Bulletin de la Commission historique et archéologique de la Mayenne

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 204 - Paris, telle espèce de commerce et telle profession d'arts et métiers que bon leur semblera, même d'en réunir plusieurs; à l'effet de quoi nous avons éteint et supprimé, éteignons et supprimons tous les corps et communautés de marchands et artisans, ainsi que les maîtrises et jurandes...
Page 354 - Louis, par la grâce de Dieu, roy de France et de Navarre, au premier des huissiers de nos Conseils, ou autre nostre huissier ou sergent sur ce requis.
Page 9 - ... d'églises ou autres monuments offrant un caractère architectural digne d'intérêt seront communiqués à la Commission, qui donnera son avis sur le mérite de l'édifice et la convenance de la restauration. Art. 9. MM. les Sous-Préfets et Maires nous signaleront exactement, et sans aucun retard, toutes les découvertes intéressantes qui seraient faites dans leur arrondissement ou leur commune, à l'occasion de travaux exécutés par les administrations locales ou par des particuliers. Les...
Page 294 - Beaupréau , qui fut tué en i597, à la l^e d'un corps de troupes qu'il commandoit en Poitou pour le service du "roi Henri IV contre la Ligue. La femme de ce duc étoit Marie de Rieux. Les autres branches de la maison de Scepeaux qui subsistent aujourd'hui , descendent de Jacques de Scepeaux, frère puîné de Jean II du nom , quatrième aïeul du maréchal de Vieilleville. «FIN DES MÉMOIRES DE VIEILtEVILLE.
Page 208 - En 1642, le 9 juillet 1674, à l'inhumation de la femme du gouverneur, puis, le 16 avril 1707, à celle de Charles-François Haran, on trouve mention du crieur de patenôtres. « M. de Bodard, dans sa Notice sur Saint-Nicolas de Craon, « parle d'un semblable crieur, qui, à minuit, devait parcourir « les rues et rappeler aux habitants trop endormis l'obligation « de ne pas oublier les pauvres trépassés ». « Les archives de la mairie d'Angers mentionnent aussi souvent des crieurs nocturnes...
Page 69 - En 1868 les études géographiques sur l'ancienne Gaule étaient à l'ordre du jour. Cette question» des Arvii fut de nouveau agitée. La Société de l'Industrie de la Mayenne (section des lettres, sciences et arts) voulut en avoir le dernier mot; elle entreprit des fouilles dans la commune de Saulges, sur ce plateau appelé la Cité, où d'Anville avait cru retrouver les ruines de Vagoritum. Nos fouilles ne furent pas fructueuses. Après un mois de déblais et de recherches, il n'avait été découvert...
Page 96 - Ecartelé, aux 1 et 4 d'or, au lion de gueules, qui est de la Tullaye, à 6 roquets ou rocs d'échiquier d'argent à l'antique, qui est de Racappé, comme nous venons de le dire.
Page 242 - C'est lui qui avait conseillé à Henri III de s'unir avec le roi de Navarre contre les entreprises de la ligue. — Son frère , Pierre de GOICDI , fut évêque de Langres , puis de Paris.
Page 159 - D'argent à la fasce de gueules accompagnée en chef de deux étoiles de sable et en pointe d'une hure de sanglier de sable défendue d'argent.
Page 188 - Le rôle de la répartition de la taille et de ses accessoires sur les habitants de Saint-Martin-de-Villenglose s'élevait en 1702 à 822 livres et en 1771 à 1,790 livres.

Informations bibliographiques