu, je crois, que Stenka Razine hors des pays slaves, mais, à mon avis, beaucoup plus digne de l'être. Chef élu d'une petite nation entourée de puissants voisins, il consacra toute sa vie à combattre pour son indépendance. Aussi habile à diviser ses ennemis qu'à maintenir l'union parmi les bandes sauvages qu'il dirigeait, guerrier intrépide, politique plein de ressources, prudent au milieu des succès, d'une constance inébranlable après les revers, il ne manqua à Chmielnicki, pour obtenir une renommée européenne, qu'un peuple moins barbare, et peut-être aussi, un nom moins difficile à prononcer.

Zinovii Bogdan Chmielnicki, né dans les dernières années du xvi* siècle, était, en i646 , auditeur général, ou, comme on disait dans sa langue, écrivaini de l'armée des Cosaques zaporogues. Ainsi se nom

« PrécédentContinuer »