Images de page
PDF
[ocr errors]

* Voy. cidevant No.67

[ocr errors]

19 deg. 5 min. & il dût alors corriger son point, au moins quant à la latitude. i 7 I. On continue ainsi de jour en jour jusqu'à la fin de sa Navigation ; mais on doit se tenir sur ses gardes dans le tems même qu'on se croit encore assez loin de terre , & ne donner toujours qu'une médiocre confiance à son travail. Il faut aller de nuit à petites voiles, lorsqu'il n' a point encore de péril à craindre ; & il est même de la prudence quelquefois, lorsque les nuits sont longues & obscures, de reprendre un peu le large, c'est-à-dire, de courir non † parallelement à la Côte, mais de s'en écarter de quelque quart de vent. L'usage de la Sonde est d'un grand secours dans ces rencontres. Il suffit quelquefois de sçavoir combien il y a de fond ou de profondeur d'eau pour pouvoir avec l'observation de la latitude, marquer sur la Carte l'endroit où l'on est. On trouve dans certains Parages le fond à plus de 1 5o lieues de distance de terre ; & il va insensiblement en montant à mesure qu'on avance. I7 2. Les Pilotes ont des Livres qu'ils consultent & qu'ils nomment Routiers. Ces Livres indiquent, non-seulement la profondeur de l'eau, mais toutes les qualités du fond : ils marquent si ce fond est de vase, ou de sable, mêlé de coquilles, de petites pierres colorées, & c. Toutes les différences qu'on peut reconnoître par la Sonde , se réduisent à cinq ou six ; & on pourroit fort aisément les écrire en abrégé sur les Cartes mêmes , à côté des brasses d'eau. Les lettres initiales suffiroient, ou bien on emploieroit quelques autres marques qu'on expliqueroit dans quelque endroit de la Carte.

[merged small][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« PrécédentContinuer »