Images de page
PDF

— Lier des sarmans, en faire des javelles.

Liasso. Liasse ou paquet de menu linge. — Trousseau de cle'.

Libebaou ARBiTBE. Libre arbitre , franc arbitre.

Libre. Libre, personne libre, qui a la liberté , qui n'est plus dépendante.

Li впк. Livre pour lire. — Posthume , est celui qui est imprimé après la mort de son auteur.

Licab. Lécher, frotter avec la langue. — Vêtu avec élégance et propreté.

Lichet. Louchet on. bêche , instrument d'agriculture.

Lichetaire. Bêheur, celai qui cultive la terre avec le louchet.

LicniERo.La litière, végétaux qu'on jette sous les bêles domestiques.

LiCHoriKo. Mino de licliouiro, mine friande.

LlCOFROTO OU Lien A FROYO. Lé

chefrite, ustensile de cuisine , qui sert à recevoir la graisse de la viande que l'on fait rôtir à la broche.

Licoumtar. Lécher, par gourmandise.

Licur. Friandise, ragout, mets délectables. - Liècu. Lit, pour s'y coucher dessus. Lièch-marri, grabat— Soupente, lit qu'on fait dans les remises et écuries pour le valet d'écurie. —Un bans, lit pour les chiens.

Lieiris. Voyer Liandro.

Lien. Lion , animal féroce. — Lyon, ville de France.

Lièto. Cassette, quand elle est en bois et destinée à resserrer des papiers. - Layette, quand elle est pour renfermer du linge.-Layette, est aussi le petit

trousseau d'uniieune nourrisson. Ligar. (Si ) Se lier , s'unirpar des liens ou par des affaires.

Liga Ligneto. Faire parade cle ce qu'on a en excitant l'envie aux personnes qui n'en n'ontpas. Ligme. Bûcher, tas de bois à brûler qu'on fait ordinairement sous un hangar.

Lignolo. Un ligneul. -- Tenir la lignolo, signifie écouter ce qui se dit, observer ce qui se passe sans dire mot.

Ligivooij. Ligneul , fil poisé

dont les cordonniers se servent.

Lionoto. Linote ( Oiseau. )

Lignoto. Prendre la lignoto ,

se soûler , se griser, s'enivrer.

Ligueto. Voyez Legolego.

N'en vourries, ligueto, tu en

voudrais , mais passe-t-en.

Lila De Perso. Azédéracb. ( Arbre à fleur. )

Limaço. Limaçon : il y ena de beaucoup d'espèces. Limaço Tounudo. Limas, Limaçon sans coquille. Lamaço De Mar. Cor de mer, grosse coquille qu'en y soufflant dedans fait beaucoup du tapage. Limaço Jubiouvo. Limax gaga te. Voyez Tourtelo. Limber. Lèzard-vert. Voyei Lamber. Le peuple a la superstition de croire que cet animal est l'ami de l'homme.

Limiero. Mélisse, citrine. ( Plante. ) Voyez Citrounelo

Limo. Citron. ( Fruit. ) Voyei

les trois mots suivans.

Limo. Lime, petit citron douï.

Limo. Limon , citron qui a

beaucoup de jus. (Arbre et

fruit. )

1 .mo. Lime , ontil pour limer le fer. — La râpe , est celle pour le bois.

Limouk. Voyez Citrounelo et

limiero.

Limounegear. Etre limoneux,

un peu gluant, ressembler au

limon.

Lîmounie. Limonier, citronnier. - - Limon.(Arbre fruitier.)

Limounie. Limonier, cheval «ons le timon d'une charrette.

Limceou. Linceul pour les

morts. - Un drap de lit.

Lingasto. Tique , inSecte qui s'attache aux bêtes à poil et à laine. Voyez Langasto.

Lingo-passerino. La passerine. ( Plante. )

Likgoumraou. Homard, grosse écrevisse de mer.

Linoto. Le liserin. ( Oiseau. )

Lioum ou Liotjme. Légume , petits fruits verts qui viennent dans des gosses , tels que haricots , fèves , lentilles , petitspoits, ers, gesses, &c.

Lioun. Lion , animal féroce.-Lyon , ville de France.

Lioureillo. Rubans et antres présens de noces ; rubans qu'on meta la tête d'un cheval de charrette à l'occasion d'un mariage.

Liozorsoios. Cris desenfansqui en parcourant les rues s'offrent à laver des tonneaux à l'époque iles vendanges.

Lipado. Une lipee, une bouchée , un bon repas, une franche lipée , action de lécher.

Lipar. Lécher, frotter avec la langue. — Beaucoup manger à un repas.

Liro. Prendre à liro , prendre a tie, prendre en gripe.

Lis , Lisso. Polis j lis, lisse, "m, &c. — Glissant, parlant d'un sol.

Lisca. Léché, fort soigné,

mais avec peud'artetpeudegout.

Lissiou. Lessive, eau chaude que l'on verse sur du linge à blanchir, et non lessieu ni les«/'qui ne sont point français.

Lisso. Ficelle non doublée.T. de tisserand, de cardeur, &c.— On l'appelle aussi fil de voile.— Lice et lisse s'emploient à beaucoup d'autres choses.

Lissoun. Leçon , instruction qu'un maître donne à un élève.

Listëou. Listeau , ( prononcez

le S ) tringle en bois Liteau,

est la raie en couleur qu'on met à certaines serviettes.

Listo; Bande de mousseline W qu'on met à unechemiseetnoa pas nne liste. Voyez Listeou.

Litoro. Ave de lituro , avoir de l'éducation , savoir lire tant bien que mal.

L O

Lofi. Vesse , vent sorti par le bas sans explosion.

Logeo,Bourse de commerce, lieu où les négocians s'assemblent pour traiter d'affaires commerciales.

Lonuo. Dounard leis longos , donner les perchis à une vigne.

Lor*GO-Mai. Long-temps, plus que long-temps, à perpétuité , longuement en bonne santé. — Longo-mai arribe , plût à Dieu, qu'il vons arriva souvent.

Lono. Gord. Voyez Gour.

Loougie. Léger, qui.ne pèse guères—Facile àdigérer. —Dispos et agile.-Volage, inconstant, changeant, &c.

Loougierament. Légèrement, y touchant à peine, sans faire le moindre mal, d'nnemain légère sans trop appuyer.

Loowroun. Torrent. Ravine causée par une forte pluie. T. d'une partie des Bouches-duRhône.

Loousier. Le laurier, sorte d'arbre toujours vert, emblème Je la victoire. Il y en a de plusieurs espèces. — Le laurier ordinaire, dont les feailles donnent un goût agréable à certains ragoûts. — Le laurier rose, qui porte des fleurs de couleur de rose. Il y a aussi des lauriers roses qui fleurissent blancs.—Le laurier thym, arbuste qui porte des fleurs semblables au thym. — Le laurier cérise, arbuste qui porte une petite graine rouge comme des cerises. — Le laurier tulipier, qui porte des fleurs semblables à la tulipe. -- Le laurier alexandrin ou langue de cheval. (Plante.)C'estune espèce de houx frelon.

Loouvan. Voyez Laouzan.

Loouveto. Voyez Laouve.to.

Loouzar. Louer, flatter,faire l'éloge de quelqu'un ou de quelque chose.

Lou. Le,article simple,qu'on emploie mal à pfopos, dans une

Î>artie des Basse-Aiples , devant es noms propres. Voyez Sou.

Louarfre. Forfe, ciseau des bergers pour tondre lesbrebis.

Louat. Lambin,sans vivacité, sans courage ni émulation.

Louracuoun. Louveteau, le petit d'un loup.

I.ouratoun. Voyez Loubachoun.

Loureto. Crapaudine. Terme de serrurier.

Loureto. Poallier- Terme de fondeur.

I.ouro. Passe-partout, large s cie à deux mains pour scier au travers les gros billots, les

pierres , le marbre , 8cc., &c.

Louro. Louve , femelle du loup.

Loucn A i Re. Lutteur, celui qui joue au jeu delà lutte. Voyez Loucho.

Loucuar. Lutter, jouer an jeu de la lutte. Voyez Loucho.

Loucue. Louche,douteux,auquel on ne peut se fier.

Loucno. La lutte, sorte d'exercice , de combat , où l'on se prend corps à corps , pour se terrasser l'un l'autre.

Loufo. Bêtise, cacade.— C'est aussi un vent sorti par le bas sans explosion.

Lougage. Louage, affermage, action de louer ou affermer.

Lougage De Rastimen. Frêtage ou affrêtage d'un bâtiment.

Lougaire. Loueur, celui qai loue ou afferme.

Lougaire De Rastimen.Freteur ou affréteur.

Lougar. Louer, affermer une chose : le premier peut s'appliquer à une ou plusieurs' personnes.

Lougar Ur Rastimen. Fréter ou affréter un bâtiment.

Lougatari. Locataire. Voyei Estajan.

Lougis. Hotellerie, auberge, lieu où logent les étrangers. — La où l'on habite.

Louguier. Vovez Lougage.

Loumrri. Achée, vers deterre qui, selon la manière qu'il sort, annonce la pluie oula sécheresse.

Loungaru. Long et mince, d'une manière extraordinaire

Loungiero. Couverture en étoffe pour lesplanchesdepain. T. des boulangers deGrasse.

Loungouru. Voyez Loungaru.

LoVaGUIAGJSO on Loungag.i»

Lambin , personne trop lente dans ses opérations} un landrin, un tatillon.

Lourd A Ou. Ganache , homme qui a l'esprit pesant.

Lourdugi. Vestige , tournoiement. (Indisposition.)

Louvaou. Loyal, qui a de la loyauté; lepeupledit,en certains endroits, rouyaou pour louyaou.

L U

Lccaiee. Surveillant, lorgneur, «elui qui est aux aguets.

Lucar. Lorgner , regarder avec des yeux do concupiscence. Regard avide et voluptueux.— epier, guetter.

Lucarno. Soupirail d'une cave, d'un galetas, &c.

Lucre.Tarin ou térin.(Oiseau.)

Lue. Lieu. En lue, nulle part. En tout lue, partout.

Luego. Place , marge. Voyez Espai.--Lieu.Oou luego de venir, au lieu de venir.

LuE:vcn, Luencuo OnLuEGNO. Loin, éloignée , dans l'éloiguement.

Luencu , I Tjf.ncuo. Loin, lointaine , éloignée.

Luerno. Voyez t«zer«o, insecte

Lume Sa>t-eoume. Feu SiElme. Castor etPollux, feux qui voltigent sur la surface des eaux,qui s'attachent quelquefois aux mâts d'un vaisseau , et qui paraissent ordinairement après une tempête.

Lume. La lumière.-La lampe. Voyez Calcn.

Lume. Papillote on aigrette, espèce de duvet que portent

209

certaines plantes qu'on fait en. voler au moindre souffle.

Lume. Faire lume , éclairer et (non faire lumière. - Tenir la jchandelle, voir travailler les ;geuè de son métier et ne rien | faire soi-même. ! Llmeneto. Allumette. Vove»

Soupreto.

j Li/n. Lundi, second jour delji

| semaine. Luneto. Lune de laiton quç

Iles muletiers mettent à la tête de leurs mulets. — Lunettes,

(bésicles pour la vue.—Vitrail d'une églfêe.

j L u p i. Loupe , excroissance

j charnue.— Lupe , hosse des

; arbres.

'. Luri. Loutre. ( Animal amphibie. ) On se sert de son poil pour faire des chapeanx , et de sa peau pour faire des casquettes. Lusquet,eto. Louche, qui regarde de côté. Voyez Guechou. Luteneit. Lieutenant, celui qui est sous un officier en chef etquicommandeensonabseuce.

Voyez Justicier.

LuvernO.Voy.Zuzer«o,insecte*

Luzerno ou Luer.no. Le lempire d'Italie, celui qui vole? ver luisant, celui qui ne vole pas.Cetinsecteestunnoctiluque»

Lczir.Luire, être transparent ou luisant, donner de la clarté. Entre-luzir, luire faiblement.

Luzir, Faire luzir, écurrer on éclairer la vaisselle.—Les yeux du chat éclairent et non luisent ni brillent.

Luzour. La lueur , le luisant , le lustre, le vernis, l'éclat, &c. M A

[ocr errors]

Iviacadtjro. Meurtrissure, marque livide causée par quelque coup.

Macar. Meurtrir. -- Frapper quelqu'un à coups redoublés.V. Maquar.'

Macarrt. Cuisinier du diable ou cuisinier d'Hédin, qui empoisonna le diable ;c'est-à-dire, un maurais cuisinier.

MACARBOux.Macarronni, pâte de fidélier. — Macarro'n, espèce de pâtisserie.

Macarrcu.v. Coulisse où l'oi> enchâsse l'a Faouquo. Terme de marine.

MAcmGnAr.Mordiller une chose plusieurs l'ois sans la diviser.

MAcninàiR'E. Machinateur , celui qui machine quelque complot.

Macnino. Mâture, machine élevée dans un port de construction pour mater les vaisseaux. Macroto. Chouette. ( Oiseau nocturne. )

Macdla. Impression fraîche qui, par la pression, dégorge sur la pièce qu'elle touche. — L'écriture du recto d'un cahier étant fraîche, peut dégorger sur le verso, si l'on toarne trop tôt le feuillet.

Madie. Bau , espèce de solive. Terme de marine.

Madur , Maduro. Mùr,mûre, — Confit sur l'arbre quand il est trop mûr. « Ayant depuis long, temps atteint l'âge depurberté, parlant d'une personne.

Madurar.. Mûrir, venir en

M A

maturité. Cotir, parlant deeef. tains fruits. Voyez Bled.

Madueeta. Maturité, qualité de ce qui est mûr.

Magagnas. Malade , dans un état maladif, valétudinaire.

Magagno. Finesse, ruse,fourberie , méchanceté, vice intérieur. - Prétendue indisposition des femmes coquettes dites du Bon ton.

Magagitotjs. Malin, maligne, fourbe , malicieux, artificieux, fin, rusé , douillet, délicat,&c, qui est sujet à toutes sortes d'infirmités. .

Mjgiioun. Petite pioche. ( Instrument d'agriculture. )

Magatsier , Maganiero. Marchand, revendeur de pain: on en trouve plusiears à Marseille, et très-peu dans les autres villesde la Provence.

Magaou. Maille on pioche. ( Instrument d'agriculture. ) — Un ignorant, un lourdeau. — Un sot, nn gauche, un macon. Terme de mépris.

Mage. Aîné ou l'aîné d'une famille. — Puîné, est le second né ; cadet, est le dernier né.

Magnan. Vers-à-soie. —Ondit élever des vers-à-soie , et non

faire des vers-à-soie On dit

aussi, élever des poulets , des oies, dés canards, des dindons, &c.

Magnaniero. Atelier des

vers-à-soie. ( D'après Monsieur

jDiouloufet, dans son poème

« PrécédentContinuer »