Images de page
PDF
ePub

DU CITOYEN,

ου

BIBLIOTHEQUE RAISONNÉE

DES SCIENCES

MORALES ET POLITIQUES.

1771. TOME ONZIE ME.

QUATRIEME PARTIE. NOTICES ET ANNONCES. N°. PREMIER.

L'HONNEUR François, ou Hiftoire des vertus & des exploits de notre Nation, depuis l'établiffement de la Monarchie jufqu'à nos jours, par Mr. de Sacy. Sous l'Epigraphe ::

L'honneur parle, il fuffit, ce font là nos oracles..

Huit volumes in-12, dont il n'en paroît encore que fix, qui fe vendent, reliés en veau, un écu chacun, à Paris, chez Coftard,, rue S. Jean de Beauvais..

Cet Ouvrage fe lit avec un intérêt qui va fouvent jufqu'aux larmes. On y trouve une infinité de traits qui honorent l'humanité,& le choix qu'il en a fait honore auffi l'Auteur. On auroit defiré qu'il eût pu ne fe pas borner en quelque façon aux anecdotes guerrieres & à celles de la politique: ce n'eft là, comme on le fait, que l'écorce de P'hiftoire; & c'eft prefque tout ce que nous en avons jufqu'à ce jour. On auroit encore defiré qu'il eût cité plus fouvent les autorités; il rapporte des actions fi belles, & des difcours fi 'nobles, qu'on voudroit, en s'en fouvenant, pouvoit attefter l'Auteur ancien dont M. de Sacy en a tiré le récit pour enrichir fon Recueil. Nous difons fon Recueil; car quoiqu'il lui ait donné la forme d'une hiftoire fuivie, on fent bien qu'un Ouvrage dans lequel une Nation est toujours peinte en beau, n'eft que la moitié d'une hiftoire. Il faut donner cette moitié à lire à nos enfants; & leur apprendre à détester, ou à méprifer l'au tre, mais non pas leur cacher fon existence. Les hommes doivent connoître ce qui s'eft fait de bien, pour l'imiter & le refpecter ; & ce qui s'est fait de mal, afin d'être en garde contre l'abus des. paffions, contre l'ignorance & les erreurs dont ce mal a été le fruit.

No. I I.

Journal historique de Francfort fur le Mein.

Cet Ouvrage périodique françois qui fe public en Allemagne, eit rédigé par M. Paradis, Profeffeur de Belles-Lettres & de Langue Françoile à Francfort; il n'eft pas feulement historique,

ས་སྐྱ་

mais auffi critique, philofophique & littéraire. L'Auteur paroît être un homme de goût, plein d'activité & d'amour pour le bien public. Il ne fe borne point aux matériaux que peut lui fournir le pays qu'il habite, il fait volontiers ufage de ceux qu'il trouve répandus dans les Ouvrages périodiques de France. Il a fait en particulier aux Ephémérides du Citoyen l'honneur d'en copier de mot à mot toutes les Lettres de M. l'Abbé Baudeau fur l'état actuel de la Pologne, & tout ce qui a paru jufqu'à préfent de notre Traité fur la République de Genève, & les troubles qui l'agitent. Nous ne doutons point qu'il n'ait encore la politeffe de prendre le petit morceau de ce dernier Ouvrage qui fe trouve dans ce Volume. Mais nous penfons qu'il n'oubliera pas cette fois de dire d'où il le tirera, & d'où il a tiré les précédents. Cette légere & jufte attention eft digne de M. Paradis, de l'honnêteté duquel nous fommes très perfuadés; & elle le mettra à fon aife vis-à-vis de fes Lecteurs, dans le cas où des circonftances majeures nous forceroient d'avoir pour la fuite moins de ponctualité que nous ne le defirerions, & que nous n'avons lieu de le croire. Faute d'y avoir pris garde pour le paffé, il avoit promis à fes Lecteurs, ily a huit mois, la continuation de cet Ouvrage pour fon prochain Volume; & ils auront pu s'en prendre à lui de ce qu'il n'a pas rempli fa promeffe, tandis que c'eft uniquement notre faute, ou plutôt celle des caufes qui nous ont fait trouver l'étude des finances de cette République fi longue & fi difficile. Nous ferions fâchés qu'on le rendît responsable de nos torts apparents ou réels, & nous defirons n'avoir que des compliments à lui faire fur fes talents, fon zele & fes procédés.

لا

vement,

N°. II I.

Invention utile.

Plufieurs Papiers publics ont déja parlé de L'invention de M. de Knaub, Infpecteur du Cabinet de Phyfique & de Mathématiques de LeursMajeftés Impériales & Royale: machine dont le principal objet eft de donner de l'agitation aux caux ftagnanres.. Voici les éclairciffements que nous avons pu nous procurer fur cette Machine., & qui nous la font paroître auffi fimple qu'elle peut être utile. Le moteur de cette machine eft un pendule très long, très fort & très pefant, que des hommes mettent en mouvement par degrés, à peu près comme on commence à fonner une groffe cloche. Lorfque ce pendule a pris fon mouce mouvement eft entretenu long-temps par fon propre poids, & par deux refforts très forts contre lefquels il va frapper alternativement, & qui fe te renvoient l'un à l'autre. Ce mouvement fait jouer des pompes qui élevent l'eau de l'étang ou du marais qu'on veut agiter, & la portent dans un réfervoir. Lorfque le réfervoir eft plein, à une certaine hauteur, on ouvre une vanne qui laiffe échapper précisément autant d'eau que les pompes en apportent. Cette eau, par fa chûte, peut même faire tourner un petit moulin; mais l'objet principal n'eft pas le moulin. qui n'eft qu'une adjonction utile, afin de ne pas perdre la force de l'eau qu'on laiffe retomber. Ce dont il s'agit fur-tout eft de rendre à l'eau, par Pagitation de la montée & de la defcente, l'air qui s'en dégage par la ftagnation, de l'empêcher ainfi de fe corrompre, de prévenir les exhalaifons mal-faines qui pourroient s'en élever, & de la rendre falubre à boire.

N°: I V.

Prix propofés en différents endroits de l'Europe.

En Languedoc.

Les Etats de Languedoc donneront une Médaille d'or de la valeur de cent écus à celui qui, au jugement de la Société Royale des Sciences de Montpellier, aura trouvé la meilleure maniere de déterminer le degré de fpirituofité des eaux-de-vie & des efprits-de-vin. Les Mémoires en françois ou en latin doivent être adreffés dans le courant de l'année à M. de Ratte, Secrétaire perpétuel de la Société.

A Klagenfurth en Carinthie.

La Société économique de cette Ville donnera un Prix de vingt-cinq ducats au Mémoire qui expofera la méthode la plus sûre, la plus avantageufe & la plus économique de faire le charbon de bois à l'ufage des grandes forges & des mines, & quel eft le bois qui y eft le plus propre. Ce fujet eft prefque le même que celui propofé par la Société économique de Vienne en Autriche.

A Harlem.

La Société des Sciences de Harlem donnera fon Prix de l'année 1773 à celui qui indiquera les meilleurs moyens de procurer aux eaux la profondeur néceffaire pour y pouvoir naviger, & de les netsoyer des bas fonds qui s'y forment, par des dépôts de fable, de glaife, de boue, ou de toute autre mapiere.

« PrécédentContinuer »