Le Sang du Prince: Vie et mort du duc d'Enghien

Couverture
Editions du Rocher, 18 juin 2015 - 292 pages
Le 20 mars 1804, à quatre heures du matin, dans les fossés du château de Vincennes, sur ordre du général Bonaparte, seize balles tirées par seize gendarmes d'élite foudroient un jeune homme de trente et un ans, le duc d'Enghien, dernier des Condé. Sa faute ? Être prince du sang royal de France. C'est au prix de ce sang-là que le consul Bonaparte va devenir l'empereur Napoléon.Pour retrouver les traces de ce personnage, Florence de Baudus a visité les lieux où le prince est mort et ceux où il a vécu. À Chantilly, dans le château des Condé, elle a marché sur ses pas, dépouillé une correspondance abondante et des journaux manuscrits, pour la plupart jamais encore publiés. Dans le somptueux château de Sychrov, en Bohême, comme dans la modeste maison d'Ettenheim sur les bords du Rhin, dernière demeure du prince, elle a cherché le souvenir de ses amours avec la princesse Charlotte de Rohan-Rochefort...S'interdisant tout jugement politique, elle s'est attachée à rendre vivante la personnalité de ce duc Va-de-bon-coeur, séduisant, courageux, intelligent, et donc trop dangereux pour qu'un Bonaparte ambitieux le laissât en vie.Auteur de plusieurs ouvrages, Florence de Baudus se passionne pour les noeuds familiaux de la petite et de la grande Histoire, en particulier dans les périodes confuses où les fidélités sont mises à mal, comme ici la Révolution française et ses conséquences.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

À propos de l'auteur (2015)

Florence de Baudus est une romancière, essayiste et historienne française.
Après des études à l'Institut de l'Assomption, puis à l'Institut catholique de Paris, elle obtient une Licence de lettres modernes à Nanterre.

Son ancêtre, Hugues de Baudus, guillotiné en 1794 et enterré au cimetière de Picpus, lui a inspiré Le Lien du sang (éditions du Rocher, 2000). Sur les traces du duc d'Enghien, elle a retracé son destin tragique dans Le Sang du Prince, vie et mort du duc d'Enghien (éditions du Rocher, 2002).
Plus littéraire, Le Monde de Vladimir Volkoff ( éditions du Rocher, 2003) est une promenade dans l'univers riche et contrasté de cet écrivain franco russe.
Avec Le Jardin de l'Infante, l'aventure de l'Assomption (éditions du Rocher; 2005), Florence de Baudus mêle la forte personnalité de sainte Marie Eugénie, fondatrice de la Congrégation de l'Assomption en plein XIXe siècle, et ses propres souvenirs d'enfance.
Ses ouvrages romanesques s'inscrivent dans son intérêt pour les noeuds familiaux.

Informations bibliographiques