Images de page
PDF

provpnçal, dit des Magnans, ) Magnin. Chaudronnier ou ferblantier ambalaut. Voyez Peironrie.

Maguet. Le magot, faire le magot ; entasser beaucoup du numéraire dans ses coffres. Mai. Mai, cinquième mois de l'année. — Mais, pourvu que (Conjonction.) Mai. Mail, jeux de mail. Mai. Encore , plus, d'avantage.adverbemarquaut la quantité' Maigre. Maigre. Maigrement, d'une manière maigre. (Adverbe.)Maigret ou un peu maigre Maigrineou. Maigrelet, maigrelette ; maigret, maigrette , un peu maigre; qui n'a pas beaucoup de l'emboupoint. Maigroun. Voyez Maigrineou. Mailleto. Anneau , auquel

on accroche une agraffe. Mailloou. PJant de vigne , ou

avanturin ou crossette. Mailloou Emrarra. La San

telle, sarmant qu'on transplante

avec sa racine. T. d'agriculture

et de vigneron. Mailloua. Maillot, couche ou

lange d'un enfanta l» mamelle. M A Il Lou T A R. Emmaillotter un

enfant à la mamelle. Mairastro. Belle-mère ou marâtre , seconde femme de son

père. Maire, Mère ou Mero. Mère,

celle qui donne le jour à un

enfant. -Sourced'une fontaine. Maire Siouvo. Voyez Saba

toun. ( Plante. ) Matré-vieillo. Grande fille

qui s'amuse avec les petites ou

comme les petites. Maistralamen. Absolument.

( Vieux mot. ) Majercar. Biner ,' secondé

culture qu'on fait aumoisdeMai.

Majoupi. Maison. V.Houstaou.

Majurano. Marjolaine. (Pl-);

Majumano Fero. Calament ou, orignan commun. ( Plante. )

Mal, Malo. Voyez Marri, Marrido.

Malacalavisquo. Expression qui sert à marquer la répugnance de voir certaines choses hideuses et dégoûtantes.Terme d'Avignon.

Maladit, Maladito. Maudit, maudite , maudit soit. .. espèce de juron.

Malandrous. Infirme, valétudinaire, dans un état maladif.

Malaou. Malade, qui n'a pas de santé.

Malaoutas. Cachexique, maladif, valétudinaire ,malingre, qui a peine à recouvrer la sauté.

Malaocteiar.. Traîner, languir par l'effet d'une maladie; on dit : il n'a pas traîné longtemps, pourdire qu'il est bientôt mort, tout comme on dit: àfach , pour dire il a trépassé.

Malapesto. Peste du

Peste soit du ...... Maudit soit

le

Malaveiar. Etre Malade depuis long-temps.-Souffrir longtemps et puis mourir. On dit: elle eut une maladie , et non pas elle fit une maladie.

Malavia. tîn bandi, un vaurien , un mauvais garnement.

Malestre. Mal-aise, état fâcheux et incommode, et non Mal-être.

Maliganso. Manigance, ruse, finesse, fourberie, &c.

Malo. Coffre ou malle.-Voiture du courrier.

M A Lorest Ado. V. Marorestado.

Maloun. Brique, carreau,

[ocr errors]

et non Malon, ijn'on confond quelquefois avec moellon, sorte de pierre à bâtir. V. Briquo.

M Alou ,vâge. C arrelage, et non Jllalonnage.

Malotjnaife. Carreleur, maçon quicarrelje, et non Maloaneur.

Mai.oinar. Carreler, et non pas Malonner, paver une pièce d'appartement avec des briques. Voyez Maloun.

Malu. Hanche d'un cheval, d'une bon r;ique, 8cc.

M.ilu. Epointe, parlant d'une Bialtdie des chevaux, 8cc.

Majiè. Menu bétail. - De la •çiande. Terme enfantin.

Mameou. Voyez Houpeou.

Maji. Md'ui d'une personne.-^ Main, certain nombre de cartes qu'un joueur doune à. un autre joueur, ayant de s'en prendre pour lui; ne diies pas main à une levée. -Avoir la main,■ c'est être le premier à jouer-Faire les deux mains, c'est diriger deux' jeux contre ■riVux autres joueurs; avoir seul autant de Jjouîesou deeurtesque les deux.

MANADo.JVlatasse, chanvre de lizère qu'on vend sans le peser on en. m<;t .ordinairement cent cinquante dans une balle.

Man-caouijo. Ma.in - chaude, jeu de■ frappe-main.

,ma;ncar. Manquer, s'oublier. — FaiUir, .faire -banqueroute.

Mançar.. Etre absent, disparaître; et non Manquer, qui n'est qu'un aascocisrae.

Mancuar. Emmancher,■mettre nu niuucbe, et non Moucher. Mavcue Doou Timouk.Heaunie. Tenue de marine. "Mancre D'un Pwcsov. Hampe

d'un pinceau, d'une halebarde et de plusieurs autres choses.

MA.ncnET.Manchot,raancbotte, . estropié d'une main ou d'an bras.-On dit d'un homme : il n'est pas manchot, pour dire qu'il a de l'adresse, de la finesse d'esprit, 8cc.

Manco. Faute, oubli, lacune, vide. — Négligence envers quelqu'un.

MAncou.Pas, point, nul,rien, aucun , Scc.; on s'en sert beaucoup aux environs de Grasse.

Mandaire. Mandataire. T. de fournier. Voyez Mandeiris.

Ma:vdar. Envoyer, lancer.— Mander ou donner ordre de venir.

Mandar. Prévenir, avertir, donner ordre de pétrir. Terme de fournier.

Makdatie. Sémonneur ou semonceur, celui qui invite, qui va prier d'assister à quelque cérémonie,. principalement à un enterrement.

M A R u E i E i s. Mandataire, femelle. Terme de fournier. Voyez Mandaire.

Mandillo. Haillon, vieux lambeau de toile ou d'étoffe, vêtemens de mendians.

Man-d'orro. Main-d'œuvre, l» façon d'un ouvrage.

Ma.ndri. Tourillon d'une cloche .pu d'un arbre dé moulin.

M+NF.CUAOU OU Marechaou.

Maréchal, maréchale, il en est

de plusieurs sortes : maréchal

de France, maréchal de camp,

maréclial-des'-loeis, maréchal

• i i ; • • .iî

expert ou vctermaire, marechai

de furge ou ferrant- - Un bousil

leur, qui ne fait rien de Lien.

— Un mauvais chirurgien.

Maméflo. Caractère souple et

double; homme à deux Visages. Manegeamejv. Maniement. —

On appelle maniables ou palpables , les choses qui peuvent

être touchées. Manegear. Manier,- palper

táler arec la main. Maneio. Anse par oh l'on

peut relever quelque chose.

Maneio. Crdmaillon en fer pour suspendre la marmite à la crémaillère, ustensile de cnisine.

Maneio D'unö Malo. Portant, espèce d'anse en fer.

Maneio D'unoEscúdelo. Oreillon d'une écuelle.

Maneio. Pince de maçon, outil en fer.

Maneliar. Flatter, cajoler, flagorner, faire l'adulateur.

Manelun. Flatterie,cajolerie, flagornerie; manière de celui qui fait bassement sa cour à une personne.

Maneou. Adulateur, flatteur, cajoleur, flagorneur; celui qui fait bassement sa cour à une personne.

Manetos. Menottes pour les prisonniers.-Petiies mains.

Marcear Soun Ben. Dissiper son avoir. Voyez Acabar.

Mangear Lkis Paraoulos. Bredouiller, jeter sa langue aux chiens.

Mangear. Ai proun mangea, proun begu, j'avoue ne pouvoir deviner.

Mangeadou D'UNOGABI.Auget,

Voyez Buvtdou. Mangeadubo. Mangeure, choses rongées par les rats, les chats , les teignes, les loups ou рзг le frottement. Mange A Ire, Mange Arelo. Mangeur, Kiaugeuse; dissipateur,

dissipatrice; goinfre, qui n'est bon qu'à manger.

Mangeanso. "Démangeaison occasionée par la gale, les poux et toute espèce de vermine.

Mangillo. "Victuailles, les vivres, la mangeaille , provision de bouche.- Pâture des sangliers, des loups, dee oiseaux, &c.

Mangeo Favo. Voyez Mangeai' leis paraoulos.

Marceo Fournigo. Myrméléon , fourmilion.

Mangeo Meou. Le guêpier. ( Oiseau. )

Ma:\geo Merdo. Bousiers- ( Insecte. )

Mangeo Roso. Scarabée des fleurs. (Insecte.)

Mangeoun. Menar mangeoun, donner de démangeaison.

MArvGEOUTiAb. Pignocher, manger négligemment et de petits morceaux.--Manger à chaque instant du jour.

Maniacle. Fantasque, capricieux.T. des Bouches-du-Rhône.

Maniar. Ensorceler une personne ou le bétail. T. de berger. V. Manegear.

Manici.o. Manique, morceau de peau qui couvre la main gauche du cordonnier, savetier, Sec.

Manobro. Manœuvre, goujat ou aide maçon.

Manoun. Une poignée, tout ce que l'on peut prendre dans une main.

Manquo. Oubli, lacune

Ce ríen manqua de ren, de peu s'en faut.

Mantelet. Espèce de casaque de paysanne dont la mode se perd.

Maktenir. Maintenir, soutenir.—Parier pour quelqu'un.

M A « i о и. Manteau, priecipalement Celui pour femme.

Manuèlo. Pince. Terme de maçon.

Manugueto. Calament, thym répéta. (Plante. )

Manuvro. Manceuvre,exercice militaire ou de marine.

Maou Apres. Malotru, ignorant, qui se plaît à mépriser.

Maou Counten. Mécontent, qu'il a à se plaindre.

Maou Disenso. Médisanee, discours au désavantage de quelqu'un tenu sans nécessité, mais Î>ar la seule rage de nuire à a réputation d'autrui.

Maou D'amour. Délire éro tique, mal d'amour.

Maou De Dent. Mal aux dents, j'ai un grand mal aux dents, et non pas j'ai mal de dent.

Maou De La Terro. Epilepsie mal caduc, le haut mal. Les habitans du département du Var, pour la guérison de ce mal, ont une-grande confiance à S' Donat, patron de la ville de Calian, arrondissement de Dragnignan; aussi, tous les ans, le 6 du mois d'août, on y voit arriver un nombre prodigieux de personnes attaquées de ce mal.

Maou De Ventre. Dévoiement; cours ou flax de ventre : j'ai un grand mal de ventre, et non pas j'ai mal de ventre.

Maou Doou Pevs. Nostalgie, désir ardent de revoir son pays

Maou Courous. Sale, vilain■ dégoûtant., mal vêtu, couvert de haillons.

Maoucuuan. V. Marchioun

Maou-despiecu. Peste soit, espèce de juron. V. Malopzsto

Maou Encara. Emporté, inquiet, bourru, insupportable.

Maou ENTRErcDébiffe*, indisposé, nonchalent, mou; être on ne sait comment, n'avoir point de vigueur an travail.

Maou Fatan. Malfaisant, malfaiteur, malicieux, qui se plaît à faire du mal, à commettre du désordre.

Maougo. Voyez Maouvo.

Maougra.Malgré, nonobstant, contre le gré de. { Préposition. )

Maougraruou. Maugreblea. Voyez Malapesto.

Maou M'agacue. Un louche, un bigle, qui n'a pas le regard droit.

Maou-marida. Le guillemet. ( Oiseau. )

Maoumenar. Menacer quelqu'un, mal mener.

Maou Par Ado. (la) Le danger, le péril, le désagrément, le malheur. — Mauvaise humeur, bourrasque qu'on peut essayer de quelqu'un.

Maou Parlant. Dissolu, insolent, médisant, celui qui médit ou vomit des injures ou des paroles obscènes.

Maou Par La R. Medire du prochain, dire des injures, faire des fautes de langue daDS l* conversation.

Maou Passagi. Cruelle, misérable, perfide, parlant d'une personne. — Que maou passagi t'a adu, quel démon t'a amenc.

Maou Pigna. Une vilaine bore, personne qui a toujours ses cheveu* épars et embrouillés.

Maou Plen. Insatiable, celui qui , au milieu des richesses, Lie cesse de se plaindre, et qui travaille continuellement à amasser de nouveaux trésors, qui n'est jamais las de demander ni de recevoir.

Maoü Que Vew EIS LABROS. Babe, espèce de boutons qui tiennent aux lèvres pour avoir bu à un verre qui n'avait pas été' rincé.

Maoubesc, Esco. More, moressé, faabitans de l'Afrique septentrionale. — Habitans des forêts qui se trouvent entre Grasse et Hieres. V. Maouro. Maouresco. Moresque, espèce de danse, à la manière des Mores, connue aux environs de Draguignan et Grasse; c'est de courir les rues l'un derrière l'autre, sans se donner la main, c'est ce qui la diffère de la farandole.

Maourejotjn. Dérangé, hors de place. — Mal ramassé.' Maoureleto. Morelle. (Plante.)

Maourigottlo. Morille, (Espèce de champignon. ) Maouro. Mores, forêts de pins qui se trouvent entre Grasse et Hieres, et à 5 lieues de la côte tout an plus. Maourbe. Mouvoir, ôter, enlever. — Moudre le grain au moulin. Maousencouar. Une peste, maux de cœur provenant de la grossesse. — Qu'une peste te crève, t'élouffe. Maoutousten. Mauvais temps, mauvaise journée. Maoutraire. Etre en peine de quelqu'un , mal augurer de ce qui le concerne. — Malheur dans tous les temps. Maotj Vale. Si faire maou vale, se faire hair, se faire des ennemis, se faire regarder de ma\ivais cei), ne pas se faire i»ien valoir. Maouv*i.ewso. Malveillance ,

haine, inimitiécontre'quelqu'un.

Maouvo. Mauve. (Plante.) Ц y en a de plusieurs espèces.

Maouvo Blanco. Guimauve oflîcinale. (Plante. )

Maquar. Meurtrir Frapper

quelqu'un à coups redoublés.

Maqu AR-'Aveleishueilsmaquas, avoir les yeux pochés.

Maquar. (Si) Se gêner, se blesser. Terme ironique pour marquer qu'une chose n'est pas bien difficileà faire. Timaquaras pas, tu n'auras pas beaucoup de la difficulté.

Maquar. Fruit rhaäua, fruit cautérisé, fruit* meurtri.

Maquaduro. "Voyez Macaduro.

Maquo-muou. Centaurée jacée ou centaurée noire. ( Plante. )

Mar. La mer, — Mar sarneio, mer Méditerranée ou mer intérieure.

Mar. Mardi, troisième jour de la semaine. Voyez Dimar.

Maran. Malheur, désagrément, chagrin, trouble, sollicitude. Oou bout de cent ans si reveillo maran , au moment qu'on y pense le moins, on peut être troublé ou recherché en justice, &c.

Maraoutas. Cachexique, qui est toujours malade ou dans on état maladif, valétudinaire ou qui a une mauvaise santé, une santé délabrée.

Maravfîllar. Rester longtemps dans un état maladif et puis succomber.

Mabaveillo. Merveille, faire merveille, faire plus qu'on n'avait lieu d'espérer, faire des miracles.

Marbra. Timbré, qui a un degré de folie, qui manque quelquefois de ¿ou seas.

« PrécédentContinuer »