Images de page
PDF

Espaime. Peur, terreur, clarme, épouvante.

Espalegear. Epauler, favoriser, faire de la partialité.

Espaloufi , Ido. Transi de froid, engourdi. - - Pâle, bouffi, échevelé, mal peigné. -Hérissé, hérissee, poule qui hérisse ses plumes.

Espalu. Large d'épaules, qui a de grosses épaules. Espampaii-lard.v.Sampaillar.

Espan. Curoir des alambics. Terme de Grasse.

Espandir. Epanouir, éclore: la fleur commence par éclore , ensuite elle s'épanouit. EsPANDir.(S')Se déborder, parlant d'une rivière dont l'eau tient plus que de son lit ordinaire.

Espandissamen. Epanouissement, action d'épanouir.

Espansar. Eventrer, diminuer le ventre.

Espantelar. Fendre, branche qu'on fend et sépare presque du reste de l'arbre.

Espaoussar. Voyez Espoussar.

EsparAdou. Clairine, sonnette pour les moutons. Terme de montagne.

Esparcet. Voyez Esparset.

Esparcèou. Esparcette cultivée. ( Plante. )

EsPARGO OU IIERRE DE PARES.

Pariétaire. (Plante qui vient sur les vieilles murailles.

Espargoulo. Voyez Espargo.

Esparju.Imprécation, souhait abominable qu'on fait.

EsPABraillARD. (S')S'éveiller en se frottant les yeux. — S'éparpiller, se disséminer.

Esparlougar. ( S') S'allonger, *e rendre plus long.

EsPArLiCAr. (S') Se lécher les lèvres ou les doigts.

Esparmar. Donner le suif à un vaisseau. - Graisser les souliers.

Esparrado. Glissade qu'on fait en marchant sur un sol glissant. — Avoir un peu trop parlé ouvertement.

Esparrar. Glisser. — Parler hors de propos. — Faire un faux pas. .

Esparse. Sain-foin , éparcet, espèce de foin dont la racine bonifie les mauvaises terres, et dont la graine tient lieu d'avoine.

Espartir. Répandre, disséminer. — Eparpiller, &c.

Espasie. Fourbisseur, celui qui fait ou qui vend des épées.

Espaso. Vieillo espaso, épée , une rapière.

Espassar. ( S' ) Se dissiper , se distraire à la promenade, dans un cercle, &c.

Espassie De Cousino. Evier, conduit par où l'on fait passer les lavures d'une cuisine. * Espassie D'un Camin. Voyez Rigolo.

Espassie D'une Resclaouto. Abée, ouverture par laquelle coule l'eau qui fait moudre un moulin.-Vane planche pour arrêter le cours d'un ruisseau ou en détourner l'eau.

EsPECi.Epices,Epiceries,fruit qui vient de l'Inde. Oou foun lia leis especis, au fond il y a le sédiment.

Espeilla. (Un ) Un déguenillé,' un gueux en guénille.

Espeillar. Ecorcher un animal. — Ecorcer un arbre.

Espeiregar. Epierrer, enlever les biocailles d'un lieu. — Voyez Esqueiregear.

Espeli. Eclore, sortir de la coque ou du bouton.

Es'pelido. ( f/ ) L'éclosion , ce qui éclot en une seule fois.

Espencuo. Une nagée, espace que l'on parcourt en nageant par un seul mouvement que les bras et les jambes donnent au 'corps.

EsPENCflO QUE L'ON FACh E<V

Suven. Siroter , savourer la liqueur qu'on boit.

Espendir. Ebruiter, parlant d'une nouvelle.

Espento. Voyez Esquierlo.

Espeouilladou. Abri où les gueux vont s'épouiller.

Espeouillar. Epouiller, trier les poux.

Espeouto. Couteau de bois des cordiers et bourreliers pour faire les sangles. — Epée des cordiers.

Espeoutre. Epeautre, espèce de froment.

Espepiounaire. Eplucheur.

Espepiounar. (S') S'epouiller, action des poules qui s'épouillent. Voyez Pepidoun.

Esperar. Espérer, attendre, être dans l'attente.

Esperenco. Une repuce, piège pour prendre des oiseaux, au moyen d'un bâton courbé en arc, et d'un fil doublé. Voyez Espitouran.

Esperi. Esprit, nom propre.

Espero. At'espero, aux aguets, à l'affût. — A l'attente.

Esperoun. Ergot, défense de coqs, qu'ils ont au derrière de leurs pattes.

Espes. Epais, homme ou chose grosse et épaisse.

Espes. Homme lourd, stupide.

Espes. Accroc ou déchirure faite à un habillement.

Espessa. Estre espessa, être brise, rompu, tout fracassé.

Espessaire De Rois. Bûcheron. Voyez Esclapaire.

Espessar. Fendre le bois à brûler, le refendre.V. Esclapar.

Espia. Voyez Espincha.

Espic. Aspic, est le mâle; lavande, est la femelle. (Plante. )

Espierrassa. Débraillé ,qui va la poitrine découverte.

Es Pi G A oo. Salado expigado r salade montée ou grenée.

Espigaou Seigle. V. Segue,

Espigar. Epier, monter à l'épi.

E s P i G A t. Epis de blé mal battus ou mal foulés, il n'exprime que le pluriel.

Espigo. Epi, tête du tuyau da blé, de la paumelle, de l'orge, &c.

Espinpounaire. Vétilleux, tatillon , éplucheur. Voyez le mot suivant.

Espimpounegear. Vétiller, fatillonner, éplucher jusquesaux moindres choses.

EspinAr- Piquer, déchirer par des épines.

Espincuar. Epier , guetter; guigner ou regarder du coin de l'oeil; être ni caché ni à découvert.

EsPir<cnAirE. Guetteur , celui qui épie, qui guette, et qui guigne sans trop se montrer.

Espingoula , Ado. Garai d'épingles.

Espino. Arête de poisson; piquant d'un artichaut. &c.

Espino. Marridà espino, pïgiïèche ou pie - grièche, esprit mordant, satirique, qui cherche à piésier.

Espiounar. Epier, guetter, surveiller.

Espipiounar. V. Espepiounar.

Espir.Ab.. Suinter, transuder par une voie imperceptible, parlant d'un tonneau oa de tonte autre futaille, d'une cuve, d'un réservoir, &c.

Espiral Soupirail, ouverture pour donner du jour ou de l'air à une cave ou tout autre lieu.

Espiraou. Voyez Espiraié

Espitaou. Hôpital, hospice , bôtel-diea. — Espèce de jeu de carte.

Espitoubaw. Marchette qu'on met au pie'ge appelé' la repuce. V. Esperenco. Un nigaud.

Espitourido. Vacarme, coup de télé.

Esplingo. Epingle, petit brin

de Gide métal avec tête et pointe.

Esplingolo. Voyez Esplingo.

b.SPLlNGOURIE. Etui OÙ ГОП

ne met que des épingles.

Esploumbar. Suplomber, être hors d'aplomb. V. Susploumbar.

Esplumassak. Plumer une volaille ou plutôt enlever beaucoup de plumes à une poule, nn oiseau quelconque.

Espoou. Une volue. Terme de tisserand. - Epoulin ou épolet, est le tuyau en roseau. - Fu«erole, la brochette en fer qu'on place dans l'e'poulin pour faire la volué.

Espooufi De Rire. Eclater de rire.

Espoourir. Effaroucher, intimider, e'pouvanter, donner de la frayeur.

EspooirssAR. Secouer quelque

chose Frapper quelqu'un à

coups redoubles.

Espooptir. Ecacher, écraser, réduire comme une pâte.

EsPOOXJTTGNAR. V. EspOOUtir.

Espoudassar. Tailler grossièrement avec la serpe.

Espoufa«. Eclater de rire.V. Espooiifir.

Espoufar. (S') S'enfuir, se sauver, s'évader, s'épouffer.

Espougne. Brasser ou fouler la pâte. Terme de boulanger.

Espouladou. Guindre, petit instrument.

Espoumpissar. (S') S'enfler, se gonfler.

Espounciio. Epreinte , surabondance de lait. T. de nourrice.

Espoukgo. Eponge, plante marine aride et poreuse.

Espoukgo. Bézoard. ~ Animal qu'on trouve dans le sang du porc.

Espoukgous. Spongieux, qui est de la nature de l'éponge.

Espouraire. Rouet de tisserand, cardeur, &c. V. Espoou.

Espouhet. Fuseau pour faire les dentelles.

Espousar. Exposer, mettre! en exposition.

Espousar. Epouser..- Le prêtre marie et la personne épouse.

Espouse. Eclaboussure, boue qu'on fait rejaillir.

Espouscar, Eclabousser, faire; rejaillir de l'eau ou plus com-, mune'ment de la boue.-S'emporter, se livrer à des empor, temens.

Espouscaire. Clifoire en su-, reau on en roseau , espèce de seringue. -- Homme emporté, qui s'emporte facilement.

Espoussado. ( Uso ) Secousse я un arbre, en y cueillant beaucoup de fruits. - Bastonnade à une personne.

Espovssar. Secouer le linge ou les oreilles. ^ Epoudrer un vieux tableau et tout ce qui est dévoré par la poussière.

Espoussetar. Battre, vergetter, housser, epoudrer, Sec. , , Espousseto. Brosse ou vergette; houssoir, plumail, &c.

Espragnar. Epargner, économiser, faire des économies. . Espravantaou. Epouventail, chose qui sert à épouvanter.

Espri Entravessa. Esprit de contradiction.

Es Pu is Au Une Térro. Effriter une terre.

Espurgab. Purger, parlant du temps ou des nuages. — Mais, parlant d'une personne, il signifie soulager son cœur, son dépit en plaintes, injures, reproches, &c.

Esqdeirar. Soliveau, pièce de bois refendue en long.

Esqueirrjado. Batteries à coup de pierres.

Esqueirejaire. Polissons qui se battent à coups de pierre.

Esqueirejar. (S') Se battre à coups de pierre. — Lapider une personne. /^")'~ч

Esquerincuoun/ Fluet Л maigrelet. *=-— v. У

EsgyicnADO. Coup de pouce qu'on donne aux oiseaux pour les étouffer.

■EsQUicnAiRE. Celui qui, à certains J2ux, principalement celui du reversi, n'aime point se rendre maître du jeu.

Esquiciiamen. Ténesme, envie fréquente et presque inutile d'aller à la selle.-Epreinte, effort que l'on fait pour aller à la selle.

Esquichar. Pressurer, presser, serrer, exprimer, écacher.

Esquichar. ( S' ) S'efforcer , pour aller à la selle. — Passer dessous. Terme de joueur.

Esquicho BouGNETo. Vétilleux, qui s'attache à des minuties.

Esquicho Pacuaou. Voyez, Esqui bougneto.

Esquichouk. (Uw)Un pine«. V. Esquichar et Esquichado.

Esquíe. Briquet, batte-fen.

EsQUiERto. Echarde, piquant en bois qui entre dans la chair.

Esquio.ado. Glissade, chute qu'on fait en glissant. — Trace que les pieds font en glissant.

Esquillar. Glisser, faire une glissade.-S'évader, prendre la fuite.

Esquina, Ado. Bastonnade Ou volée de coups de poingt. Grande fatigue h ne puvoir se tenir debout.

Esquinado. Cancre, homar. ( Poisson crustacé. ) V. Fanouia.

Esquinaou. Mere-laine ou écheveau de laine blanche qu'on veut faire teindre. Terme de cardeur.

Esquinar. Echiner, erreinter. — S'être ruiné ou du moins mi« à l'étroit dans une entreprise ou un marché.

Esquineto. Faire esquínelo, faire la tortue ou la courte échelle.

Esquino. Echine, partie du derrière, depuis le cou jusqu'à l'os du croupion. — Epine du dos.

Esquino D'aï. Dos de bahut ou dos d'âne; chemin, sol élevé en long, vers le milieu, pour faire écouler facilement leseauxt

Esquintar. ( S' ) Se battre a coups de poingt, s'arracher le» cheveux, se déchirer les vêtemens.

Esquiroou. Ecureuil, petit quadrupède d'une grande vivacité.

Esquivar. ( S' ) S'évader, prendre la fuite. — Eviter dé voir quelqu'un, de faire quelque chose, de recevoir un coup, &«•

[ocr errors]

Es«. Ers. (Légume.) Voyez Erre.

Essoiadou. Essuie-main. - Filet à secouer la salade.

Esta. Attache, cordon, ficelle pour lier.

Estar. Tarder , demeurer, loger.-i<'esto ben, illui sied bien.

Esta. Plen de leisse mi esta, plein de mal-aise, dé in'jlaùcolie.

Estacar. Lier, attacher, ficeler.

EstArle. Ecorie pour les chevaux, mulets, &c. - Etable pour ks bœufs, les vaches, 6cc. Voyez ie mot suivant.

Estarlë. Stablat, habitation dans une etable où. l'on s'enferme pendant l'hiver, séparé des bestiaux par une barrière.

Estarourni, Ido. Stupefait, à perdre le sentiment.

Estaco. Attachement, amitié étroite.

Estaco. Attache, cordon, ficelle.

Estadi. Rance, couvi, parlant des œufs. -- Passé, pariant du poisson.

Estafie. Sujet bon ou méchant. Es un drole d'esta/ie, c'est un drole de sujet, toujours parlant d'une personne.

Estagièro. Etagère d'une armoire, rayon d'une bibliothèque; écbafiud ou échafaudage des maçons.

Estagnar. Combuger, remplir d'eau une futaille avant de s'en servir.

Estagno. (Es) Etrecombugée, parlant d'une futaille. Voyez le mot de dessus.

Estaja.n. Ménage, locataire, qui Oicope un étage.

Estajan. Marri estajan, méchant sujet.

Estamenav. Genoux. Terme de marine.

Estamar. Etamer, blanchir avec l'étaîn; mettre le vif argent? à un miroir.

Estamar-arrazar, Etamer a/ft chaud : c'est le cri des chaudronniers ambulaus.

Estame. Etaim, quenouille de laine. Terme de cardeur.

Estan. Etang, lieu ou l'eau pluviale croupit faute d'écoulement.

Estan. Etain, sorte de métal blanc.

Estancar. Voyez Estagnar.

Estancar. Etancher le sang, arrêter une hémorragie.-EtaUcher aussi la soif.

Estanci. Voyez Cous.

Estancù. Voyez Tancopasto.

Estansounar Un Pous , ufcd Mi No. Cuyeler un puits, une mine , en revêtir l'intérieur de planches Ou de solives. — Cuvelage est l'action.

Estaoude. Tréteau, petit banc de maçons, serruriers , &c.

Estarpar. Gratter la terre. — Eparpiller le feu, la cendre, &c.

ÉSTELAR UN BRAS. E'jlisSer Un

bras, y mettre des éclisses ou atelles.

Esteleto. Vermicelle plat. Ouvrage de fidélier.

Estelo. Etoile, astre lumineux qu'on voit au firmament.

Estelo. Eclisses où atelles, qu'on emploie pour raccommoder un membre fracturé. Voyez Estelar.

Estelos. Chevilles de bois qui embrassent le cou du bœuf k la charrue, et qui tiennent au joug.

Estelos. Copeaux faits avec 1« hache, et noû éœpauix.t

y

« PrécédentContinuer »