Choix des poésies originales des troubadours, Volume 2

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 3 - Pro Deo amur et pro Christian poblo et nostro commun salvament, d'ist di in avant, in quant Deus savir et podir me dunat, si salvarai eo cist meon fradre Karlo et in...
Page xliii - Hélas ! j'ai à me plaindre de celui dont je suis la tendre amie ; je l'aime plus que chose qui soit au monde ; mais auprès de lui, rien ne me sert, ni merci, ni courtoisie, ni ma beauté, ni mon mérite, ni mon esprit. Je suis trompée, je suis trahie comme si j'avais commis quelque faute envers lui. Ce qui du moins me console, c'est que je ne vous...
Page 210 - Deis auzels que fan retentir Lor chan per lo boscatge; E plai me quan vey sus els pratz Tendas e pavallos fermatz; E plai m'en mon coratge, Quan vey per campanhas rengatz Cavalliers ab cavais armatz.
Page lxii - Marquis, je veux que les moines de Cluny fassent de vous leur capitaine , ou que vous soyez abbé de Cîteaux , puisque vous avez le cœur assez bas pour aimer mieux deux bœufs et une charrue à Montferrat, qu'ailleurs être empereur. On dit bien que jamais petit de léopard ne se mit au terrier, comme fait le renard...
Page 189 - Senta quecx a son veiaire; Qu'ieu pens, e no sui guabaire, Que la dura dolor coral Ai eu tota a mon cabal. Amicx, s...
Page 3 - Karlus meos sendra de suo part non los tanit, si io returnar non Tint pois: ne io ne neuls, cui eo returnar int pois, in nulla aiudha contra Lodhuuig nun li iv er.
Page 237 - Oy Dieus, oy Dieus, de l'alba! tan tosi ve. « Per la doss'aura qu'es venguda de lay, Del mieu amie belh e cortes e gay, Del sieu alen ai begut un dous ray. » Oy Dieus, oy Dieus, de l'alba! tan tost ve.
Page xcviii - ... d'amour qui y estoyent proposées et envoyées . . . « Guillen et Pierre Balbz et Loys des Lascaris, comtes de Vintimille, de Tende et de la Brigue, personnages de grand renom, estant venus de ce temps en Avignon visiter Innocent VI du nom, pape, furent ouyr les deffinitions et sentences d'amour prononcées par ces dames ; lesquels esmerveillez et ravis de leurs beaultés et savoir, furent surpris de leur amour.
Page 185 - Qu'era del mou lo plus valens dels pros , Ar es anatz son gen cor amoros , Dont es dolors e desconort et ira. Celui que plac per nostre marrimen Venir el mon , e nos trais d'encombrier...
Page 249 - Que ja hom mais no vis fach aital per home ni per femna en est segle, ni en l'autre qu'es passatz.

Informations bibliographiques