Images de page
PDF
ePub

des Régles, & que leur réputation ne les dispense pas des loix,

On a cru devoir faire dans le corps du Livre quelques corrections & quelques additions , légeres à la vérité, mais devenues nécessaires depuis le tems où l'Auteur écrivoit. Par le même principe on a changé plusieurs exemples, sur-tout de la troisiéme Partie. Ceux qu'on a subftituez ne feront pas regretter les autres ; il y en a encore quelquesuns de l'Auteur même. Quant aux Additions considérables, elles consistent en huit Chapitres , où l'on explique succinctement , non plus la structure des Vers ou des Pieces de Poësie, mais les regles de goût pour chacun des Ouvrages poëtiques qui sont le plus à la mode, & à la portée des Commençans. Ces Observations sont la matiere d'un Ouvrage plus étendu : mais inalgré leur brieveté ; elles ont l'avantage de mettre au fait des mysteres de l'art. On peut regarder la Poësie comme un jeu d’Echets : l'ouvrage du Pere Mourgués en apprend la marche générale & les évolutions différentes ; mais les réflexions qu'on ajoûte en insinuent les finesses. i Ceux qui s'interessent à la mémoire du Pere Mourgues ne seront pas fâchez de sçavoir qu'il a enseigné avec distinction la Rhétorique & les Mathématiques dans l'Université de Toulouse ; qu'il joignoit une politesse très-fine à une érudition exquise ; qu'il étoit également simé des Gens de Lettres & des Sçavans, qui ne sont pas toûjours les mêmes ; qu'il donnoit presque tous les ans des Poësies nouvelles , & un volume en fait de science ; qu'enfin fa droiture & sa probité ne le rendirent pas moins cher aux honnêtes gens que respectable aux libertins même, objets ordinaires de son zele. Il fut victime de la charité , & mourut à Toulouse au lervice des Pauvres Tan 1713

année funeste par le mal contagieux qui affligea cette Ville. On doit à cet Auteur des Elemens de - Mathématiques ; des bons Mots mis en Vers François : la Morale d'Epictete comparée à celle de JESUS-CHRIST; la Théologie des Payens , avec la Traduction de la Terapeutique de Théodoret, & quantité d'autres bons Quvrages.

[graphic]
[ocr errors]

DE L'AUTEUR POUR MESSIEURS

DE L'AC À DEMIE DES JEUX FLORAUX En leur dédiant les Régles

de la Poësie Françoise. Cilence, Critique ennemis ; J Respecte ces Loix des bons Vers, Et le nom d'une Académie Célebre dans tout l'Univers. Quelquefois Apprentif docile Je me coule dans cet Afile De l'élegante pureté : Quand je puis m'y faire une route;' c'est qu'inutilement j'écoute Pour mériter d'être écouté.

were
On lira si l'on veut me fuivre
Jusques dans le Sacré Vallon,
Ces mêmes Régles sur le cuivre
les fit graver Apollon.
Ayant daigné me les apprendre :
Allez, me dit-il , faire entendre
Mes plus harmonieux accords ;
Et foûmettre au frein légitime
De la Mesure de la Rime
Ceux qui ressentent mes transports.

[ocr errors]

Contre l'ignorance jalouse , Poursuit le Maitre des neuf Sæurs, Je vous destine dans Toulouse Un Corps d'augustes Défenseurs. Moran, l'honneur de ce Parnasse, Y remplit dignement ma place, Zelé pour les Arts Liberaux : Et l'on y voit plus magnifiques Que ceux des courses Olympiques Les Triomphes des Jeux Floraux.

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »