Images de page
PDF
ePub

DES

SCIENCES PHILOSOPHIQUES

PAR UNE SOCIÉTÉ
DE PROFESSEURS ET DE SAVANTS

TOME SIXIÈME

PARIS

CHEZ L. HACHETTE ET C'e
RUE PIERRE - SARRAZIN, N 14

(Près de l'Ecole de médecine)

1852

HiM

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

DES

SCIENCES PHILOSOPHIQUES

SCHULTZ (Jean), né en 1739 , à Mulhausen , en Prusse, mort en 1803, professeur de mathématiques à l'université de Konigsberg, se montra un des premiers partisans de Kapt. Voici les titres de ses ouvrages philosophiques : Considérations sur l'espace vide, in-8°, Kæpigsberg , 1758; – Eclaircissements sur la Critique de la raison pure de Kant, in-8°, ib., 1784 et 1791; - Examen de la Critique de la raison pure de Kant , in-8°, ib., 1789 - 92; — Eléments de la mécanique pure , in-8°, ib., 1804.

[ocr errors]

SCHULZE (Gottlob ou Théophile-Ernest), né à Heldrungen , en Thuringe, le 23 août 1761 , mort à Gættingue le 14 janvier 1833, après avoir successivement enseigné la philosophie à Willemberg , à Helmstædt et à Goellingue, a joué un grand rôle dans le mouvement pbilosopbique provoqué en Allemagne par Kant. Il commença sa carrière d'écrivain par des dissertations purement historiques : De cohærentia mundi partium , earumque cum Deo conjunctione summa secundum stoicorum disciplinam, in-40, Willemberg, 1785 ; -- De ideis Platonis , in-4°, ib., 1786; - De summo secundum Platonem philosophiæ fine , in-4°, Helmst., 1789. Puis il publia , d'après les leçons de son maitre , F.-V. Reinbard, une Esquisse des sciences philosophiques , 2 vol. in-8°, Wittemberg , 1788-90. Mais lorsque apparut la pbilosophie de Kant , suivie de celle de Reinhold , il entra dans la lice par son ouvrage anonyme d'Ænésidème, comme adversaire à la fois de l'idéalisme et du dogmatisme. Il reproche au système de Kant d'être inconséquent, ou tout au moins incomplet : car, aboutissant à la négation de toute métaphysique positive, il n'ose pas l'avouer, et conserve encore des ménagements pour le dogmatisme. Quant à Reinhold ( Voyez ce nom), qui , au lieu de séparer, à l'exemple de Kant, le sujet de l'objet, les avait en quelque sorte réunis dans

« PrécédentContinuer »