Dictionnaire de philosophie et de théologie scolastiques: ou, Études sur l'enseignement philosophique et théologique au moyen age ...

Couverture
S'Imprime et se Vend Chez J.-P. Migne, 1856
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 669 - Dieu, c'est-à-dire un être souverainement parfait, auquel manque l'existence, c'està-dire auquel manque quelque perfection, que de concevoir une montagne qui n'ait point de vallée.
Page 507 - Mais néanmoins, lorsque j'y pense avec plus d'attention, je trouve manifestement que l'existence ne peut non plus être séparée de l'essence de Dieu que de l'essence d'un triangle rectiligne la grandeur de ses trois angles égaux à deux droits, ou bien de l'idée...
Page 674 - Et il n'ya rien que je nomme proprement infini, sinon ce en quoi de toutes parts je ne rencontre point de limites, auquel sens Dieu seul est infini. Mais pour les choses où sous quelque considération seulement je ne vois point de...
Page 667 - Or, afin qu'une idée contienne une telle réalité objective plutôt qu'une autre, elle doit sans doute avoir cela de quelque cause dans laquelle il se rencontre pour le moins autant de réalité formelle que cette idée contient de réalité objective...
Page 348 - Abélard paraît avoir sacrifié la réalité des trois personnes à l'unité de Dieu. Il est certain, du moins, que les interprétations qu'il a données des trois personnes ont bien l'air de substituer des distinctions logiques à de véritables existences. Tantôt il compare les trois personnes de la Trinité aux divers termes d'un syllogisme...
Page 668 - C'est pourquoi je veux ici passer outre, et considérer si moi-même qui ai cette idée de Dieu je pourrais être, en cas qu'il n'y eût point de Dieu. Et je demande, de qui aurais-je mon existence? peut-être de moi-même, ou de mes parents...
Page 480 - Quand je change ou de pensée ou de volonté , ai-je cette volonté et cette pensée sans que ma substance y entre ? Sans doute elle y entre : et tout cela au fond n'est autre chose que ma substance affectée , diversifiée , modifiée de différentes manières , mais dans son fond toujours la même. Car en changeant de pensée , je ne change pas de substance ; et ma substance demeure une , pendant que mes pensées vont et viennent , et pendant que ma volonté va se distinguant de mon âme , d'où...
Page 513 - ... contraire à la raison de douter des choses que nous comprenons fort bien, à cause de quelques autres que nous ne comprenons pas et que nous ne voyons point que nous ne devions comprendre.
Page 507 - ... il ne s'ensuit pas qu'il y ait au monde aucune montagne ni aucune vallée , mais seulement, que la montagne et la vallée , soit qu'il y en ait, soit qu'il n'y en ait point...
Page 508 - Dire que quelque attribut est contenu dans la nature ou dans le concept d'une chose, c'est le même que de dire que cet attribut est vrai de cette chose et qu'on est assuré qu'il est en elle.