Discours moraux sur divers sujets, et particulièrement sur l'éducation

Couverture
Cellot, chez Maradan, 1804 - 337 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 92 - On a dans tous les temps négligé l'éducation des filles; l'on n'a d'attention que pour les hommes; et, comme si les femmes étaient une espèce à part, on les abandonne à elles-mêmes, sans secours; sans penser qu'elles composent la moitié du monde...
Page 50 - ... etc., qu'aurait pu voir M. le Dauphin durant cet espace de temps. On joindrait à ce volume un autre volume renfermant les extraits faits par M. le Dauphin , ainsi que ses compositions » ayant en note ou en marge les critiques, remarques et observations du Gouverneur. Voilà pour le public. Mais il serait à désirer que le Gouverneur fît encore un autre journal particulier qui contiendrait toutes les fautes et toutes les bonnes actions de son élève , avec les réprimandes et le...
Page 92 - ... une espèce à part, on les abandonne à elles-mêmes, sans secours, sans penser qu'elles composent la moitié du monde, qu'on est uni à elles nécessairement par les alliances, qu'elles font le bonheur ou le malheur des hommes qui...
Page 104 - Jetez les yeux sur toutes les nations du monde, parcourez toutes les histoires. Parmi tant de cultes inhumains et bizarres, parmi cette prodigieuse diversité de mœurs et de caractères, vous trouverez partout les mêmes idées de justice et d'honnêteté, partout les mêmes notions du bien et du mal.
Page 249 - Venous , fit attacher trente de ses plus beaux chevaux sur un vaste bûcher et y mit le feu. Je ne sais pas si nous avons bien le droit de nous moquer de ces extravagances ; il est vrai que le luxe parmi nous ne présente point de ces traits frappans, parce 'qu'il a un caractère de petitesse qui ne fournit pas de folies aussi saillantes ; mais nous offrons en détail cette dépravation de goût et de sens commun , et les résultats sont les mêmes.
Page 14 - C'est ainsi qu'avant d'élever un édifice il faut nettoyer l'emplacement de tout ce qui peut embarrasser la construction. Ce n'est pas qu'il n'y ait eu dans tous les temps des financiers estimables, qui, n'étant pas en état ou en droit de tracer la vraie route, suivent le plus honnêtement qu'ils peuvent les voies tortueuses où on les fait entrer, et laissent leurs stupides confrères admirer ce qu'ils appellent une belle machine.
Page 61 - ... dix-huit mois, mais nous avons vu finir, le 14 juillet 1789, le siècle des préjugés nuisibles et ridicules. On veut bien excepter dans une note celui qui autorise les duels, mais, en attendant qu'il soit anéanti comme les autres, on soutient que la nation devrait une couronne civique à M. Grouvelle, qui vient de préparer ce triomphe de la raison et de l'humanité par son excellent ouvrage qui a pour titre Adresse du bailliage de*** à M.
Page 99 - Les ecclésiastiques et les dévots lui ont tous pardonné au fond de l'âme ce qu'il a écrit contre la religion, en faveur des hommages si répétés qu'il a rendus à l'Évangile.
Page 187 - La bibliothèque , peu nombreuse et bien choisie, seroif formée d'après le plan de lecture indiqué dans le plan général d'éducation. A l'égard des...
Page 335 - La grâce est trompeuse et la beauté est vaine; la femme qui craint le Seigneur est celle qui sera louée.

Informations bibliographiques