Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres
" Sa barbe était d'argent comme un ruisseau d'avril. Sa gerbe n'était point avare ni haineuse ; Quand il voyait passer quelque pauvre glaneuse, — Laissez tomber exprès des épis, disait-il. Cet homme marchait pur, loin des sentiers obliques, Vêtu... "
The French Romanticists: An Anthology of Verse and Prose - Page 70
de Hugh Fraser Stewart - 1914 - 244 pages
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

La légende des siècles: Histoire -- Les petites épopées. Première ..., Volume 1

Victor Hugo - 1859
...forge. | Sa barbe était d'argent comme un ruisseau d'avril. Sa gerbe n'était point avare ni haineuse ; Quand il voyait passer quelque pauvre glaneuse ; «...publiques. Booz était bon maître et fidèle parent; II était généreux, quoiqu'il fût économe; Les femmes regardaient Booz plus qu'un jeune homme,...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

La légende des siècles

Victor Hugo - 1859 - 270 pages
...forge. .Sa barbe était d'argent comme un ruisseau d'avril. Sa gerbe n'était point avare ni haineuse ; Quand il voyait passer quelque pauvre glaneuse ; «...publiques. Booz était bon maître et fidèle parent ; II était généreux, quoiqu'il fût économe ; Les femmes regardaient Booz plus qu'un jeune homme,...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Le Correspondant, Volume 12

1859
...enclin; 11 n'avait pas de fange à l'eau de son moulin; II n'avait pas d'enfer dans le feu de sa forge. Cet homme marchait pur, loin des sentiers obliques,...probité candide! et de lin blanc; Et toujours du coté des pauvres, ruisselants Ses sacs de grain semblaient des fontaines publiques..* Donc, Booz dans...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Revue de Bretagne, de Vendée & d'Anjou, Partie 2

Arthur La Broderie, Émile Grimaud - 1860
...; Puis avait fait son lit à sa place ordinaire; Booz dormait auprès des boisseaux pleins de blé. Cet homme marchait pur loin des sentiers obliques, Vêtu de probité candide et de lin blanc; El , toujours du côté des pauvres ruisselant , Ses sacs de grains semblaient des fontaines publiques....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Revue de Bretagne et de Vendée, Volumes 7 à 8

1860
...Cet homme marchait pur loin des sentiers obliques, Vi''lu de probité candide et de lin blanc; Kl , toujours du côté des pauvres ruisselant , Ses sacs de grains semblaient des fonlitines publiques. Que dites-vous de ces sacs qui semblaient des fontaines, et surtout de cet homme...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

La légende des siècles: Premiére sèrie. Histoire-Les petites épopées

Victor Hugo - 1877 - 395 pages
...forge. Sa barbe était d'argent comme un ruisseau d'avril. Sa gerbe n'était point avare ni haineuse ; Quand il voyait passer quelque pauvre glaneuse : « Laissez tomber exprès des épis, » disait-il. Ses sacs de grains semblaient des fontaines publiques. Booz était bon maître et fidèle parent; II...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Legende des siecles. le serie. Histoire-les petites epopees

Victor Hugo - 1882
...forge. Sa barbe était d'argent comme un ruisseau d'avril. Sa gerbe n'était point avare ni haineuse ; Quand il voyait passer quelque pauvre glaneuse : «...sacs de grains semblaient des fontaines publiques. Rooz était bon maître et fidèle parent; II était généreux, quoiqu'il fût économe; Les femmes...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Les Poètes Français Du XIXe Siècle

Camille Fontaine - 1889 - 402 pages
...haineuse ; 1. Booz, Eng. Boaz, a well-known character in the Bible; see the book of Ruth, chap. III. Quand il voyait passer quelque pauvre glaneuse : "...blanc ; Et, toujours du côté des pauvres ruisselant, 1 Ses sacs de grains semblaient des fontaines publiques. Booz était bon maître et fidèle parent...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Les poètes français du XIXe siècle

Camille Fontaine - 1889 - 395 pages
...III Quand il voyait passer quelque pauvre glaneuse : " Laissez tomber exprès des épis," disait il. Cet homme marchait pur loin des sentiers obliques,...blanc ; Et, toujours du côté des pauvres ruisselant, 1 Ses sacs de grains semblaient des fontaines publiques. Booz était bon maître et fidèle parent...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Victor Hugo: l'homme et le poète

Ernest Dupuy - 1890 - 405 pages
...qu'il ne paraissait pas capable d'exprimer : A l'Empereur Othon qui fut un prince oblique. (Elciis.) Cet homme marchait pur, loin des sentiers obliques,...sacs de grains semblaient des fontaines publi[ques. (Ruth et jBooz.) Cet emploi hardi du mot candide est à rapprocher d'une superbe application du mot...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger ePub
  5. Télécharger le PDF