Congrès archéologique de France

Couverture
Société française d'archéologie, Musée des monuments français, 1863
1 Commentaire
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 315 - C'est ce que l'on remarque à Saumur , dans les églises de St. -Pierre et de Nantilly ; à Angers, dans l'intérieur du clocher de St. -Aubin ; à Chinon, dans la tour du Moulin. Dans ces divers monuments , des nervures se croisent sous la voûte , mais elle reste parfaitement sphérique et composée d'assises concentriques. Bientôt la fusion se fait plus complète entre le système byzantin et le système ogival. A St. -Lazare de Fontevrault et à la cathédrale d'Angers, dès le milieu du XIIe....
Page 148 - M. le Président déclare la séance ouverte et donne la parole à M. le Trésorier pour la lecture de son rapport comprenant la présentation des comptes de 1893 et du budget de 1894.
Page 475 - Le procès-verbal de la séance précédente est lu et adopté. M. le Président dépose sur le bureau les ouvrages suivants, offerts au Congrès : 1°.
Page 90 - Elle était remplie d'une sorte de terreau noirâtre , au milieu duquel se trouvèrent cinq clous en fer, longs chacun de 5 à 8 centimètres , qui avaient subi une torsion , sans doute par l'effet du feu du bûcher. Tout porte à croire que ces mêmes clous, qui durent servir à maintenir entr'elles les rondelles de bois destinées à être brûlées (1), auront été recueillis après la cérémonie (1) M.
Page 414 - Jura et qui donne son nom à toutes ces plaines. « Si , comme moi , vous avez chevauché dans les déserts et dans les vallées des deux Arables , vous reconnaîtrez bien vite que les hommes . descendus de Tartarie en Arabie , d'Arabie en Scythie , de Scythie en Hongrie , de Hongrie en Franche-Comté et en Bresse , ont passé par là , ont colonisé ces contrées , et ont imposé au plus beau fleuve du pays ce nom arabe et générique d'Ain (l'eau par excellence) dont, en perdant l'accent...
Page 472 - Dombe, une rivière bleue comme le firmament de la Suisse italienne , joueuse comme des enfants sur des cailloux, écumante comme l'eau de savon battue par le battoir de la lessiveuse, gazouillante comme une volée de tourterelles bleues et blanches abattues sur un champ de lin en fleur, jetant ses petits flocons d'écume...
Page 570 - En continuant de dégager la partie in« férieure du sarcophage , cachée par l'exhaussement du sol « du chœur , on aperçut sur le devant de l'auge , à peu près « vers le milieu, mais se rapprochant de la tête, une brèche, « un trou pratiqué à coups de marteau , et qui paraissait « grossièrement bouché avec des pierres et du mortier...
Page 346 - ... galeries présentaient, à l'intérieur, leur face la plus lisse, et que ces pierres étaient bien moins épaisses et bien moins brutes que celles placées en recouvrement, qui n'ont, la plupart du temps, reçu aucune préparation. Comment, toutefois, celles de ces pierres qui ont dû être taillées ont-elles été préparées? Ce ne fut évidemment avec aucun instrument à pointe. On n'en trouve pas une seule trace, et les arêtes des pierres portant la marque de quelque travail, nous ont toujours...
Page 60 - Augustali , civitatis lectum tributum, etc.; ce qui ne serait peut-être pas très-conforme au système d'abréviation des Romains", ni à leur style lapidaire. Cela signifierait que la cité des Andes se serait imposé une contribution pour élever une statue ou une colonne à un personnage nommé Martius et Augustal.

Informations bibliographiques