Le plaisir de tuer

Couverture
Éditions du Seuil, 2007 - 223 pages
0 Avis
Michel Dubec est psychiatre et psychanalyste. Il aurait pu se contenter de soulager les névroses dans un cabinet cosy. Mais il est devenu expert auprès des tribunaux, et depuis un quart de siècle, a côtoyé les pires meurtriers, de Carlos à Guy Georges. Pédophiles, escrocs, terroristes d'Action Directe, islamistes, psychopathes, tueurs en série, son journal professionnel est un véritable Bottin mondain du crime. C'est ce qu'il nous conte ici grâce à la plume incisive de Chantal de Rudder. Poussé dans ses retranchements, il accepte de ne rien laisser dans l'ombre. Elle l'entraîne loin, au plus profond des " monstres " qu'il a scrutés mais aussi de lui-même. Longtemps il a justifié sa présence sur la galère de l'expertise judiciaire par sa fibre sociale, ses origines plus que modestes, la dynastie de truands dont il est issu, le voyou qu'il aurait pu être. Et puis il a rencontré Paul Touvier, le premier collabo français jamais jugé pour crime contre l'humanité. L'histoire de la famille Dubec, c'est l'histoire de la Shoah. Face à Touvier, Michel Dubec réalise qu'il se mesure depuis toujours à l'énigme du mal : " Ici, il n'y a pas de pourquoi " avait lâché un garde-chiourme d'Auschwitz au déporté Primo Levi. Au fil d'une quête aussi captivante qu'une enquête, Michel Dubec réussit à nous faire toucher l'âme du crime.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques