Images de page
PDF

bel amour, il n'y a point de laides amours. Cependant îl reste masculin au pluriel, lorsqu'il est employé pour ces petites figures qui servent d'emblèmes ou pour ces grâces qu'on personnifie:

Les amours rians et badins la suivent par tout.

Couple , marquant l'union , est au masculin. Couple heureux; bien assorti , &c. , marquant le nombre, est au feminin: une couple de poulets , de pains, &c.

Lorsque les deux choses sont faites pour aller ensemble , il faut dire une paire; exemple : une paire de ciseaux, une paire de bas, de bretelles, &c.

Délice, masculin au singulier : le beau délice, est féminin au pluriel: c'est dans la vertu qu'on doit mettre ses plus chères délices.

Enfant , parlant d'un garçon, est masculin: un joli enfant; parlant d'une demoiselle, est feminin : la belle enfant.

Exemple d'écriture est au féminin ; par tout ailleurs, ce mot est masculin.

Le mot gens exige le féminin avant lui et le masculin après: les vieilles gens sont soupçonneux. L'usage veut cependant qu'on écrive: tous les honnêtes gens , tous les braves gens.

Orgue, masculin an singulier: un bel orgue, est féminin au pluriel: de belles orgues; dites cependant: c'est un des plus beaux orgues que je connaisse'

Personne , construit avec ne, ou dans un sens interrogatif, est masculin : personne n'est plus laborieux que vous; personne n-t-il jamais pu vous■ instruire. En tout autre sens il est féminin.

DE L'ADJECTIF.

L'adjectif est un mot que l'on joint au substantif pour le qualifier, par exemple: un bon repas, un beau bouquet, une jolie chanson; les mots bon, beau , jolie sont des adjectifs, parce qu'ils qualifient, c'est-à-dire , qu'ils disent la qualité des substantifs repas , bouquet , chanson.

On connaît un adjectif quand ou peut y ajouter devant les mots une personne , ou une chose; ainsi les mois Jier, gaillard, généreux, fidèle, fort, grand , lourd sont des adjectifs, parce qu'on peut dire : une personne gaillarde, fidèle , &c.; une clwse forte, lourde , &c.

Aux adjectifs pour former le féminin , on u'a besoin que d'y ajouter un e muet, comme bossu, bossue; plein, pleine; droit, droite, &c.

On excepte, premièrement, les adjectifs qui finissent au masculin par un e muet^ qui n'ajoute tien au féminin, tels que louable , noble , adorable , 8cc.

Secondement, les adjectifs terminés au masculin en ais, el,

eil, en, ort, et, ot,ul, ou par un s, doublent an feminin lear dernière consonne, en y ajoutant un e muet, tels que: mutuel-le , vermeil-le, mien-ne, bon-ne , muet-te, nul-le , épaisse, &c.

Les adjectifs termines en y changent cette lettre en ve; ainsi Bref, neuf, vif, font au féminin brève, neuve, vive.

Quatrièmement. C'est ainsi que caduc fait caduque; benin , benigne; long, longue; malin, maligne; public, publique.

Cinquièmement. Beau, nouveau, fou, mou, vieux placé devant un nom masculin qui commence par une voyelle ou un h muet se changent en bel, nouvel, fol, mol, et font au féminin belle, nouvelle, folle, molle, vieille. Exemple : un bel oiseau , unnouvel état, un fol espoir, un mol ouvrier; un vieil homme, une belle besogne, une nouvelle chanson; la folle vanité, la molle jeunesse, la vieille maison, &c.

Sixièmement. Les mots terminés en eur qui Viennent des verbes, comme chanteur, danseur, parleur, joueur, font leur féminin en euse, comme chanteuse, danseuse, parleuse, joueuse, &c.

Les autres mots terminés en teur font leur féminin en trice: acteur, lecteur, tuteur; féminin : actrice, lectrice, tutrice.

Les mots auteur et amateur n'ont pas de féminin; ont dit: une dame auteur, amateur.

Septièmement. Les adjectifs en x changent au féminin cette lettre en se', comme glorieux, glorieuse; jaloux, jalouse, &c. j on excepte cependant les mots roux, doux, faux, qui, au. féminin, font rousse, douce, fausse.

RÈGLE SUR LE PLURIEL DES ADJECTIFS.

Les Adjectifs forment leur pluriel en ajoutant un * .• Mi» enfant docile, une demoiselle aimable; pluriel: des enjans dociles , des demoiselles aimables.

Plusieurs adjectifs terminés en al n'ont pas de pluriel masculin, tels que :fatal, filial, final, frugal, naval, pascal, pastoral, pectoral, triviat, vénal.

Le mot fatal n'a point de masculin pluriel. Ainsi il ne faut pas dire des combats fataux, ni même des repas frugaux; mais dites des combats funestes, des repas règne la frugalité.

Les mots jovial, austral, conjugal, littéral suivent cette même règle.

Les mots fat et châtain n'ont point de féminin; écrivez : des cheveux châtains et des cheveux châtain-clair; dans ce dernier cas, le mot châtain ne prend point de s, attendu qu'il se trouve prolongé par le mot clair, qui, réunis, ne forment presque qu'un même mot.

Ce qui a été dit sur le nombre grammatical des substantifs s'applique exactement à celui des adjectifs; ainsi les adjectifs

n eu prennent nn x r heureux, vertueux; on en excepte le mot bleu , parce qu'an pluriel il prend an s au lieu d'un x.

L'adjectif doit toujours s'accorder en geure et en nombre avec son substantif , pour éloigné qu'il en soit. C'est pourquoi on ne doit jamais perdre de vue l'exacte correspondance entre ces deux mots; et comme c'est toujours le substantif qui commande l'adjectif, on doit examiner, la première chose , le geure et le nombre du substantif, pour pouvoir employer l'adjectif au même geure et au même nombre.

Quelquefois, plusieurs substantifs singuliers, joints ensemble , ont un même coiVespondant. ll faut observer s'ils sont tous les deux: distincts, et alors mettez le correspondant au pluriel. Exemple: la gourmandise , la paresse et la vanité seront toujours abhorrées du sage. Lesbie et son moineau seront immor*. tels , grâces aux vers de Catulle.

Mais, si les deux substantifs singuliers ont une espèce de synonimie entr'eux , si leur signification est à-peu-près la mên^e , alors , comme il ne s'agit que d'un seul et même objet, le correspondant doit être au singulier. Exemple : Auguste gouverna Rome avec ce tempérament et cette douceur à laquelle il dut le pardon de ses anciennes cruautés ; il honora les lettres de cette protection et de cet attachement réel qui, dans un souverain , est si capable de les faire fleurir.

Quant au geure, le correspondant suit le plas noble dans le premier cas, et le plus voisin dans le second.

Quand l'adjectif se rapporte à deux noms , dont l'un est masculin et l'autre féminin , il se met toujours au masculin. Exemple : mon pere et ma mère sont encore vigoureux.

Si l'adjectif suit immédiatement deux substantifs , il faut qu'il s'accorde avec le dernier. Exemple : cet enfant travaille avec un zèle et une activité surprenante.

Il y a , dans les adjectifs, trois degrés de comparaison , qui sont le positif, le comparatif et le superlatif

Le positif n'exprime que la qualité , comme grand , petit x mauvais.

Le comparatif sert à comparer et indique la supériorité , l'infériorité et l'égalité: plus avantageux, moins agréable , aussi raisonnable que....

Le superlatif exprime le suprême degré : très-adroit, bien beau, fort envieux , c'est un superlatif absolu. Mais quand on dit le plus beau, le plus envieux, c'est un superlatif relatif.

Nous avons des adjectifs communément appelés noms de nombre dont voici le tableau, d'où l'orthographe mérite une attention particulière , soit par rapport à la caractéristique du pluriel, soit par rapport au trait d'union.

un. Cinquante et mi.

Deux. Cinquante-deux, &c.

Trois. Soixante. |

Quatre* Soixante et un,

Cinq. Soixante-deux , &c.

Six. Soixante et dix.

Sept- Soixante et onze.

Huit. Soixante et douze, 8tc.

Neuf. Quatre-vingts.

Dix. Quatre-vingt-un.

Onze. Quatre-vingt-deux, &c.

Douze. Quatre-vingt-dix, &c.

Treize. Cent.

Quatorze. Cent-un.

Quinze. Cent-deux, &c.

Seize. Cent-vingt.

Dix-^sept. Cent-vingt et un.

Dix-huit. Cent-vingt-deux, &c.

Dix-neuf: Deux-cents.

Deux-cent-un, &c.
Deux-cent-vingt, &c. ,
Trois-cents, ¡ke.
Mille:

Mille et un.
Mille et deux , &c.
Deux-mille.
Deux-mille et un, &c.
Un-million, &c.
Deux-millions, &c.
Les adjectifs numéraux ne prennent l'inflexion plurielle qu'à
plusieurs vingtaines , plusieurs centaines et plusieurs millions.
Mais le nombre mille ne prend jamais le pluriel.

Cependant le mot mille signifiant un espace de chemin d'environ mille pas géométriques , peut prendre le pluriel. Trois .s milles d'Italie font une lieue de France.

. Dans les dates on écrit mil au lieu de mille. Ainsi l'on dit Van mil-huit-cent-vingt-deux, 8cc.

On écrit sur les une heure, et l'on prononce sur le une heure. Onze n'exige avant lui ni l'élision des voyelles , ni la liaison des consonnes.

11 est de quatre sortes de nombre: iQ Les cardinaux , qui marquent la quantité : иге, deux, trois, vingt, cent, mille , un million , &c.;

a9 Les ordinaux , qui marquent l'ordre et se forment des . cardinaux eu ajoutant ième: deuxième , vingtième , centième , millième , &îc.;

3° Les collectifs, qui marquent une certaine quantité d'objets

"Vingt.
Vingt et un.
Vingt-deux, Sec.
Trente.
Trente et un.
Trente-deux, 8cc.
Quarante.
Quarante et un.
Quarante-deux, &c.
Cinquante.

réunis sous une seule dénomination: une dixaine, une douzaine, une vingtaine, une centaine, &c.;

4° Les partitifs, qui marquent la partie d'un tout : un tiers , un quart, une moitié, un vingtième, un centième , &c.

DES PRONOMS.

Le Pronom est un mot qui tient la place d'un substantif, c'est-à-dire , du nom d'une personne ou d'une chose, et qui sert à en éviter la répétition. Quand on dit : cet homme est laborieux et sage , je lui accorderai toute ma confiance , le mot lui est un pronom, parce qu'il montre un homme.

Il y a six sortes de pronoms : les pronoms personnels, démons-» tratifs , possessifs , relatifs , interrogatifs et indéfinis.

Les pronoms personnels tiennent la place des personnes.

'( moi, Smarquent la première personne du singulier. Mi, me, J

marquent la seconde personne du singulier.

[ocr errors]

Eou, lui,

Si, se, S marquent la troisième personne du singuL

Sie, soi,

Lou, le,

La, la,

Naoutre, nous , marque la première personne du pluriel.

Vaoutre, vous, marque la deuxième personne du pluriel.

Eleis, ils,

Eleis, elles,

Eleis, eux ,

Seis, leurs, \ marquent la troisième personne du pluriel.

Leis, les,

Si, se,

Si. soi, - .

Les mots le, la , les, qui sont des articles simples , deviennent des pronoms personnels de la troisième personne, quand ils sont places devant un verbe , comme : je le visiterai , je la recommanderai, je les admirerai; c'est tout comme s'il y avait : je vi' s itérai lui, je recommanderai elle, j'admirerai eux.

« PrécédentContinuer »