La Télévision ordinaire du pouvoir (1958-1981)

Couverture
Presses universitaires de France (réédition numérique FeniXX) - 184 pages
En France, depuis sa naissance, la télévision n'a pas cessé d'être contrôlée, surveillée. Car le pouvoir a besoin des images et des sons pour montrer sa force et la faire jouer. Cependant, rien ne dit que cette surveillance ait été opérante sur nous, spectateurs. Tout semble prouver, au contraire, que l'idée de manipulation n'est pas vraiment une idée juste. La télévision, flux énorme de moments qui défilent, a un autre pouvoir. Un pouvoir très ordinaire : invariable, conforme à l'habitude des choses et composant un rituel. Mais aussi de l'ordre de la fascination, de l'oubli et du renoncement. De là à penser que la télévision ne serait peut-être pas si loyale. Entre le politique et le langage, ce livre s'interroge sur la nature de la télévision, sur la stratégie politique, sur ce qui est dit d'information et de fiction, et sur la manière dont cela est dit, sur ce qui est montré et sur ce que cela provoque. Et la télévision, d'espace utilitaire, ordonné, rationnel, redevient énigme, incertitude.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques