Les déséquilibres financiers internationaux

Couverture
LA DECOUVERTE, 1 juil. 2010 - 128 pages

Le pays le plus riche de la planète est aussi celui qui vit le plus au-dessus de ses moyens : analyse des mécanismes par lesquels ces déséquilibres se forment.


Face à l'énorme déficit de la balance courante américaine, les pays d'Asie comme les pays exportateurs de pétrole ont accumulé des excédents tout aussi spectaculaires. L'économie la plus riche de la planète emprunte ainsi massivement à des pays beaucoup moins développés. Comment en est-on arrivé là ? La situation est-elle aussi paradoxale qu'il y paraît ? Peut-elle se dénouer sans catastrophe ?
À ces questions, le présent ouvrage apporte des réponses qui vont parfois à l'encontre des idées reçues. Il démonte les mécanismes qui ont conduit à la formation des déséquilibres actuels, soulignant le rôle, dans un monde où les pressions déflationnistes sont fortes, des politiques économiques et des systèmes financiers. Certes, le dollar doit baisser dans les années qui viennent, mais les États-Unis ne sont pas menacés de faillite et leur devise n'est pas près de s'effondrer.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

À propos de l'auteur (2010)

Anton Brender, ancien directeur du CEPII, est professeur associé à l'université de Paris-Dauphine. Florence Pisani est enseignante à l'université de Paris-Dauphine. Les auteurs sont économistes chez Dexia Asset Management. Outre les publications d'Anton Brender aux Éditions La Découverte, les auteurs ont publié chez Economica Les Marchés et la croissance (2001) et La Nouvelle Économie américaine (2004).

Informations bibliographiques