Images de page
PDF
ePub

chapitre intitulé, • l'aliéné devant sa famille et devant la loi, » à l'adoption de quelques mesures propres à protéger l'être privé de raison contre les erreurs possibles des décisions judiciaires.

Mémoires ou travaux originaux présentés et lus à l'Institut égyptien, publiés sous les auspices de S. A. Mohammed-Saïd, vice-roi d'Egypte, sous la direction de M. le docteur B. Schnepp, secrétaire de l'Institut égyptien. Paris, imprimerie de Laine et Havard, librairie de F. Didot frères, i86a, in-4° dexv-764 pages, avec planches. — L'Institut égyptien, fondé à Alexandrie, en i85g, parle vice-roi MohammedSaïd, possède une bibliothèque et des collections qui ont déjà rendu des services réels aux hommes d'étude. Cette société publie des bulletins reproduisant les procèsverbaux de ses séances, et elle commence à faire paraître un recueil de mémoires dont nous devons signaler l'intérêt. On peut citer parmi les travaux de genres divers contenus dans le premier volume : une introduction à l'étude de la langue copte par M. Kabis; un mémoire sur la représentation des figures animées chez les musulmans, par M. H. Mentant; aperçu théorique de la géographie géognostique de l'Afrique centrale par Figari Bey(; carte de la Nigriu'e, de l'Abyssinie et de la Nubie; de la culture du coton en Egypte par M. Grégoire; monument biographique de Bakenkhonsou, grand prêtre d'Ammon et architecte principal de Thèbes, contemporain de Moïse, interprété pour la première fois par M. Devéria, conservateur adjoint au musée égyptien du Louvre.

Anthii'nncs cronicqu.es d'Engleterre, par Jehan de Wavrin, seigneur du Forestel; choix de chapitres inédits, annotés et publiés pour la Société de l'histoire de France par M°"° Dupont, tome troisième. Paris, imprimerie de Lahure, librairie de V* J. Renouard, i863, in-8° de xLvm-43o pages. — Ce volume complète la publication entreprise par la Société de l'histoire de France de toutes les parties de l'ouvrage de Jehan de Wavrin qu'on peut considérer comme inédites et appartenant en propre à ce chroniqueur. On trouve dans ce tome troisième le sixième livre des chroniques d'Angleterre se rapportant aux années i46g, i470 «t i4/i, une notice intéressante sur Jehan de Wavrin, tdes pièces justificatives et un appendice contenant des extraits d'une histoire manuscrite de Charles le Téméraire, dernier duc de Bourgogne. Une table analytique des matières termine l'ouvrage.

Géographie ancienne de la Macédoine, par M. Th. Desdevises du Dezert, docteur és lettres, professeur agrégé d'histoire et de géographie au lycée impérial de Tours. Paris, imprimerie de Hennuyer, librairie de A. Durand, i863, in-8°dexn-454 pages, avec une carte. — Malgré les travaux récents de MM. Boué, Visquenel, Heuaey et de la Conlonche, la géographie de l'ancienne Macédoine offre encore des difficultés qwe M. Desdevises du Dezert a essayé de résoudre dans cette remarquable étude. Après une description physique de la contrée, l'auteur traite successivement de la géographie historique de la Macédoine à l'époque primitive, à l'époque macédonienne et sous la domination des Romains. Une seconde partie a pour objet tes détails topographiques. La conclusion de l'ouvrage énumère les points assez nombreux de crhique ou de topographie que M, Desdevise* a mis en lumière ou déterminés avec plus de précision.

•La Bretagne. Esquisses pittoresques et archéologiques, par L. F. Jehan (de SaintClavien). Tours, imprimerie de Bouserez, librairie de Cattier; à Paris, chez Aug. Durand, i863, in-8°de xxn-A5a pages. — M. Jehan s'est proposé de faire mieux connaître, ati point de vue archéologique surtout, un pays qui offre, sous ce rapport, tant !de richesses mal définies, quoique souvent décrites, et dans ces esquisses, qui sont 'de sérieuses études, il fait preuve d'une érudition étendue et variée. La premicro partie de l'ouvrage retrace la physionomie et les mœurs de la Bretagne actuelle; l'auteur étudie ensuite les monuments dits celtiques qu druidiques, bien qu'on en rencontre du même genre »ur presque tous, les points du globe. Dans la troisième partie, il passe en revue les croyances religieuses des Gaulois en les comparant aux systèmes mythologiques des peuples de l'antiquité. Le volume se termine par de nombreux extraits d'auteurs divers. Tout n'est pas neuf dans ce livre; mais M. Jehan a su ajouter beaucoup par ses propres, recherches à ce qui a été publié jusqu'ici sur la Bretagne et sur les origines celtiques.

Lat Iles Ioniennes pendant l'occupation française et protectorat anglais, par J. Pauthier. Paris, imprimerie de Remquet, librairie de Benj. Ouprat, i863, in-8° de xn-i55 pages. — Des événements récents donnent un intérêt particulier à cet aperçu historique. M. Pauthier y résume avec impartialité ce qui s'est passé dans les Iles Ioniennes depuis le moment où elles cessèrent d'appartenir à la république de Venise jusqu'à nos jours. Ce travail, sobre de réflexions, mais plein de faits, est accompagné de documents ofllciels inédits qui permettent d'apprécier l'état du gouvernement et de l'administration pendant l'occupation française et sous le protectorat de l'Angleterre. On remarque parmi les pièces justificative» la correspondance échangée, en i8i&. entre le gouverneur francais des îles Ioniennes et les commandants des forces anglaises.

Etudes de politique et de philosophie religieuse, par Adolphe Guéroult. Paris, imprimerie de Pillet, librairie de Michel Lévy, i863, in-ia de iv-388 pages. — M. Ad. Guéroult a réuni dans ce volume les principaux articles de politique et de philoso phie religieuse publiés par lui depuis i855, les uns dans diverses revues, les autres dans la Presse ou dans 1 Opinion nationale.

Nouvelles fables e( contes, suivis de satires et de poésies diverses, par le comte Anatole de Ségur. Paris, imprimerie de Raçon, librairie de Lecoffre, i863, iu.i,j de a5i pages. — Ce» nouvelles poésies de M, le comte de Ségur s,e font remarquer, comme les précédentes, par l'élévation des sentiments, la finesse des pensées, la tour facile et la grâce des vers. Elle» ne seront pas lues avec moins de plaisir que le premier recueil de fables publié par l'auteur il y a quinte ans.

BELGIQUE.

La science de l'âme dans les limites de l'observation, par G. ïiberghien, professeur ordinaire à l'Université de Bruxelles. Bruxelles, librairie de Deeq. A Paris, chez Durand, in-8° de iv-784 pages. Ce livre traite de In psychologie d'après le système de Krause. C'est un travail Irès-développé, dont nous n'entendons pas nous faire juges ici, mais qui se recommande à l'attention comme une œuvre sérieuse, bien que les principes en soient très-discutables.

Œuvres de Georges Chastellain, publiées par M. le baron Kervyn de Lettenhove, membre de l'Académie royale de Belgique, tome premier. Chronique ( i/i Hj,i V-îi ) Bruxelles, librairie de Heussner, i863, in-8° de LXiv-36i pages. — Cette édition des œuvres, de Georges Chastellain, le principal chroniqueur bourguignon du xy' siècle, ne peut être que favorablement accueillie par tous les amis des études historiques. Le plus important des écrits de Chastellain, sa Chronique, a été publiée pour la première fois en i8a5 par M. Buchon et réimprimée en i837 avec des augmentations; mais on ne connaissait alors que quelques manuscrits de l'ouvrage; des recherches ultérieures en ont fait découvrir un plus grand nombre, dont M. Kervyn de Lettenhove ne manquera pas sans doute de faire usage. On doit donc
espérer une édition plus satisfaisante, si ce n'est tout à fait complète, puisque plu-
sieurs parties de la chronique manquent encore dans les manuscrits. Quant aux
œuvres secondaires de l'auteur, M. de Lettenhove ne faisant pas connaître le plan
de sa publication, nous ignorons si elle comprendra les poésies inédites et la repro-
duction de l'Histoire du bon chevalier Jacques de Lalain, que J. Chifllet fit paraître
en i'',;'; Le premier volume de la nouvelle édition contient une intéressante notice
sur Georges Chastellain et le premier livre de la Chronique, qui commence à
l'année i4i9 et s'arrête après le récit des funérailles du roi Charles VI (i4aa). Le
texte est accompagné de nombreuses et savantes notes.

RUSSIE.

Description ethnographique des peuples de la Rnstie, par T. de Pauly, membre de
la Société géographique impériale de Russie, ouvrage dédié à S. M. l'empereur
Alexandre II et publié à l'occasion du jubilé millénaire de l'empire de Russie. Saint-
Pétersbourg, imprimerie de Bellizard. Paris, librairie de Benj.Duprat, i862 , grand
in-folio de 76 feuilles, avec 63 planches. Cet important ouvrage a été rédigé sur les
matériaux que possède la Société géographique impériale de Russie et sur les do-
cuments des ministères et administrations de l'État. Il est précédé d'une introduc-
tion de M. Ch. de Baer, exposant ce qu'était dans le passé et ce qu'est aujourd'hui
la science ethnographique. Le savant travail de M. de Pauly est une description éten-
due et complète de l'état actuel et des traits caractéristiques de tous les peuples de
l'empire russe, classée méthodiquement d'après l'origine de ces peuples et les limites
géographiques. L'ouvrage est divisé en cinq grandes sections, dans l'ordre suivant:
peuples indo-européens; peuples du Caucase; peuples ouralo-altaïques; peuples de
a Sibérie orientale; peuples de l'Amérique russe. Ces sections se subdivisent à leur
tour en un grand nombre de chapitres, dont chacun est consacré à une nationa-
lité distincte. Cette grande publication, exécutée avec un luxe typographique re-
marquable, est ornée de 63 planches imprimées en couleurs, représentant les
types et les costumes de tous les peuples de la Russie. Elle est, en outre, accom-
pagnée d'un tableau statistique, dressé d'après les documents officiels les plus ré-
cents , et d'une carte ethnographique de l'empire russe.

TABLE.

p«g«.

Théâtre complet de Térence, par le marquis de Belloy. (Article de M. Naadet.).. 141

Bogdan Chmielnicki, par M. Nicolas Kostomarof. (3* article de M. P. Mérimée.) 153

Dessins et peintures bouddhiques. (2* et dernier article de M. Barthélemy Saint-

Hilaire. ) 175

Bibiiotbeca Patrum gracorum et latioorum. (Article de M. Hase.) 190

Nouvelles littéraires. — Livres nouveaux 200

PIN DE LA TABLE.

P

la

DES SAVANTS

AVRIL 1863.

The Life Of Mahomet, with introductory chaplers on the original sources for the biography of Mahomet, and on the pre-islamite history ofArabia, by William Muir, esq., Bengal civil service. London, i86i , in-8°. — La Vie De Mahomet, précédée d'une introduction sur les sources originales de sa biographie et sur l'histoire de f Arabie antérieurement à l'Islam, par M. William Muir, esq., du service civil au Bengale.. Londres, 4 vol. in-8°, avec des cartes et des tableaux.

Das Leben Uno Die Lehre Des Mohaihmad, naçh bisher grôsstentheils unbenutzten Qucllen, bearbeitet von A. Sprenger, erster Band, xvi-583; zweiter Band, 548. Berlin, i86i, i862. — La Vie Et La Doctrine De Mahomet, d'après des sources la plupart inédites, par M. A. Sprenger. Berlin, in-8°, les deux premiers volumes.

PREMIER ARTICLE.

On peut dire que, de nos jours, l'histoire de Mahomet a été complétement renouvelée; elle a été l'objet des plus vastes et des plus heureux travaux; et nous pouvons nous flatter, grâce à quelques excellents ouvrages, de la connaître dès à présent presque aussi bien qu'on peut le désirer. Le progrès général des sciences historiques, dont notre siècle est si justement fier, nous a rendus très-difficiles; mais il faudrait l'être outre mesure pour ne pas se montrer satisfait de livres aussi savants et aussi bien composés que ceux de MM. G. Weil, Caussin de Perce val, William Muir et A. Sprenger. Tous ces ouvrages ont été puisés directement aux sources originales; ils attestent tous une érudition profonde, une méthode irréprochable et une critique éclairée. Parmi les grands personnages de l'humanité, il y en a peu qui, de notre temps, aient eu la fortune d'être aussi bien étudiés que le fondateur de l'islamisme; et, si sa physionomie a été étrangement défigurée par l'ignorance, les passions etles préjugés des siècles précédents, le nôtre,du moins, pourra commencer à la voir dans toute sa vérité, qui ne diminuera rien à sa grandeur et à sa gloire légitime. C'est la France qui a eu le mérite, voilà plus de centxtrente ans, de commencer cette réhabililation; ou, du moins, c'est un Français, naturalisé plus tard en Angleterre, Jean Gagnier, qui songea le premier à demander une Vie de Mahomet au témoignage des documents authentiquest. Depuis lors, cet essai a été bien dépassé; mais, même aujourd'hui, il n'est pas sans valeur. M. G. Weil, un des successeurs les plus instruits de Gagnier, n'a pas manqué de lui rendre cette justice, en reprenant la même voie que lui *.

M. G. Weil publiait son livre en i 843, et il en empruntait tous les matériaux soit au Corân, soit à des manuscrits, jusque-là trop peu consultés, d'historiens arabes 3. L'auteur y avait consacré de longues années et de patientes recherches; mais les sources auxquelles il pouvait s'adresser, quoique fort bonnes, n'étaient ni assez nombreuses ni surtout assez anciennes. L'ouvrage n'en méritait pas moins d'estime, et il était déjà digne du temps où il paraissait. Mais il fut bientôt effacé par celui

1 La vie de cet orientaliste assez célèbre fut très-aventureuse. Élève au collége de Navarre vers i690, il avait montré une grande aptitude pour l'étude de l'arabe et de l'hébreu. Il était devenu chanoine de Sainte-Geneviève, quand tout à coup il quitta les ordres, se maria , et alla chercher un asile en Angleterre, où il embrassa la religion réformée. Fougueux protestant, il attaqua avec une sorte de fureur l'Église catholique; et, en même temps, professeur d'arabe à l'université d'Oxford, il publia de nombreux ouvrages de polémique et d'érudition orientale. Le principal lut une édition, avec traduction latine, d'Aboulféda. C'est de cet auteur qu'il a tiré en grande partie son ouvrage sur Mahomet, intitulé: La vie de Mahomet, traduite et compilée de l'Alcoran, des traditions authentiques de la Sonna et des meilleurs auteurs arabes. Amsterdam , i782 ,2 vol. in-i a. Jean Gagnier mourut vers i770.— s G. Weil, Mohammed, der Prophet, etc. préface, p. vu-vin. Il est probable que Voltaire a pris de l'ouvrage de J. Gagnier tout ce qu'il a si bien dit de Mahomet dans l'Essai sur les mœurs; c'est comme une compensation de sa tragédie si fausse et si déclamatoire.— 5 L'ouvrage de M. Gustave Weil est intitulé, Mahomet le prophète, sa vie et sa doctrine, tiré de sources manuscrites et du Coran. Stutlgard, i8/j3, in-8°, x\\vm jOo, en allemand. 11 se compose de neuf chapitres, et il est terminé par de longs extraits d'auteurs arabes, et spécialement d'Ibrahim Halébi, qui vivait au zvi* tiède.

« PrécédentContinuer »