Œuvres Complètes, Volume 14

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 547 - Ronsard, qui le suivit, par une autre méthode, Réglant tout, brouilla tout, fit un art à sa mode, Et toutefois longtemps eut un heureux destin. Mais sa muse, en français parlant grec et latin, Vit dans l'âge suivant, par un retour grotesque, Tomber de ses grands mots le faste pédantesque.
Page 88 - Pour mériter son cœur, pour plaire à ses beaux yeux J'ai fait la guerre aux rois ; je l'aurais faite aux dieux.
Page 376 - ... la guerre, comme la source des plus grands maux. Ne faites donc jamais la guerre que pour vous défendre ou pour défendre vos alliés. Je vous avoue que de ce côté-là je ne vous ai point donné de bons exemples.
Page 358 - ... n'est obligé de sa couronne ni à la volonté de son prédécesseur, ni à aucun édit, ni à aucun décret, ni à la libéralité de qui que ce soit...
Page 268 - Menzikoff en eut la gloire : on tua aux ennemis quatre mille hommes, on leur en prit deux mille cinq cent quatre-vingt-dix-huit. Il esT: difficile de comprendre comment Auguste put, après cette victoire, ratifier un traité qui lui...
Page 360 - Dieu seul qui puisse abolir la loi sur laquelle votre droit de succession est fondé ; mais vous nous permettrez aussi de croire , en Angleterre , qu'un prince peut se départir de ses droits par une cession volontaire ; et que celui en faveur de qui il auroit fait la renonciation pourroit être soutenu avec justice dans ses prétentions , par les puissances qui en auroient garanti le traité.
Page 357 - ... c'est un héritage qu'il ne reçoit ni du Roi son prédécesseur ni du peuple, mais en vertu de la loi ; de sorte que lorsqu'un roi vient à mourir, l'autre lui succède immédiatement , sans demander le consentement de personne; qu'il succède non comme héritier, mais comme le maître du royaume dont la seigneurie lui appartient, non...
Page 267 - Ce fut donc dans ce terrain désert et marécageux, qui ne communique à la terre ferme que par un seul chemin, qu'il jeta* les premiers fondements de Pétersbourg, au soixantième degré de latitude et au quarante-quatrième et demi de longitude.
Page 283 - ... vrai ou faux, passoit dans les pays étrangers. Il est certain qu'une guerre soutenue pendant huit ans contre la plus grande partie des puissances de l'Europe...
Page 594 - C'est à vous, Monseigneur, à vous instruire désormais tout seul. Je vous y ai déjà préparé et même accoutumé. Voici le temps qui va décider de ce que vous devez être un jour; car la meilleure éducation n'est pas celle que nous devons à nos précepteurs , c'est celle que nous nous donnons nous-mêmes.

Informations bibliographiques