Images de page
PDF
[ocr errors]

JDe l'Imperfection du Loch construit par la méthode précédente, avec le moyen de corriger cet Instrument.

(Voyez les Figures 48, 49 & 5o. ) ·77. Quelque soin qu'on apporte dans la construction

[ocr errors]

|

comptera pas le mouvement que reçoit secrétement le

[ocr errors]

Loch. Si l'on fait route au contraire vers l'Est en allant * 5°

contre le courant, on croira faire plus de chemin qu'on

[ocr errors]

tera à la vîtesse réelle du Navire, celle de la Mer qui en-
traîne le Loch, & qui l'éloigne du Vaisseau. -
79. J'ai vû des Pilotes qui ne faisant pas attention au
mouvement vers l'Occident qu'ont les eaux de l'Océan
dans la Zone Torrîde, avoient changé les divisions de
leur Loch, ou altéré la durée de leur Sablier. Lorsqu'ils
alloient d'Europe aux Isles de l'Amérique, & qu'ils met-
toient entre les nœuds de leur ficelle 47 pieds & demi,
comme il le faut absolument, il leur étoit toujours arrivé
de découvrir la Terre plûtôt qu'ils ne s'y attendoient. Ils
croyoient donc que leur Loch étoit mal divisé, & que
les nœuds en étoient trop éloignés les uns des autres : ils
en diminuoient ensuite les intervalles, afin d'en pouvoir
compter un plus grand nombre, & d'être en droit de sup-
poser avoir fait un plus grand nombre de lieues. Mais ils
tomboient dans une erreur qui n'étoit pas excusable , ,
faute de sçavoir qu'il falloit ajoûter au chemin que le vent
leur faisoit faire, le mouvement secret que la Mer leur .
communiquoit de plus, & qu'elle communiquoit aussi au '
Loch : mouvement qui pouvoit être, comme je l'ai dit, de
plus de 3 lieues par jour. Lorsque ces Pilotes revenoient !
de l'Amérique, # ne s'appercevoient pas de leur mécom-
pre; parce qu'on prend toujours un autre chemin pour le :
retour. On sort promptement de la Zone Torride en di-
rigeant la proüe vers le Nord, & on trouve des vents va-
riables qui obligent à changer souvent de routes. .
8O. « Pour éclaircir ce que nous venons de dire, sup- « *
posons que A B ( Fig. 48. ) représente le mouvement «
que reçoit le NavireA par l'effort du vent, pendant l'ex-«
périence du Loch ; & que dans le même tems la Mer «
soit sujette à un mouvement qui la transporte de A en C, « .

selon la direction A C. Le Navire obéit aux deux mou- «

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][merged small][ocr errors]
[merged small][ocr errors]
« PrécédentContinuer »