Images de page
PDF

& qui sont donc éloignées chacune de 5 degrez de chaque côté de A B. Nous ne pouvons pas prendre pour limites principales les deux l N & MO que nous fournissent les lieues de distance; parce que si on les faisoit convenir avec la vraie différence en latitude A e, elles donneroient des rumbs de vent trop éloignés du rumb de vent estimé A B, ou qui supposeroient de trop grandes erreurs. Si au contraire le parallele de la latitude arrivée, au lieu d'être e d est E D, il faudra renoncer à la limite ON du rumb de vent. Dans ce cas les deux limites seront M I & I V, l'une qui appartient au rumb de vent , & l'autre aux lieues de distance. - - | . 93. Les deux limites principales étant choisies, nous nous conformerons ensuite toujours à cette régle qui est très-simple, & dont on peut se servir dans toutes les rencontres. Nous ferons convenir l'une après l'autre les deux limites principales avec la vraie différence en latitude : ces deux opérations nous donneront des lieues mineures que nous nommerons Premieres & Secondes, nous les ajouterons ensemble , & nous prendrons la moitié de leur somme ; ce qui nous donnera les lieues mineures corrigées. Nous aurons moins de peine , & nous nous dispenserons de chercher les premieres lieues mineures & les secondes, lorsque les deux limites principales seront de même genre ; si les deux appartiennent au rumb de vent, nous nous servirons de ce rumb de vent sans le corriger. De même , si les deux limites principales appartiennent aux lieues de distance, on § le rumb de vent , & on fera convenir les lieues de distance avec la vraie différence en latitude. 94. PremierExemple. On est parti de 35 o.3o m. de latitude Nord, & de 35 1 *. de longitude ; on a couru par estime 1oo lieues au N E , & ayant observé hauteur à la fin de cette route, on s'est trouvé par 38 ". 54". de latitude Nord, On demande le point d'arrivée corrigé ?

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

9 I. Les deux limites du rumb de vent sont le N E 54. N, & le N E 5 *. E, & celles des lieues de distance sont 1 1o & 9o. Mais lorsqu'on fait convenir ces deux derniéres avec la vraie différence en latitude 3 ". 24 ". ou avec 68 lieues Nord, on reconnoît qu'il faut rejetter ces limites. Ainsi les deux limites principales appartiennent au rumb de vent ; ce qui nous apprend † ne faut pas le changer. On le fait convenir avec la différence en latitude observée ou vraie, & on trouve 68 lieues mineures corrigées ; on trouve en même tems les lieues de distance , & il ne reste plus qu'à réduire les lieues mineures en lieues maJeures. 6. Second Exemple. On est parti de 35 deg. 3o min. atitude Nord, & de 35 1 deg. de longitude; on a couru ar estime 1oo lieues au N E, & ayant observé hauteur à a fin de cette route, on s'est trouvé par 39 deg. 3o min. de latitude aussi Nord. On demande le point d'arrivée cor.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

97. Ce second Exemple ne différe du premier qu'en CG

,

ce que la latitude observée à la fin de la route est différente. Une des limites du rumb de vent ne peut pas servir ici. Il faut rejetter celle du N E 5o. E, & on doit par la mê

[ocr errors]

Nous avons donc pour limites principales le NE 5 deg, N
& 1 1o lieues. La premiere de ces deux limites, lorsqu'on
la fait convenir avec les 8o lieues de différence en latitu-
de , nous donne les premieres lieues mineures 67 # , &
la seconde limite 1 1o lieues de distance, lorsqu'on la fait
convenir avec les mêmes lieues Nord 8o , nous donne les
secondes lieues mineures 75. Nous ajoutons les unes avec
les autres, & prenant la moitié de la somme, il nous vient
7 1# lieues min. corrigées.
98. Troisiéme Exemple. On est parti de 43 deg. latit. N.
& de 2 deg. 15 min. de longitude , on a couru par estime
8o lieues à l'O 1 deg. S, & on est arrivé selon l'observa-
tion de la hauteur par 43 deg. 12 min. de latitude Nord.

[ocr errors]

Longitude du départ . . . . . 362 15 M aral
Di§ en longitude corrigée . . 5 28 43 d. 6 m. Moyen parall.

[ocr errors]
[ocr errors]

9. Les deux limites du rumb de vent sont l'O 4 deg. N & l'O 6deg. S; mais elles sont toutes deux exclues. Ainsi il faut s'arrêter aux deux limites72 & 88 des lieues de distance ; ou plutôt il ne faut point changer cette derniére quantité, & il ne s'agit que de la faire convenir avec la vraie différence en latitude , & faire un troisiéme Problême. Cet Exemple nous fournit un cas singulier. Nous avions cru sur le témoignage de la Boussole avoir un peu avancé vers le Sud : mais l'observation de la hauteur nous fait connoître que nous avons avancé réellement vers le

Nord.
A a a

[graphic]

C H A P I T R E I V. Des Régles # par le Quartier

de Réduction.
I

I O O. N change en Mer très - fréquemment de rumbs de vent ; ce qui a mis les Pilotes dans la nécessité de recourir à une opération particuliére pour se dispenser de faire un Problême pour chaque route. Nous avons déja expliqué en partie cette Méthode dans le second Livre en parlant de la maniére de pointer ou de compasser les Cartes ( No. 13o.) On donne le nom de Régles composées à ces opérations qui consistent à chercher pour chaque route les lieues Nord ou Sud, & les lieues Est & Ouest , & à joindre ensemble celles qui ont été faites dans le même sens. Il suffit de donner quelques Exemples pour éclaircir tout ceci, & pour montrer la maniére de disposer les articles. I O I. Premier Exemple. On est parti de 45 deg. de latitude Nord & de 1 1o deg. de longitude : on a couru les routes suivantes avec une Boussole qui varioit d'un quart de vent vers le N E. On demande le point d'arrivée ?

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

I O2. Après avoir disposé les articles en les remplissant de toutes les quantités déja connues ou données , nous avons d'abord cherché quel étoit l'effet de la varia

tion de la Boussole sur les routes. Nous avions suivi dans la Premiere le N N E du compas ; mais la variation qui

étoit NE, d'un quart de vent ou de 1 1 deg. 15 min. a été cause que cette direction répondoit au NE # N, & nous

l'avons écrit à côté pour nous en servir. C'est-à-dire que nous comptons les 1oo lieues de la premiere route , non

[ocr errors]

ensuite combien nous avons avancé vers le N & vers l'E.
Le second rumb de vent l'O; N O se change de la même
maniére en l'ON O; & la troisiéme route , l'E, est devenu
l'E# S E.
I O 3. Nous avons fait après cela une somme des lieues
courues exactement dans le même sens, & nous avons ôté
les unes des autres , celles qui ont été courues dans des
sens directement contraires. Les lieues Nord & les lieues
Ouest se sont trouvé les plus fortes ; & eu égard à tout ,
nous n'avons couru que 1 5 5# lieues au Nord , & 78 à
l'Ouest. Nous avons fait quadrer les unes avec les autres ;
ce qui nous a donné notre rumb de vent & nos lieues de
distance en droite ligne. Les lieues Nord évaluées en de-
grez, nous donnent 7 deg. 47 min. de différence en lati-
tude, & les 78 lieues Ouest réduites en lieues majeures
sur le moyen parallele , nous donnent notre différence en
longitude. - -
I o4, Second Exemple. On est parti de o deg. 15 min. de
latitude Sud, & de 359 deg. 4o min. de longitude. On a
coüru les routes suivantes avec un compas qui varioit de
8 deg. NO , & la dérive étoit d'un quart de vent du côté
de bas-bord. On demande le point d'arrivée, & le che-
min qu'on a fait en droite ligne.

A a a ij

« PrécédentContinuer »