Images de page
PDF
ePub

CHAPITRE PRÉLIMINAIRE.

L'ALPHABET.

1. L'alphabet français comprend vingt-six lettres dont voici la prononciation telle qu'on l'enseigne communément dans les écoles en France à présent. Nous donnons aussi, vis-à-vis, l'ancienne prononciation qui est encore fort usitée.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][subsumed][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][subsumed][merged small][merged small][merged small][subsumed][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

1 La lettre h n'a pas de prononciation propre parce qu'elle ne se fait pas sentir réellement. On lui conserve ordinairement le nom ancien ache.

2 Le nom de cette lettre est double v (vé). Le w ne se trouve que dans les mots tirés ou de l'anglais, -et alors il se prononce à peu près ou de l'allemand, et alors il a la prononciation v. Ex. Tramway (tram-ouay); Weber (Vé-berr).

ou

3 Comme se dans rose.

Remarques sur la prononciation.

2. A se prononce généralement comme dans le mot anglais rabble. Ex. table, fable, malade. Il a la prononciation de a dans father seulement quand il est surmonté d'un accent circonflexe, comme dans áne, pâte.

3. Il y a trois sortes d'e: l'e muet, dont le son est peu ou point sensible, comme dans monde, je prie; l'é fermé comme dans été, pécher; et l'è ouvert comme dans succès, promèsse.

4. O suivi d'une syllabe muette a généralement le son de l'o anglais dans not. Ex. porte, note. Dans le corps d'un mot, et suivi d'une seule consonne, o se prononce le plus souvent1 comme dans poet. Ex. local, poli. Avec l'accent circonflexe, ô est long. Ex. apôtre.

5. Y après une consonne se prononce . Ex. système; et après une voyelle, comme deux ¿ (i-i). Ex. pays, voyez (pai-is, voi-iez).

6. H est dite muette quand elle n'empêche ni l'élision (voir p. 12, ¶ 14) ni la liaison. Ainsi on dit l'habit (labi) et les habits (lézabi), H est dite aspirée quand la voyelle finale du mot précédent ne peut être élidée et que ce mot se prononce sé parément. Ex. la hauteur, les héros.2

7. La consonnel est mouillée, c'est-à-dire qu'elle

1 Il n'y a pas de règle absolue pour la prononciation de la lettre o. 2 Sans la séparation, la prononciation serait les zéros!

a le son d'un y fortement accentué, dans les terminaisons ail, eil, euil, wil. Ex. travail, pareil, fauteuil, oil, etc., qui se prononcent à peu près tra-vaye, pa-reye, etc.

En général, les précédés d'un i ont ce son mouillé. Ex. Versailles, Marseille, juillet, cuillère, tailleur, etc. Les exceptions les plus à noter sont ville, tranquille, mille et leurs dérivés.1

8. S entre deux voyelles se prononce z, comme Jans rose. Ex. poison. Autrement s a le son dur, comme dans espoir, poisson, dessert.

9. T au milieu des mots, s'il est suivi d'un i et d'une autre voyelle, se prononce assez souvent comme ss. Ex. potion, initiale.

10. X se prononce tantôt comme cs.

Ex. axe,

extrême; tantôt comme gz. Ex. examen, Xavier. Xa le son de z dans deuxième, sixième, etc.

Accents et signes orthographiques.

11. Les signes qui surmontent souvent certaines voyelles, et qui servent ordinairement à indiquer les différentes sortes d'e et les voyelles longues, s'appellent accents. Il y a trois sortes d'accents: L'accent aigu (') qui se met sur les é fermés. Ex. vérité.

L'accent grave (`) qui se met sur les è ouverts.

1 Il est bon de dire que cette prononciation de 7 mouillé n'est pas universelle. Dans plusieurs parties de la France, on prononce / comme dans le mot anglais William

Ex. progrès, père.-L'accent grave dans à, où, là etc., indique une signification différente et non un changement de prononciation.

L'accent circonflexe (^) qui se met sur la plupart des voyelles longues. Ex. côté, tête, flûte.

12. Le tréma (**), qui est une sorte d'accent, se met sur les voyelles e, i, u pour indiquer qu'il faut les prononcer séparément. Ex. maïs, poëte, Saül.

13. Dans les mots leçon, reçu, façade, il y a sous le c une cédille (5) qui indique que cette lettre doit avoir le son de s (dur).

14. L'apostrophe (') sert à remplacer les voyelles a, e, i élidées, c'est-à-dire supprimées à la fin de certains mots, généralement monosyllabes. Ex. l'âme pour la âme, j'aime pour je aime, s'ils si ils. Toutefois i n'est élidé que dans si devant il et ils et a dans l'article la. (Cf. p. 16, ¶ 5.)

pour

15. Le trait d'union sert à unir deux ou plusieurs mots. Ex. vis-à-vis, avez-vous? Il s'emploie principalement entre le verbe et le pronom sujet dans les formes interrogatives.

Décomposition des mots en syllabes.

16. Un point important pour la bonne prononciation du français est la division des mots en syllabes. Il y a pour cela une règle générale qui se déduira facilement des exemples suivants: monotonie, mo-no-to-nie; inutile, i-nu-ti-le; Amérique, A-mé-ri-que; celui, celui.

« PrécédentContinuer »