Journal étranger

Couverture
Chez J. F. Quillau, 1761
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 155 - Ce qui me confirme dans cette penfée, eft de voir que nos plus grands Poètes ont fait beaucoup de vers foibles. Perfonne n'en a fait de plus beaux que Malherbe : combien en at'il fait qui ne font
Page 151 - Ainfi Homère ayant dû peindre avec vérité, ne Faut-il pas admirer l'ordre, la proportion , la grâce, la force, la. vie, l'action & le fentiment qu'il a donné à toutes fes peintures ? Plus la Religion
Page 151 - plus il faut être touché de voir qu'il ait donné tant de force à ce qui eft en foi
Page 155 - vers foibles. Perfonne n'en a fait de plus beaux que Malherbe : combien en at'il fait qui ne font
Page 151 - ridicule, plus il faut l'admirer de l'avoir relevée par tant de magnifiques images ; plus les mœurs étoient
Page 155 - chercher : ils font pleins d'épithetes forcées pour attraper la rime : en retranchant certains vers , on ne retrancherait aucune beauté.
Page 4 - fixé un tarif de punitions pécuniaires pour les affronts & pour les coups. Je n'en citerai qu'un exemple. Si un homme en avoit battu un autre, & qu'il lui eût fait une contufion ou une plaie, il étoit obligé de payer trois couronnes, fix pour deux
Page 19 - rapportée devant un Confeil de perfonnes inftruites dans les loix de la Chevalerie ; Charles fut déclaré n'être point coupable de contumace , parce qu'il s'étoit retiré du champ de bataille avec le Juge. On fixa un autre jour pour le combat, Pierre refufa de paroître au
Page 197 - varié , qu'ils font fort propres à donner l'alarme. Tantôt on les entend grogner comme des pourceaux , & d'autres fois hennir comme
Page 6 - ordinairement très-dures pour le parti des vaincus ;. ils étoient quelquefois obligés d'abaifFer leurs tours , de murer une porte, de ne porter pendant un certain tems que des habits noirs doublés de noir, de ne point fe rafer la barbe pendant dix ans, &c.

Informations bibliographiques