Images de page
PDF
ePub

bien juger, eft celle qui tend le plus à fimplifier nos expériences, & à pouvoir même nous en paffer fans tomber dans l'erreur. D'où il fuit qu'après avoir longtems vérifié les rapports des fens l'un par l'autre, il faut encore apprendre à vérifier les rapports de chaque fens par lui-même, fans avoir befoin de recou rir à un autre fens; alors chaque fenfation deviendra pour nous une idée, & cette idée sera toujours conforme à la vérité.

On croit que la phyfionomie n'eft qu'un fimple développement des traits déjà marqués par la nature. Pour moi je penferois qu'outre ce développement, les traits du vifage d'un homme viennent infenfiblement à fe former & prendre de la phyfionomie par l'impreffion fréquente & habituelle de certaines affections de l'ame. Ces affections fe

marquent fur le vifage, rien n'eft plus certain, & quand elles tournent en habitudes, elles y doivent laiffer des impreffions durables. Voilà comment je conçois que la phyfionomie annonce le caractere, & qu'on peut quelquefois juger de l'un par l'autre, fans aller chercher des explications mystérieuses, qui fuppofent des connoiffances que nous n'avons pas.

Pour vivre dans le monde il faut fçavoir traiter avec les hommes, il faut connoître les inftrumens qui donnent prife fur eux; il faut calculer l'action & réaction de l'intérêt particulier dans la fociété civile, & prévoir fi jufte les événemens, qu'on foit rarement trompé dans les entreprises, ou qu'on ait du moins toujours pris les meilleurs moyens pour réuffir.. 2.

[ocr errors]

pa

[ocr errors]

L'attrait de l'habitude vient de la reffe naturelle à l'homme, & cette pareffe augmente en s'y livrant on fait plus aifément ce qu'on a déjà fait, la route étant frayée devient plus facile à fuivre. Auffi peut-on remarquer que l'empire de l'habitude eft très-grand fur les vieillards & fur les gens indolens très-petit fur la jeuneffe & fur les gens vifs. Ce régime n'eft bon qu'aux ames foibles, & les affoiblit d'avantage de jour en jour, La feule habitude utile aux enfans eft de s'afservir fans peine à la néceffité des chofes, & la feule habitude utile aux hommes, eft de s'affervir fans peine à la raison. Toute autre habitude eft un vice.

L'exiftence des êtres finis eft fi pauvre & fi bornée, que quand nous ne

voyons que ce qui eft, nous ne fommes jamais émus. Ce font les chimeres qui ornent les objets réels, & fi l'imagination n'ajoute un charme à ce qui nous frappe, le ftérile plaisir qu'on y prend fe borne à l'organe, & laiffe toujours le cœur froid.

FIN.

« PrécédentContinuer »