Images de page
PDF
ePub

de noblesse , plus d'élévation dans sa pensée, plus de génie & de corre&ion ; les draperies étoient de pratique & d'assez mau- JACQUES yais goût.

BASSAN. La mort enleva ce grand homme à Bassano en 1992. à l'âge de quatre-vingt-deux ans ; il est enterré dans l'Eglise de faint François. Sa vie fut toujours réguliére, & il fut si charitable, que sa femme l'en reprenoit souvent.

Au lit de la mort il dit que ne pouvant rien apprendre de nouveau & ne commençant qu'à cette heure à entrevoir le merveilleux de la peinture, il voyoit combien il étoit difficile d'atteindre à la perfection de cet art.

François & Léandre Bassan ont été les plus habiles des quatre fils de Jacques Bassan. François qui étoit l'aîné a presque égalé son pere : il se retira à Venise avec sa femme & acquit FRANÇOIS un tel renom qu'il travailla dans le palais faint Marc en con- BASSAN. currence avec le Tintorer & Paul Veronese. Son pere de temps en temps venoit voir son plafond, il prenoit un miroir d'une main & de l'autre une baguette pour lui faire retoucher ce qu'il croyoit nécessaire. Sa trop grande application le rendit mélancolique au point qu'il se croyoit toujours entouré d’ar. chers, & pensant un jour qu'on le venoit arrêter, il se jetra par la fenêtre & mourut sur le champ, en l'année 1594. âgé de quarante-quatre ans.

Léandre resta à Bassano avec son pere & vint à Venise peindre le Doge Vaniero. Il demeura chez son frere François LEANDRE quelque-temps, s'y maria & fit plusieurs tableaux d’Eglise : BASSAN. mais il excelloit à faire le portrait. Après la mort de son frere il vint terminer ses ouyrages commencés , & ayant peint le Doge Grimani il fut fait chevalier de saint Marc : on lui donna plusieurs sujets d'histoire remplis de portraits dans la salle du conseil des dix. L'Empereur Rodolphe II. content de plusieurs portraits qu'il lui avoit envoyés lui fit présent de son portrait en médaille d'or. Son humeur mélancolique le portoit à jouer des instrumens; il aimoit la dépense & mangeoit avec ses disciples à qui il faisoit faire l'essai des viandes craignant d'être empoisonné : après une longue maladie il mourut à Venise en 1623. âgé de soixante & cinq ans.

Les deux autres fils de Jacques & qui ont été aussi ses difciples, se nommoient Jean-Baptiste & Jérôme ; ils se sont bor. nés à copier les ouvrages de leur pere & à les multiplier,

Les desseins de Jacques Bassan font fort heurtés & fort LACOU Es indécis; le trait de la plậpare ainsi que les ombres sont faiBASSAN. tes au pinceau, d'autres sont à la pierre noire avec un petit

lavis d'encre de la Chine ou de bistre , souvent on y trouve du pastel ; on en voit quelques-uns lavés dont le trait est à la plume, rien n'y est correct ni rendu , & les contours en sont tâtés. On ne peut méconnoître le Bassan à ses figures rustiques, dont les têtes, les mains & les ajustemens lui sont affectés; la couleur répanduë dans tous ses desseins, est ce qu'on doit le plus remarquer.

On voit à Bassano dans le cloître de saint François une Vierge avec le Jesus, saint Antoine Abbé & faint François. A faint Jérôme une fuite en Egypte. Au palais public dans le lambris des chambres il a peint en clair-obscur tous les arts, & dans la salle d'audience une Sufanne, la femme adultére, les freres Machabées sortant des fâmes devant Nabuchodonosor. Dans la petite Eglise du château une naissance de Jesus-Christ, dans l'Eglise de saint François un saint Jean assis. Pour les peres delle gratie le tableau de saint Valentin. Dans l'Eglise de sainte Catherine, saint Martin à cheval, dans le palais public une Vierge à fresque & une autre à l'huile avec saint Roch.

A Venise chez les Jésuites saint Pierre & faint Paul : à saint George majeur une grande nativité avec les bergers qui sont éclairés des rayons du Jesus : on voit à sainte Marie Majeure de la même ville , les animaux qui entrent dans l'Arche , & les quatre saisons plus petites, rangées sur les piliers de l’Eglise en forme de galerie avec plusieurs autres tableaux modernes. · On voit à Vicence dans l'Eglise des Bombardiers le tableau de saint Eleuthere : au maître Aurel des peres de saint Roch le faint qui guérir les pestiférés & dans le haur une Vierge montant au Ciel entourée d'anges : dans la salle du conseil de Vicence, il a peint la Vierge sous un dais & à ses genoux deux recteurs qui ont d'un côté leurs gens de livrée, & de l'autre leurs archers qui ouvrent les prisons.

A Bresche dans le cheur des Jésuites on voit la passion de N. S. en neuf tableaux.

A Padouë un Christ porté au tombeau à Santa Maria in Vanzo.

TINTORET.

fainte Croix, & les noces de Cana dans leur réfectoire ; dans l'Eglise de saint Pierre, la visitation de sainte Elisabeth. :

On admire parmi les cinq tableaux qu'il a peints à la Trinità Adam & Eve rentés par le serpent, & Caïn qui tuë son frere Abel, dans lesquels il a fait des études étonnantes d'après nature. Dans le palais Ducal il a représenté le fameux paradis, la reddition de la ville de Sara, l'Empereur Barberousse couronné par le Pape Adrien IV. avec plusieurs cardinaux & nobles Vénitiens; on voit la musique du Pape dans la partie inférieure du tableau, l'excommunication du même Empereur avec beaucoup de figures & quantité d'autres morceaux.

A sainte Afre dei Rochetini à Brescia on voit au maître Aucel une transfiguration de son bon temps.

A la Croce a Milan il a peint'une fainte Barbe avec fainte Hélene; à fan Carlo dei Zalzi les trois apôtres saint André, faint Pierre & faint Paul.

Dans la galerie de l'Archevêché de Milan la femme adultére, Notre Seigneur au milieu des docteurs.

Dans l'Eglise de saint François à Genes le baptême de faint Jean qui est d'un coloris étonnant.

On voit à Lucques dans l'Eglise de saint Martin une trèsbelle céne.

Le Roy d'Espagne a place dans la facristie du couvent de l'Escurial N. S. qui lave les pieds à ses apôtres ; dans le réfectoire du même couvent Esther évanouie devant le Roy Afsuérus : les figures de ces deux tableaux peints sur toile sont grandes comme nature, elles soutiennent dignement la réputation de leur auteur.

Chez le Grand Duc de Toscane à Florence on voit le portrait de Sansovin.

Dans la galerie du Duc de Modène deux beaux tableaux.

La collection de l’Ele&eur Palatin à Dusseldorf présente Jesus-Christ crucifié avec nombre de figures, une annonciation, & un portrait avec une chaîne d'or au cou.

Dans le cabinet du Roy on voit le portrait d'un homme tenant un mouchoir, celui d'une Vénitienne, Susanne & les vieillards, le portrait d'un homme appellé la longue barbe, la Madeleine aux pieds de Jesus-Christ chez Simon le pharisien, les pélerins d'Emmaüs , une descente de croix & le martyre de Saint Marc.

Y *

cule

On voit au palais Royal le portrait de Henri III. celui TINTORET. d'un homme appuyé sur un prie-Dieu, une présentation au

Temple, la conviction de saint Thomas, un consistoire, une descente de croix, le Titien & l'Arèrin deux portraits ovales en regard; les Ducs de Ferrare pere & fils ; l'alaitement d'Her

Junon ; une Léda dans une chambre. Les meilleurs graveurs du Tintorer sont Augustin Carrache, Vofterman, C. Vischer, Kilian, les Sadeler, Matham, Coclemans, Melan, Van Kessel, André Zucchi, Domenico Roc setti, Desplaces & autres : il y à sept piéces dans le cabinet de l'Archiduc, onze dans la suite de Louisa, plusieurs dans le cabinet des tableaux de l'Empereur gravés à Vienne par Antoine Joseph Prenner & quelques-uns dans les tableaux du Grand Duc; on compte au moins soixante piéces gravées d'après le Tintoret,

[graphic][subsumed][ocr errors][ocr errors]
[graphic][subsumed][subsumed]
[graphic]

B E T E vrai nom de ce peintre est Jacques Robufti; la =
O profession de teinturier qu'exerçoit son pere le fit TINTORET.

nommer Tintoret. Il naquit à Venise en 1512.
& fur peu de temps disciple du grand Titien qui

craignant d'être un jour surpassé par le Tintoret, trouva le moyen de le congédier de son école : sans perdre de vûë le goût de Michel-Ange & les ouvrages du Ti. tien, il fut son maître à lui-même, il copioit le modèle & consultoit les statuës antiques.

C'est le génie le plus fécond que nous ayons eu dans la peinture ; pendant que ses camarades faisoient des desseins pour un tableau destiné à la confrairie de saint Roch , il apporta le tableau tout fait , & sur quelques difficultés que fi

« PrécédentContinuer »