Le cerf: symboles, mythes, traditions, héraldique

Couverture
Editions Cheminements, 2007 - 197 pages
Le cerf se trouve déjà dans l'art pariétal préhistorique, probablement en liaison avec une intention magico-cynégétique et/ou religieuse. À partir de l'âge du bronze, l'animal fait l'objet, sinon d'un culte, du moins d'une vénération de nature solaire et ignée: sa ramure est assimilée aux rayons du soleil et au feu. Assumant un rôle de lien entre le Ciel et la Terre, le cerf tient une place centrale dans les légendes et mythes de nombreux peuples, surtout indo-européens et asiatiques, associé à l'Arbre de vie - à cause du renouvellement périodique de ses bois -, et symbolise la chaleur, la fertilité et l'éveil spirituel. Le combat du cerf contre les serpents, thème qu'on trouve à la fois dans les divers paganismes et dans le christianisme, représente la lutte entre la lumière et les ténèbres. Animal lié à la mort et à la renaissance, le cerf possède une importante nature initiatique et psychopompe, guidant le défunt sur les chemins de l'Autre Monde. Cette idée de guidance se retrouve dans les légendes de saint Hubert et de saint Eustache où le cerf est identifié au Christ sauveur des âmes. Symbole ambivalent, tantôt positif tantôt négatif le cerf occupe une place de choix au sein de la symbolique universelle et du phénomène héraldique européen. Et c'est bien volontiers que nous invitons les lecteurs à nous suivre sur les traces qui mènent, par l'étude de traditions les plus variées à la découverte du cerf mythique, légendaire et symbolique.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques