Images de page
PDF

Li * ges de reglo seoao exceptioan. La demandovoou la responasto. .Leis jours si suivoun, mai si ressembloun pas. t

L'on pooa tirar doou sac, que ce qae l'on li a mes.

La ddianço, es la maire delà sureta.

Li à que tres toundus et un pela.

Loa trooa es toujours trpoa

Loa temps descraebe tout.

Li demandoun de sebo , et respouande d'aillet.

Leis voulountas soun libros.

Leis pichouns voulars , soun leis soulets pendus.

Loa battu , souven, pago l'amando.

Leis eaillos toumboun pas roustidos.

Loa sens es un bouaa moble, hurous qu n'a.

Leis boutos vuidos, fan lou mai de bruLa nuech ponarto coanseou.

Li sian pas encaro oou sanctus.

Li a ren de taou que de si plagne, l'on oouten toujoai's quaouquarren.

Li fa veire d'estelos à plen miejour.

Lorsque uno pouarto nous es fcrmado, ono aoutro nous es durbido..

Lou millou sermoun, enunio si es trooa long.

L'on deou jamai toa risquar. en un coou.

.' Loa bouan marca,' ei souven 'chier. » ■,

Lou t temps perdu, noua si recoubro plus.

La galino deou pas cantar avau lou gaon.

Iaju papier souffre tout.

L'i nterest d'an comsta et l'amitie de l'aoutre.

La jioou deis pigeouns, deou pas empachar de semenar.

Lou remedi es pire que loa maou. , .

L'on a beoa prechar , quand l'on es eme de sourds.

Loa sin gasto l'aoubre.

La bello plumo, fa lou bel oousseou.

Leis muraillos soun lou papier deis fouals.

L'on pooa pas estre oou cloachier et à la proucessioan.

Li a passa la busquo souto

lou [tit/.

Leis- faoaios soun persoanellos.

L'ai de mestre Bourroun,marrid et pichoun.

Leis riches noun dinoun pas douis fcs.

Leis maladies longuos tuoun leis gaillards.

Lou plus hurous, es aqueoa que si crei de l'estre.

Lou piquet a jamai intra dins la testo d'un ai.

Lou piquet et lou reversi, soun que per leis gens d'esprit.

Leis soutisos retoumboun sur aqueou que leis dit.

Lou troou demandar, fa pas vendre.

L'apprendi » toujours poou d'eurichir soun mestre.

Marri pagadou et chier vendeire, soun leou d'accord

Mntte-ti en peno'de qii t'enterrara.

Marrid eDfan, bouau home.

Maou sur maou , es pas salut.

Macu usar,noun poou- durar.

Marrido fortnno, booan courage.

Marchand devalisa , serquo vieillos pancartos.

Maou counouissu , es a mita gari.

Maridas dous fonals, oon bout de l'an sonn tres.

Marchand d'holi , marchand flori.

Marchand de Tin, marchand mesquin.

Marchand de bla , marchand dana.

Mesfiso-tid'un ennemi recouncilia.

Mouarto la besti, mouart lou verin.

Mars ventons, Abriou plaious, fan Ion bouhier jouions.

Marrideis plantos, creissoun eisadamen.

Malhuronso es la besti, qu'intro dins lou corps d'uno aoutro,

Malhurous qu doano exemple, et huroux qu lou prend.

Maou d'ooutrui n'es qu'an songe.

Maire pietoua , fa leis enfans gastas.

Marridos nouvellos, leis monsquos leis pouartoun.

Mi changes pas per ce que tioun counouisses.

Mando la peiro, et escounde lou bras.

Mai l'on a de ben, mai l'on n'en voou ave.

Mourrie tous leis catsdeviero, que n'en oouriou ni peou ni niero.

Messo courto, dejona long.

Macaduro duro.

Malhurouso es la besti, que si paro pas lou frei à la grupi.

Mette l'araire avan leis buous.

Maou vesti, va per abri.

Moussu Ponme , toujours lou meme.

Meou en bouco, fèou dins lou couar.

Messoungier coumo un arrancaire de dents.

Mangear coumo un sarraire.

Mangeo Mathiou , que manges douu tiou.

Mettes jamai tounnaz, ounte n'a» ren à veire.

Mangearielou diable, etbeourie lou broui.

Marin que gèlo, Mistraou que degèlo, fremo parlan latin, fan toujours marrido fia.

Mentoun troouca ,' fouarso bounta.

Maou de testo voou mangear, maou de ventre voou porgear.

Merito d'anar à ped, qu n'a pas soin de sa mounturo.

Mousseou avala, n'a plus de gonst.

Marcho sur la chrestienta.

Mangeo coumo un chancre.

Mangeo soun ben herbo.

Mette toujours de fen dins sa boutiero. .

Mettes jamai de bouan argen contro de marri.

Marrideis resouns, lou ven leis empouarto.

Mariage de Mai, noun soun de durado. '•

Man frejos , amour caou.

Maou sur maou, n'es pas santa.

Mariage de Jean et de Lavigno.

Moussu voou madamo,et madamo voo»i moussu.

Mesfiso-ti deis pichouns hueils.

N

Neblo de coualo, devino de moualo. »

N'es pas tard quand Biou a judo.

Ni per laid ni per beou, noun denembres toun mantèou. •

Necessita n'a ges de lei.

.Ni a tor ni a resuun, noun ti laisses meure en prisouu.

N'es pas eis avugles à jugear deis couleurs.

N'aves sonven de macu que de'h roiiastres.

Nul Saut a fach miracle en soun peys.

Nose,filloetcastagno, la raoubillo cruebe la magagno.

Ni froumage ni saboun , an jamai remounta meisoun.

Niouro de vespre, troumpo varlet et mestre.

Nourriture , passo naturo.

Noun soou ni A ni B.

N'es jalons coumo un gus de seis bcassos.

N'en fourrie mai, qu'un capelan en pourrie benesir.

NVn mcurie la man dins lou fue.

Noun ti mettes jamai eu peno, de qu t'enterrara.

Noun ti mettes jamai à la gouro doou loup.

Noun fa qu'amusar lou tapis.

O

Oou peys deis avugles, leis bornis soun reis.

Ounte li a ren, lou rei perde seis drets.

Ounte la pax es , Diou l'y habito.

Ounte la cabro es estacado , foou que li broute.

Ounte leis catsnoun soun, leis raios baloun.

Ounte papies parloun, barbos cailloun.

■ OurgUeil et graisso, Diou l'abaisso.

Obro facho li fa gaou.

Or, vin, ami et servitour, lou plus vieil es lou millou.

Oumbro d'homs vaou' cent fremos.

Ousiaou d'adultero , jamai prouspero.

Oou mes de Septembre, lou caleu es à pendre.

Oou mie» de xMars, mette calen à bas.

Oou mes d'Abriou, tout oousseou fa soun niou ; oou mes de Mai, mai que jamai; oou mes de Jun , plus que quaouqu'un; oou mes de Juillet, plus ges.

Ou doou ped ou de l'espalo , lou poulin semblo à la cavalo.

Oou maipende,ooumai rende.

Oou bout de cent ans, si reveillo malan.

Oou mai l'on serro TaaguiUo, oou, mies gillo.

Oou mai boulegas lou fumier, oou mai sente.

Oou foun li a leis especis.

Oou jue et oou vin, l'home deven couquin.

Oousi dire va partout.

Oou jour de l'an, leis jours creissoun doou repas d'un can.

Oou mai l'on a , oou mai l'on voou ave.

Oou mai va oou mai l'on apprend.

Oou plus pichouno es la besti, oou mai de verin a.

Oou mes d'Abriou, quites pas un iiou.

Oou mes de Mai, vai coumo ti plai.

Ounte lou grapaoa pesquo, L'aigo li es fresco.

Oou mes d'Octobre, qu noun a de raoubo que n'en trobe.

Oou mai l'on es riche, ooa mai l'on es chiche.

Oou mes de Jan, s'en coupo quaouqu'un.

Oon mes de Juillet, ni fremo ni cooulet.

Oou mes de Juillet, si coupo a plen det.

Oou mes de Septembre, rasins soun bouans à pendre.

Oou debastar l'on ves leis quicbaduros.

Ounte li a de capeous , leis couifos devoun ren.

Ounte H a ges de maou, fooa ges de remedi. I

Oou mes de Mai, fresc et gai.;

Ounte la forço es, la resoun cèdo.

Ooutan voou estre mordu d'un cbin coumo d'uno chino.

Oou bord doou baou li a lou debaoussadou.

Ooutan nous en pende à l'ooureillo.

Ounte li a de goi, lia d'embroi.

Pasquo et endumi tout l'an , adiou aze et capelan.

Paraoulos longos, fan leis jours courts.

Pichoto plueio calmo gros \en.

Pichoto perto pichoun doou.

Pouarto d'aigo à la mar.

Pescaire de ligno, cassaire de cardelino,es souven tard quand dino.

Pouarres, figos et sermouns, a Pasqno soun plus de sesoun.

Pago miejo et la beou soulet.

Piou piou , qu s'affano viou.

Plus bello es la castagno, mai oou dedin li a la magaguo.

Per ben finir, foou ben coumençar.

Peiro à peiro, lou clapier si fa.

Pichoto monsquo , fa repetenar aïe.

Patienço laisse brular soun. houstaou.

Patienço, medecino deis paoures.

Pan de perdu, es pasta d'aigo frejo.

Paon de caouvo destourbo un marrid oubrier.

Paou Taon l'aie que noun poou pourtar lou ba'st.

Parte pas toujours lou jour qu'embasto.

Peiro tracho ou caouvo dicho, vaou ooutan que caouvo escricho.

Peiro lançado, es de maou retenir.

Per ben faire, souven l'on es repres.

Per faire un bouan toupin, foou ben battre l'argielo.

Per intrar en coulero, foou sourtir <3e resoun.

Per leis fcnians , touteis leis jours soun i'estos.

Per si faire mèou, leis mousquos l'an mangea. _

Per refourmar ce que va maou , coumenço per toun honstaou.

Per Sant Luc, semeno moual

ou dur. Per Sant Vincent , plueio

cèdoun lou pas oou ven. Per escoundu que sieche lou

fue, toujours lou fum parei. Per troou serrar l'anguiero,

sonven nous escapo. Per troou vouilie saoupre,

lou reynard perdet sa quoua. Per un perdu, cent recoubras. Pichot dinar ben attendu, es

pas douna, mai ben vendu. Pichot bome toumbo un gros

roure. Pichot pounchoun, pougne un

gros aze.

Pichot» cousino, fa l'hoastaou grand.

Pichoto fedo, semblo toujours jouino.

Pichoto plaeio d'Abrioa , fa bello segado d'estiou.

Passa lou dijoon , la sen>ano esoou soou.

Parmi lou sang, degun s'en mele.

Per de linge es pas riche qu n'a , et es ben paoure qu n'a pas.

Pagar et mourir, li foou venir.

Pagar et mourir, l'on lies toujours à temps.

Prestas cent francs, fes cent amis; demanda-leis , fes dous cents ennemis.

Parlas doou loup , vaqui la quoua.

Proucès de tutèlo , ruino de parentèlo.

Pratiquo rende mestre.

Pichot fai, de luen peso.

Panso pleno, lou souan me no.

Pan à la dent, fa venir lou talen.

Pan de labour, pan de sabpur.

Patienço etlouugourdetemps, valoan mai que forço et rage.

Peto toujours oou plus feble.

Pago de bourreou , toujours à l'avanço.

Prieros fan mangearnn malaou.

Pecca vieil, es difficile à garir.

Pecca counfessa, es à mita pardonna.

Per un pichot plesir, millo doulours.

Per un pouint, Martin perdet soim ai.

Per estre beou, foou souffrir.

Partout li a uno lègo de marrid camin.

Perque ti fasies ai, si noun voulies pourtax la cargo.

Prouvisionn es destrnctionn.

Paoureta meno lagno.

Pecca vieil, penitenei novo.

Pichot gazan et souveniel , impie la Bourse et lou granier. ! Pichoto besii, parei toujours poulin.

Pan d'houstaou souven ennuio.

Piou piou, toujours vion. | Proun ir.au , fan lou fai l'oougier. I Plueio rudo duro pas.

Plueio de Mars , febre de Lia. ; Proun fa qu fa faire. ] Paoureta n'es pas un vici.

Poou sourtir doou sac que ce que li es intra.

Pan fres et bouas verd, fan marchar Foustaou de travers.

Paterno après cent ans,apprçnie toujours de nouvèou.

Parei coumo lou naz à la caro.

Paoure coumo Sant Poourin.

Plago d'argen, n'es pas mourtalo.

Plueio mcnudo , bagno ben mies.

Plumos et paraoulos, lou ven leis en aoulo.

Pouarc delicat, noun ven jamai gras.

P restar gasïo, lougar entretea.

Piuios de Mai fan creisse.

Pitanso fa mangeai- pan.

Parlo coumo Sant Paou , la gouro durbido.

Pendant que lou chin pisso ,' lou loup gagno camin.

Per bouano que sieche la coumpanie, foou toujours que si separe.

Proumiero carita, couaenço per si meme.

Parles pas de couardo dins l'houstaou d'un pendu.

Poou pas estre oou cloucnier et à la ' proucessioun.

« PrécédentContinuer »