Images de page
PDF
ePub

JOURNAL

DE CHIMIE MÉDICALE,

DE PHARMACIE ET DE TOXICOLOGIE,

[ocr errors]

Imprimerie de F. LOCQUIN, rue N.-D.-des-Victoires, 16.

DE

CHIMIE MÉDICALE.

DE PHARMACIE, DE TOXICOLOGIE,

ЕТ

REVUE

DES

NOUVELLES SCIENTIFIQUES

NATIONALES ET ÉTRANGÈRES,

PAR LES MEMBRES DE LA SOCIÉTÉ DE CHIMIE MÉDICALC,

MM. BÉRAL, CHEVALLIER, DUMAS, FÉE, GUIBOURT,
JULIA DE Fontenelle, LASSAIGNE, ORFILA, PAYEN, E. Pelikor .

G. PELLETAN, PELOUZE, A. RICHARD ET ROBINET.

TOME VIIIe. - Ile SÉRIE.

PARTS,
BECHET JEUNE ET LABÉ,
LIBRAIRES DE LA FACULTÉ DE MÉDECINE DE PARIS,

PLACE DE L'ÉCOLE DE MÉDECINE, N° 4.

1842

JOURNAL
DE CHIMIE MÉDICALE,

DE PHARMACIE ET DE TOXICOLOGIE,

PRÉPARATION ARTIFICIELLE DE L'URÉE. L'opération par laquelle on extrait l'urée de l'urine, au moyen de l'acide azolique, est toujours longue et fort coûteuse, car le produit n'est guère que de 30 grammes (1 once) pour un kilogramme (2 livres) d'acide employé. C'est donc rendre service à nos abonnés que de leur faire connaître le procédé proposé par M. le professeur J. Liebig pour la préparation artificielle de cette substance, que l'on est accoutumé à considérer comme un résultat des forces vitales.

On fait un mélange de 28 parties en poids de ferro-cyanure de potassium sec et réduit en poudre, et de 14 parties de bioxyde de manganèse pulvérisé; puis on le place sur une feuille de tôle; et on le chauffe au rouge sombre en ayant soin de le remuer à plusieurs reprises, dans le double but d'empêcher l'agglutination et de faciliter l'accès de l'air ; bientôt la masse s'enflamme, après quoi elle s'éteint peu à peu. On laisse refroidir, puis on lessive avec de l'eau pure; on met à part les premières portions de liquide que l'on recueille, et l'on fait dissoudre dans les dernières 20 parties et demie de sulfate d'ammoniaque sec. En mélangeant cette solution avec le premier produit qui a été mis de côté, il s'opère sur le champ une précipitation de sulfate potassique qui doit être isolé par décantation du liquide surnageant. Ce dernier est évaporé à une température inférieure au point d'ébullition , et à mesure qu'il se précipite de nouvelles quantités de sulfate de potasse pendant cette partie de l'opération, on a soin de les séparer en décantant 2° SÉRIE. 8.

1

« PrécédentContinuer »