Mémoires d ́Outre-tombe

Couverture
Dufour, Mulat et Boulanger, 1860
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Chateaubriand : Mémoires d'outre-tombe, tome 1 : livres 1 à 24

Avis d'utilisateur  - Henri-l-oiseleur - Babelio

Chateaubriand : Mémoires d'outre-tombe, tome 1 : livres 1 à 24 par François-René de Chateaubriand Je n'ai pas lu les Mémoires dans cette édition, mais dans celle que Garnier a publiée, l'édition du ... Consulter l'avis complet

Chateaubriand : Mémoires d'outre-tombe, tome 1 : livres 1 à 24

Avis d'utilisateur  - claudine42 - Babelio

Chateaubriand : Mémoires d'outre-tombe, tome 1 : livres 1 à 24 par François-René de Chateaubriand C’est souvent l’appréhension qui fait basculer la préhension en renoncement. Le Général de Gaulle ... Consulter l'avis complet

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 364 - LES Puissances alliées ayant proclamé que l'Empereur NAPOLÉON était le seul obstacle au rétablissement de la Paix en Europe , l'Empereur NAPOLÉON, fidèle à son serment, déclare qu'il renonce, pour lui et ses héritiers , aux Trônes de France et d'Italie , et qu'il n'est aucun sacrifice personnel, même celui de la vie, qu'il ne soit prêt à faire à l'intérêt de la France.
Page 274 - Le Sénat, premier conseil de l'Empereur et dont l'autorité n'existe que lorsque le monarque la réclame et la met en mouvement, est établi pour la conservation de cette monarchie et de l'hérédité de votre trône, dans notre quatrième dynastie. La France et la postérité le trouveront, dans toutes les circonstances, fidèle à ce devoir sacré, et tous ses membres seront toujours prêts à périr pour la défense de ce palladium de la sûreté et de la prospérité nationales.
Page 352 - ... constitutionnelle le monarque n'existe qu'en vertu de la Constitution ou du pacte social ; « Que Napoléon Bonaparte , pendant quelque temps d'un gouvernement ferme et prudent , avait donné à la nation des sujets de compter pour l'avenir sur des actes de sagesse et de justice ; mais qu'ensuite il a déchiré le pacte qui l'unissait...
Page 77 - Soldats, l'Europe a les yeux sur vous ! Vous avez de grandes destinées à remplir , des batailles à livrer , des dangers , des fatigues à vaincre ; vous ferez plus que vous n'avez fait pour la prospérité de la patrie , le bonheur des hommes et votre propre gloire. Soldats, matelots, fantassins, canonniers,
Page 143 - LES grenouilles se lassant De l'état démocratique , • Par leurs clameurs firent tant Que Jupin les soumit au pouvoir monarchique. Il leur tomba du ciel un roi tout pacifique...
Page 214 - Elle nous donnera l'abondance, de bons quartiers d'hiver et un prompt retour dans la patrie. Conduisez-vous comme à Austerlitz, à Friedland, à Vitebsk et à Smolensk, et que la postérité la plus reculée cite votre conduite dans cette journée. Que l'on dise de vous : il était à cette grande bataille sous les murs de Moscou.
Page 155 - Lorsque je me montrerai au delà des Pyrénées , le léopard épouvanté cherchera l'Océan pour éviter la honte , la défaite et la mort. Le triomphe de mes armes sera le triomphe du génie du bien sur...
Page 353 - ... comme l'un des droits de la nation , a été constamment soumise à la censure arbitraire de sa police et qu'en même temps il s'est toujours servi de la presse pour remplir la France et l'Europe de faits controuvés , de maximes fausses , de doctrines favorables au despotisme , et d'outrages contre les gouvernements étrangers; que des actes et rapports entendus par le sénat ont subi des altérations dans la publication qui en a été...
Page 347 - Bonaparte, et se faire sire ! // aspire à descendre : mais non, il croit monter en s'égalant aux rois. Il aime mieux un titre qu'un nom. Pauvre homme , ses idées sont au-dessous de sa fortune. Je m'en doutai quand je le vis donner sa petite sœur à Borghèse, et croire que Borghèse lui faisait trop d'honneur.
Page 321 - Meaux, elle s'avance par la route d'Allemagne; mais l'Empereur la suit de près à la tête d'une armée victorieuse. « Le conseil de régence a pourvu à la sûreté de l'Impératrice et du roi de Rome. Je reste avec vous. « Armons-nous pour défendre cette ville , ses monuments, ses richesses, nos femmes, nos enfants, tout ce qui nous est cher.

Informations bibliographiques