Images de page
PDF
ePub
[graphic]

ces aimables princesses n'ont point trop de mépris pour

des cours qu'on a rebutés, nous pouvons revenir par elles à l'honneur de votre alliance.

[graphic]

FIN DU CINQUIÈME ACTE.

CINQUIÈME INTERMÈ DE.

BERGERS ET BERGÈRES.

QUATRE BERGERS ET DEUX BERGÈRES,

alternativement avec le cheur.

[merged small][merged small][ocr errors]

ENTRÉE DE BALLET.

QUATRE Bergers et quatre Bergères dansent sur le chant du chour.

FIN DE LA PRINCESSE D’ÉLIDE.

DE

VERSAILLES,

EN 1664.

Le roi voulant donner aux réinés et à toute sa cour le plaisir de quelques fêtes peu communes, dans un lieu orné de tous les agrémens qui peuvent faire admirer une maison de campagne, choisit Versailles, à quatre lieues de Paris. C'est un château qu'on peut nommer un palais enchanté, tant les ajustemens de l'art ont bien secondé les soins que la nature a pris pour le rendre parfait. Il charme de toutes manières, tout y rit dehors et dedans, l'or et le marbre y disputent de beauté et d'éclat; et, quoiqu'il n'y ait pas cette grande étendue qui se remarque en quelques autres palais de sa majesté, toutes choses y sont si poliés, si bien entendues et si bien achevées, qué rien ne les peut égaler. Sa symétrie , la richesse de ses meubles, la beauté de ses promenades, et le nombre infini de ses fleurs, comme de ses orangers, rendent les environs de ce lieu dignes de sa rareté singulière. La diversité des bêtes contenues dans les deux parcs et dans la ménagerie, ou plusieurs cours en étoiles sont accompagnées de viviers pour les animaux aquatiques, avec de grands bâtimens , joignent le plaisir avec la magnificence, et en font une maison accomplie.

« PrécédentContinuer »