Images de page
PDF
ePub

DE MOLIÈRE,

AVEC

DES REMARQUES GRAMMATICALES,

DES AVERTISSEMENS,

ET DES OBSERVATIONS SUR CHAQUE PIÈCE,

PAR BRET.

PRÉCÉDÉES DE LA VIE DE MOLIÈRÉ PAR VOLTAIRE,

ET DE SON ÉLOGE PAR CHAMFORT.

[merged small][merged small][graphic][subsumed]

A PARIS,
CHEZ TARDIEU-DENESLE, LIBRAIRE,
QUAI DES GRAND'S AUGUSTINS, N° 37.

[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]
[graphic]

AVERTISSEMENT.

On n'a pas cru devoir suivre l'ordre des anciennes édi- , tions pour l'impression de la Princesse d'Élide. Cette pièce étoit confondue parmi tous les détails des fêtes qui furent données à Versailles en 1664, depuis le 7 mai jusques et compris le 13 du même mois. Sans priver le public de ces détails qui peuvent être amusans et curieux, on s'est contenté de mettre le tout dans un meilleur ordre. On a aussi changé le titre général de Plaisirs de l'ile enchantée, avec d'autant plus de raison, que ce titre ne convient qu'aux

trois premières journées , qui seules sont comprises dans · ce sujet; les quatre autres n'y ont aucun rapport, et on y

a substitué celui de Fétes de Versailles en 1664.

SUR

LA PRINCESSE D'ÉLIDE.

Cette comédie-ballet en cinq actes, avec un prologue et des intermèdes, fut jouée pour la première fois à Versailles, le 8 mai, et sur le théâtre du Palais-Royal, le 9 octobre 1664.

La superbe fête que Louis xiv, dans son nouveau palais de Versailles , donna à la reine, sa mère, et à Marie-Thérèse, son épouse, sous le titre des Plaisirs de lile enchantée, offrit pendant sept jours tout ce que la magnificence et le bon goût du prince, le génie et les talens de tous ceux qui le servoient pouvoient enfanter de plus merveilleux et de plus varié.

L'italien Vigarani, un des plus ingénieux décorateurs et des plus surprenans machinistes qu'on ait vus; le célèbre Lulli, qui annonça dans cette fête les charmes de sa mélodie ; le président de Périgny, chargé des vers consacrés aux éloges des reines; Benserade, si connu par son double talent de lier la louange du personnage dramatique avec celle de l'acteur; Molière enfin, le célèbre Molière, qui fit les honneurs de la seconde journée par la Princesse d'Elide, et ceux de la sixième par un essai des trois premiers actes du Tartufe; tout cela rendit cette fête une des plus étonnantes que l'Europe ait jamais vues.

« PrécédentContinuer »