Œuvres de Molière: avec des réflexions sur chacune de ses pièces, précédées d'un discours sur les moeurs du dix-septième siècle; et de la vie de Molière, Volume 5

Couverture
Gide fils, 1818

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 311 - Jourdain. Par ma foi, il ya plus de quarante ans que je dis de la prose, sans que j'en susse rien; et je vous suis le plus obligé du monde de m'avoir appris cela.
Page 312 - D'amour mourir me font, belle marquise, vos beaux yeux ; ou bien : Vos yeux beaux d'amour me font, belle marquise, mourir ; ou bien : Mourir vos beaux yeux, belle marquise, d'amour me font ; ou bien : Me font vos yeux beaux mourir, belle marquise, d'amour. M. JOURDAIN. — Mais de toutes ces façons-là laquelle est la meilleure ? LE MAÎTRE DE PHILOSOPHIE. — Celle que vous avez dite : Belle marquise, vos beaux yeux me font mourir d'amour.
Page 348 - Cela est vrai, elle a les yeux petits, mais elle les a pleins de feu, les plus brillants, les plus perçants du monde, les plus touchants qu'on puisse voir.
Page 38 - C'est une chose merveilleuse que cette tyrannie de messieurs les maris ; et je les trouve bons de vouloir qu'on soit morte à tous les divertissements, et qu'on ne vive que pour eux ! Je me moque de cela, et ne veux point mourir si jeune.
Page 363 - Je ne veux point tous ces caquets, et je veux un homme, en un mot, qui m'ait obligation de ma fille et à qui je puisse dire : « Mettez-vous là, mon gendre, et dînez avec moi.
Page 310 - Non, monsieur. Tout ce qui n'est point prose est vers, et tout ce qui n'est point vers est prose.
Page 528 - Que, pour peu qu'un père de famille ait été absent de chez lui, il doit promener son esprit sur tous les fâcheux accidents que son retour peut rencontrer : se figurer sa maison brûlée, son argent dérobé, sa femme morte, son fils estropié, sa fille subornée, et ce qu'il trouve qu'il ne lui est point arrivé, l'imputer à bonne fortune.
Page 285 - DE MUSIQUE. Tous les désordres, toutes les guerres qu'on voit dans le monde, n'arrivent que pour n'apprendre pas la musique.
Page 287 - DANSER. Lorsqu'on a des personnes à faire parler en musique , il faut bien que , pour la vraisemblance , on donne dans la bergerie.

Informations bibliographiques