Dictionnaire gascon-français, dialecte du département du Gers: suivi d'un abrégé de grammaire gasconne--

Couverture
Librairie Archéologique de Didron, 1863 - 143 pages
1 Commentaire
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page iv - rattachant à cette nature de recherches ont déjà été publiés dans diverses provinces de la France. Il cite entre autres le Glossaire du centre de la France, par M. le comte Jaubert: le Glossaire du patois picard ancien et moderne, par M. l'abbé
Page 67 - HAZENDE, RO, adj., fezandier, estivandier, ouvrier qui se paye en prenant une partie de la récolte en nature. HÉ-RACO, sentir mauvais.
Page 119 - à de très-légères différences près, que dans le Français, l'Italien et l'Espagnol. a, b, d, g, i, j, l, m, n, o, p, q, r, s, t, x, y, z, suivent la prononciation française. Le ca toujours le son rude du
Page 140 - cabousseja, secouer la tête, par manie. Esquis, déchirure, esquissa, déchirer. Toute langue possède un certain nombre de syllabes ou sonnantes, que l'on peut appeler virtuelles, car elles expriment par elles-mêmes, et dans tous les mots auxquels elles sont jointes, une idée d'action, de situation, de circonstance. Nous citerons les plus importantes. La syllabe es exprime la séparation, le déchirement, la destruction, la méchanceté : Escana, égorger,
Page 120 - fer, faba, fève, facer, faire ; etc.; sont devenus horno, hierro, haba, hacer. Le son mouillé catalan des deux II est en grand usage dans la langue gasconne, mais on le rend par

Informations bibliographiques