Histoire des monstres depuis l'antiquité jusqu'à nos jours

Couverture
Reinwald, 1880 - 415 pages
0 Avis
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 397 - Nynault, docteur en médecine, qui fut publié en 1616 sous le titre de : De la lycanthropie, transformation et extase des sorciers, où les astuces du diable sont mises tellement en évidence qu'il est presque impossible, voire aux plus...
Page 388 - Abrégé de l'embryologie sacrée, ou traité des devoirs des prêtres, des médecins, des chirurgiens et des...
Page 196 - Si les droits d'un tiers dépendent du sexe du prétendu hermaphrodite, celui-là peut réclamer l'examen d'un expert.
Page 398 - ... (Description anatomique des parties de la femme qui servent à la génération, avec un traité des monstres, de leurs causes, de leur nature et de leur différence^ Leyden, Bastiaan Schouten, 1708).
Page 388 - De l'imagination considérée dans ses effets directs sur l'homme et les animaux et dans ses effets indirects sur les produits de la gestation , avec une notice sur la génération et les causes les plus probables des difformités de naissance.
Page 384 - Garçon et fille || hermaphrodites || vus et dessinés || d'après nature || par un \\ des plus célèbres artistes || et gravés || avec tout le soin possible pour \\ l'utilité des studieux...
Page 291 - La mère dormait comme une femme du tout assoupie. Après la prière faite au pied de son lit, elle ouvre les yeux et commence à dire aux assistants : Pourquoi m'avez-vous éveillée? je jouissais d'un contentement indicible, j'ai vu mon Sauveur, j'ai ouï les anges. S'estant remise à dormir, au bout de quatre heures elle s'éveille, se souvient de son enfant, et, ne le trouvant pas, s'afflige et se tourmente d'un façon pitoyable (i).
Page 389 - DURET (Claude). Histoire admirable des plantes et herbes esmerveillables et miraculeuses en nature mesmes d'aucunes qui sont vrays zoophytes ou plantanimales.
Page 342 - Orfila de l'École de médecine de Paris, le réprésente en habit de cour, culotte courte, perruque Louis XV, et elle donne quelque peu l'idée d'un monstre assez bien fait, impression que ne modifie pas un portrait au pastel du musée de Nancy. Jusqu'à l'âge de 15 ans, il répondit à peu près à ce portrait. Mais parvenu à cet âge, la scène change. Son rachitisme congénital, resté latent, éclate subitement : sa colonne vertébrale se ramollit, son dos s'incurve, ses traits se flétrissent,...
Page 386 - Nouveaux pourtraitz et figures de termes pour user en l'Architecture, composez et enrichiz de diversité d'animaulx, représentez au vray selon l'antipathie et contrariété naturelle de chacun d'iceux.

Informations bibliographiques