Petites causeries

Couverture
F.W. Christern, 1884

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 135 - Quelque diable aussi me poussant , Je tondis de ce pré la largeur de ma langue; Je n'en avais nul droit, puisqu'il faut parler net. A ces mots, on cria haro sur le baudet. Un loup, quelque peu clerc, prouva par sa harangue Qu'il fallait dévouer ce maudit animal, Ce pelé, ce galeux, d'où venait tout leur mal.
Page 135 - D'expier son forfait. On le lui fit bien voir. Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.
Page 133 - Plus d'amour, partant plus de joie. Le Lion tint conseil, et dit: Mes chers amis, Je crois que le ciel a permis Pour nos péchés cette infortune: Que le plus coupable de nous Se sacrifie aux traits du céleste courroux; Peut-être il obtiendra la guérison commune.
Page 133 - Un mal qui répand la terreur, Mal que le ciel en sa fureur Inventa pour punir les crimes de la terre, La peste (puisqu'il faut l'appeler par son nom), Capable d'enrichir en un jour l'Achéron, Faisait aux animaux la guerre. Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés : On n'en voyait point d'occupés A chercher le soutien d'une mourante vie...
Page 147 - Lynx envers nos pareils, et taupes envers nous, Nous nous pardonnons tout, et rien aux autres hommes. On se voit d'un autre œil qu'on ne voit son prochain. Le fabricateur souverain Nous créa besaciers tous de même manière, '' Tant ceux du temps passé que du temps d'aujourd'hui : II fit pour nos défauts la poche de derrière, Et celle de devant pour les défauts d'autrui.
Page 206 - Plus-que-Parfait que j'eusse été que tu eusses été qu'il eût été que nous eussions été que vous eussiez été...
Page 82 - Cette bonne femme lui fit faire un petit chaperon rouge qui lui seyait si bien, que partout on l'appelait le petit Chaperon rouge. Un jour, sa mère ayant cuit et fait des galettes, lui dit: — Va voir comment se porte ta mère-grand; car on m'a dit qu'elle était malade: portelui une galette et ce petit pot de beurre. Le petit Chaperon rouge partit aussitôt pour aller chez sa mère-grand, qui demeurait dans un autre village. En passant dans un bois, elle rencontra Compère le Loup, qui eut bien...
Page 71 - D'une manière délicate, Écarte un peu la cendre, et retire les doigts ; Puis les reporte à plusieurs fois, Tire un marron, puis deux, et puis trois en escroque ; Et cependant Bertrand les croque.
Page 147 - Notre espèce excella ; car tout ce que nous sommes , Lynx envers nos pareils, et taupes envers nous, Nous nous pardonnons tout, et rien aux autres hommes.
Page 152 - Maman! douce maman! cela me fait gémir. Et quand j'ai prié Dieu pour tous ces petits anges Qui n'ont pas d'oreiller, moi, j'embrasse le mien. Seule, dans mon doux nid qu'à, tes pieds tu m'arranges, Je te bénis, ma mère, et je touche le tien! Je ne m'éveillerai qu'à la lueur première De l'aube; au rideau bleu c'est si gai de la voir! Je vais dire tout bas ma plus tendre prière : Donne encore un baiser, douce maman! Bonsoir.!

Informations bibliographiques