De l'Esprit des loix. Livre XXII-XXXI. Défense de l'Esprit des loix. Remerciment sincère à un homme charitable, attribué à Monsieur de Voltaire. Lysimaque. Table des matlères contenues dans l'Esprit des loix, et dans la Défense

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Continuation du même sujet
23
Comment le change gêne les états despoti ques
28
Usage de quelques pays dItalie
29
Des dettes publiques
30
Théorie des loix féodales chez les Francs dans
32
Du paiement des dettes publiques 3 1
33
Des usures maritimes
34
Continuation du même sujet
36
Des loix dans 1c rapport quelles ont avec le nombre des habitans Chap I Des hommes íf des animaux par rapport à la multiplication de leur espèce
42
Des mariages
43
De la condition des enfans
44
Des familles ibid Chah V De divers ordres de femmes légitimes
45
Des bâtards dans les divers gouvernemens
46
Du consentement des pères aux mariages
47
Continuation du même Jujet
48
Des filles
49
Ce qui détermine au mariage ibid Chap XI De la durée du gouvernement
50
Du nombre des filles des garçons dans
51
De P état des peuples avant les Romains
57
De Pexpofition des enfans
72
Chap I Des religions en générât
81
Chap VIL Des loix de perfection dans la religion
87
Deivent être dans une juste proportion pénitences aux autres ou à soimême
91
Comment les loix de la religion corrigent
95
Continuation du même sujet
100
Des loix dans le rapport quelles ont avec rétablis
106
Concubinage Contribue peu â se propagation
111
Des bornes que les loix doivent mettre
113
Des monastères X ti Chap VII Du luxe de la superstition iij Chap VIII Du pontificat
116
De la tolérance en fait de religion
117
Continuation du même sujet ibid ChaP XI Du changement de religion
118
Des loix pénales 11
119
Trèshumble remontrance aux inquisiteurs sEspagne ò de Portugal
120
Pourquoi la religion chrétienne estfi odieuse au Japon ì
123
De la propagation de la religion
124
Idée de ce livre
126
Des loix divines6 des loix humaines
127
Des loix civiles qui font contraires à la loi naturelle
128
Continuation du même sujet
130
Cas où Von peut juger par les principes du droit civily en modifiant les principes du droit naturel
131
Que tordre des succsjjìons dépend des prin cipes du droit politique ou civilì ù non pas des principes du droit naturel
132
Q u1 ne faut point décider par les préceptes de la religion lorsquil sagit de ceux
134
Chap VIII Quil ne faut point régler par les principes
136
Son ouvrage sur lei moeurs des Germains est non pas leur mère II
141
Chap XV4 Quyil ne faut point régler par les principes
147
Quil saut examiner Ji les loix qui parois
152
Quil ne faut pas suivre les dispositions gé
158
De lorigine des révolutions des loix civiles chez
175
Comment le droit Romain se perdit dans
182
CHAP XXV111 De Vappel de desaute de droit 251
236
Continuation du même Jujet
240
pourquoi
245
Chap WXllLContinuation du mêmeujet m 24 2
246
Continuation du même Jujet
252
Renaissance du droit Romain ce qui
260
De l1 esprit du législateur
269
Continuation du même sujet 271
271
De quelle manière deux loix diverses peu
277
Choses à observer dans la composition
283
Mauvaise manière de donner des loix
289
Des loix féodales
292
Différentes manières de partager les terres
298
Que les terres du partage des Barbares
307
De ce quon appelloit census
313
Ync F Atkualpka Traitement cruel quil portion de la froideur de lhumidiré
317
Du service militaire des hommes libres
320
HAP XX De ce quon a appelle depuis la justice des sei
333
Que les justices etoient établies avant la
340
De la noblejse Françoise
350
Changemens dans les offices lesfiefs 3 y
367
Seconde époque de Pabbaiffcment des rois
373
Des grands offices desfiefs y fous les mai res du palais
374
Comment les alleux furent changés en fiefs 316
376
Comment les biens ecclésiastiques furent con vertis en fiefs
379
Richesses du clergé
381
Etat de P Europe du temps de Charles Martel
383
Etablissement des dîmes
387
Des élections aux évêchés abbayes 3po Chap XIV Des fiefs de Charles Martel 3pi Chap XV Continuation du même sujet
392
Chose particulière dans sélection des rois de la seconde race 3 p 4
394
Charlemagne
395
Continuation du même sujet 3p8 Chap XX Louis le débonnaire 3PP Chap XXL Continuation du même sujet
402
Continuation du même sujet
403
Continuation du mêm sujet
404
Que les hommes libres furent rendus capa bles de pojfeder des fiefs
408
Cause principale de laffoiblissement de la seconde race Chap XXV Changement dans les alleux
410
Changement dans les fiefs
413
Leir origine est la racine que celle de la alleux 11 4 o b fuir
414
Autre changement arrivé dans les fiefs
415
De la nature des fiefs depuis le régne
418
Continuation du même sujet
429
PfiEAÍJÈilE PARTIE
457
Tolérance
467
Usure
474
Troisième frtijs 4 85
494
Américains Raisons admirables pour lesquelles un excès dangereux 1 siTj
523
Chine Etablissement qui paroit contraire au Chim Les législateurs y ont confondu la reli
588
Quelles doivent être celles des sacrilèges de loi mais de ne pas préférer Ja coutume
612
f On y a fermé une mine de pierres précieuses obligés de prendre ses mœurs pourquoi
625

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 397 - Son génie se répandit sur toutes les parties de l'empire. On voit dans les lois de ce prince un esprit de prévoyance qui comprend tout, et une certaine force qui entraîne tout. Les prétextes pour éluder les devoirs sont ôtés, les négligences corrigées, les abus réformés ou prévenus.
Page 441 - Ce n'est pas assez pour une religion d'établir un dogme; il faut encore qu'elle le dirige. C'est ce qu'a fait admirablement bien la religion chrétienne à l'égard des dogmes dont nous parlons ; elle nous fait espérer un...
Page 82 - Un prince qui aime la religion et qui la craint est un lion qui cède à la main qui le flatte ou à la voix qui...
Page 292 - C'est un beau spectacle que celui des lois féodales. Un chêne antique s'élève ' ; l'œil en voit de loin les feuillages : il approche ; il en voit la tige , mais il n'en aperçoit point les racines : il faut percer la terre pour les trouver.
Page 397 - Charlemagne songea à tenir le pouvoir de la noblesse dans ses limites, et à empêcher l'oppression du clergé et des hommes libres. Il mit un tel tempérament dans les ordres de l'État, qu'ils furent contre-balancés, et qu'il resta le maître.
Page 83 - Chose admirable ! la religion chrétienne, qui ne semble avoir d'objet que la félicité de l'autre vie, fait encore notre bonheur dans celle-ci.
Page 502 - ... comment, tant de bien à la terre. Remerciez bien Dieu de n'avoir rien de commun , ni avec leur conduite, ni avec leurs écrits. Vos saintes idées sur le gouvernement politique sont une suite de votre sagesse. On voit que vous connoissez les royaumes de la terre tout comme le royaume des cieux.
Page 492 - Avez-vous les meilleures intentions du monde; on vous forcera vous-même d'en douter. Vous ne pouvez plus être occupé à bien dire quand vous êtes effrayé par la crainte de dire mal, et...
Page 492 - On vient nous mettre un béguin sur la tête , pour nous dire à chaque mot : Prenez garde de tomber; vous voulez parler comme vous, je veux que vous parliez comme moi. Va-t-on prendre l'essor, ils vous arrêtent par la manche.
Page 84 - Gengiskan, qui ont dévasté l'Asie ; et nous verrons que nous devons au christianisme, et dans le gouvernement un certain droit politique, et dans la guerre un certain droit des gens, que la nature humaine ne saurait assez reconnaître.

Informations bibliographiques