Tablettes chronologiques de l'histoire universelle, sacrée et profane, ecclésiastique et civile: depuis la création du monde jusqu'à l'an MDCCXLIII, Volume 1

Couverture
Chez Frederic-Henri Scheurleer, 1745
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 121 - Romaine. C'eft à ce même temps que l'on rapporte la fondation de la Ville de Lyon par Lucius Munacius Plancus , qui la nomma Lugdunum, parce qu'elle fut bâtie d'abord fur une élévation, qui fe trouve à l'endroit où la rivière de Saône vient ffe perdre dans le Rhône.
Page clxxxi - Catalogne des principaux Hiftoriens , accompagné de Remarques fur la bonté de leurs ouvrages & fur le choix des meilleures éditions , par M. l'Abbé Lenglet Dufrefnoy , nouvelle édition , revue , corrigée & confidérablement augmentée , par M.
Page cxxxiv - Ouvrage vraifemblable nous manque en ce genre ; car je compte pour peu de chofe; je dirai même pour rien, ce qu'André du Chefne & François fon fils ont écrit & imprimé fur ce fujet.
Page cxxxvi - Ce plan, fi utile & fi intéreiïant, viept d'être perfeftionné par un Auteur plus exaft & moins diftrait que M. l'Abbé du Pin ; c'eft le Père Dom Claude Cellier, Bénédiftin de la Congrégation de S. Vannes. Sa Bibliothèque des Ecrivains Eccléfiaftiques eft travaillée avec plus d'étendue & de correction. Il ne fe contente pas d'écrire l'Hiftoire de l'Auteur dont il parle, il fait voir encore le fujet qui a donné lieu aux Ecrits , dont il fait l'analyfe avec des lumières & des connoiiTances...
Page 86 - Vétoient emparés des détroits, qui conduifoient à Delphes; il déclare la guerre aux Etoliens, & ayant laiffé Pantauchus pour Général, il marche contre Pyrrhus, mais ne l'ayant...
Page ccxi - Antiquité de la Nation & de la Langue des Celtes , autrement appelles Gaulois , par le Père Paul Pézron.
Page ccxxii - Chargé de la continuation de l'Hiftoire généalogique & chronologique de la Maifon Royale de France & des grands Officiers de la Couronne, commencée par le P. Anfelme , continuée par M.
Page xxxiv - On s'eft borné depuis quelque temps à celle de M. l'Abbé Fleury; c'eft peut-être ce que nous avons de moins mauvais. Néanmoins ce font plutôt des Extraits coufus l'un avec l'autre , qu'une Hiftoire exafte & bien fuivie. On fent que cet Ecrivain, quoiqu'habile, travailloit fon Livre, à mefure qu'il étudioit l'Hiftoire de la Religion. On s'apperçoit aifément qu'il n'eft pas maître de fa matière , il ne marche qu'en tremblant, fans être même aflïïré fur la Chronologie, qui eft un des...
Page 126 - Speâacles > il va en Orient avec M. Lollius , qui lui avoit été donné pour Gouverneur. On a cru autrefois que Notre Seigneur étoit né à la fin de cette année.
Page 1 - Ce fut du temps d'Enos que le vrai culte de Dieu s'altéra dans la famille de Caïn ; mais Enos releva ce culte d'une manière particulière, &41 s'eft confervé dans fa famille.

Informations bibliographiques