Barbares et civilisés dans l'antiquité

Couverture
L'Harmattan, 2005 - 281 pages
Après avoir évoqué les relations entre la nature sauvage et la campagne domestiquée, et les liens ambigus qu'elles entretiennent, le numéro VII des Cahiers Kubaba, intitulé Barbares et Civilisés dans l'Antiquité, évoque un thème qui n'est pas sans rapport avec le thème précédent. En examinant le contenu de celui-ci, les auteurs, spécialistes de l'Antiquité, montrent que les termes barbares et civilisés servent à désigner des pratiques différentes, voire opposées, selon les époques et les civilisations. Ainsi, l'inceste, qui est considéré par les Hittites comme la marque de la barbarie, est valorisé chez les Perses et regardé comme l'expression même de la vertu religieuse. Mais, tout en constatant ces divergences, les auteurs se demandent s'il n'existe pas certains traits communs dans ces représentations multiples. Les articles contenus dans ce volume portent sur le monde indo-européen, le monde proche-oriental et le Moyen Âge occidental.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques