Histoire de la vie du duc d'Espernon, Volume 3

Couverture
Montalant, 1730
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 304 - Château basti sur l'éminence du rocher; et au milieu du rocher on avoit applani un petit chemin qui conduisoit au Havre par une des portes de la ville. Du côté de la terre, la place étoit en pays plus uni; mais elle étoit par là si bien fortifiée qu'au jugement de tous ceux qui la reconnurent ou avant ou après le siège, c'étoit une des meilleures places pour sa grandeur qui fut en France... » En 1621, cette place de Royan ainsi décrite était commandée, au nom du roi, par le capitaine...
Page 162 - ... dans la rue du faubourg. Elle aima mieux , la terre étant éboulée en beaucoup d'endroits, parce que la terrasse n'était pas encore revêtue, s'asseoir sur un manteau , lequel tiré doucement en bas conduisit à l'aise Sa Majesté.
Page 199 - ... qu'effleurer la peau, mais de la sienne il donna du même temps dans le cœur de Richelieu, dont il tomba roide mort par terre, sans jamais parler ni se mouvoir. Je fus inopinément spectateur de ce combat avec quelques autres. Combien de grandes charges futures vîmes-nous vaquer par ce petit coup, et qu'est-ce que ne...
Page 103 - Mets , & on lui donna une chambre « dans le logis du Duc , de laquelle il ne 5, for tit point durant un mois.. Les affai» res furent abfolument réfolues pendant ,, ce féjour.
Page 102 - Bouillon, & qu'il avoit traité » avec lui; que Vincentio lui avoit » rendu compte de tout ce qu'il avoit » fait à Metz , qu'il lui avoit remis fes » chiffres , qu'il fçavoit que lui , Plef« fis , en fon nom de galimatias , s'ap» pelloit Floze , le Duc d'un autre
Page 198 - Cette confideANNKE ration i'ayant arrêté , il voulut au i 6 i 9 • moins témoigner à fon ami abfent, la part qu'il prenoit aux injures qui lui avoient été faites , en querellant ceux qu'il croyoit y avoir le plus contribué.
Page 202 - ... réduire toutes choses en poussière. Cet homme « ayant été surpris sur le point de son exécution, « n'eut pour peine d'un si grand crime qu'un « simple emprisonnement; encore ne fut-il que de « peu de jours. La reine ne voulut point d'autre « satisfaction que celle d'avoir évité le péril. Elle ne « désira pas même qu'il fût appliqué à la question, « afin de n'être point obligée d'avoir du ressenti« ment contre ceux qui lui auraient inspiré ou qui « auraient fomenté une...
Page 106 - Monfieur, de m'en mander parce » porteur , qu'un de mes amis m'a » dit qu'il feroit bien-tôt de retour , » s'en allant en pofte de la part d'un, a, Gentilhomme, dont j'ai oublié le
Page 388 - Majefté s'en apperçut, & n'en fut i624. pas marrie; an contraire, ayant vu ce jour-là près de fa perfonne des Gentilshommes qui avoient quelque dépendance du Duc; elle leur dit: Hé quoi? vous n'êtes pas allez au devant de Mr d'Efpernon,il vous lavera bien la tête quand il fera ici.
Page 198 - Ils avoient feuls obtenu toutes les Places du Gouvernement d'Anjou , qui avoit été accordé à la Reine par le Traité. Rien ne fe donnoit qu'à leurs prieres , & feuls ils avoient la difpofition de toute la Maifon.

Informations bibliographiques