Histoire de Fénélon: composée sur les manuscrits originaux, Volume 1

Couverture
Chez Giguet et Michaud, 1809
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 147 - ... avec cela un homme qui ne voulait jamais avoir plus d'esprit que ceux à qui il parlait, qui se mettait à la portée de chacun sans le faire jamais sentir, qui les mettait à l'aise et qui semblait enchanter; de façon qu'on ne pouvait le quitter, ni s'en défendre, ni ne pas chercher à le retrouver.
Page 160 - Quand il manque de prétexte pour attaquer les autres, il se tourne contre lui-même. Il se blâme, il ne se trouve bon à rien. il se décourage, il trouve fort mauvais qu'on veuille le consoler.
Page 160 - Il revient à la compagnie et s'aigrit contre elle. On se tait, ce silence affecté le choque. On parle tout bas, il s'imagine que c'est contre lui. On parle tout haut, il trouve qu'on parle trop, et qu'on est trop gai pendant qu'il est triste. On est triste, cette tristesse lui paraît un reproche de ses fautes.
Page 161 - Dans sa fureur la plus bizarre et la plus insensée, il est plaisant, éloquent, subtil, plein de tours nouveaux, quoiqu'il ne lui reste pas seulement une ombre de raison. Prenez bien garde de ne lui rien dire qui ne soit juste, précis et exactement raisonnable ; il saurait bien en prendre avantage, et vous donner adroitement le change ; il...
Page 160 - ... sa raison est comme à l'envers. C'est la déraison elle-même en personne. Poussez-le, vous lui ferez dire en plein jour qu'il est nuit ; car il n'ya plus ni jour ni nuit pour une tête démontée par son caprice.
Page 74 - Je voudrais même faire voir aux jeunes filles la noble simplicité qui paraît dans les statues et dans les autres figures qui nous restent des femmes grecques et romaines ; elles y verraient combien des cheveux noués négligemment par derrière, et des draperies pleines et flottantes à longs plis, sont agréables et majestueuses.
Page 306 - Nous sommes par avance d'accord, de quelque manière que vous décidiez. Ce ne sera point une soumission extérieure, ce sera une sincère conviction. Quand même ce que je crois avoir lu me paraîtrait plus clair que deux et deux font quatre, je le croirais encore moins clair que mon obligation de me défier de mes lumières, et de leur préférer celles d'un évêque tel que vous.... Je...
Page 306 - Comptez, Monseigneur, qu'il ne s'agit que de la chose en ellemême, et nullement de moi. Vous avez la charité de me dire que vous souhaitez que nous soyons d'accord; et moi, je dois vous dire bien davantage : Nous sommes par avance d'accord, de quelque manière que vous décidiez.
Page 237 - ... plus nerveux, plus précis. On ne s'attache plus aux paroles que pour exprimer toute la force des pensées; et on n'admet que les pensées vraies, solides, concluantes pour le sujet où l'on se renferme. L'érudition, autrefois si fastueuse, ne se montre plus que pour le besoin; l'esprit même se cache, parce que toute la perfection de l'art consiste à imiter si naïvement la simple nature, qu'on la prenne pour elle.
Page 184 - Métamorphoses : le sujet est fort varié; il lui apprend beaucoup de mots et de tours latins: il le divertit : et comme les thèmes sont ce qu'il ya de plus épineux, il faut y mettre le plus d'amusement qu'il est possible.

Informations bibliographiques