Leçons françaiśes de littérature et de morale, par mm. Noel et de la Place

Couverture
Comité de liquidation de la Soc. Nat. pour la propagation des bons livres, 1848 - 584 pages

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 436 - son mépris. Mais elle était du monde où les plus belles choses Ont le pire destin ; Et rosé elle a vécu ce que vivent les rosés, L'espace d'un matin. * La mort a des rigueurs à nulle autre pareilles : On a beau la prier, La cruelle qu'elle est se bouche
Page 322 - toutes les lois. Enfin Malherbe vint, et le premier en France Fit sentir dans les vers une juste cadence ; D'un mot mis en sa place enseigna le pouvoir. Et réduisit la Musc aux règles du devoir. Par ce sage écrivain la langue réparée N'offrit plus rien de rude
Page 8 - même coup qui nous instruit. Nous devrions être assez convaincus de notre néant ; mais s'il faut des coups de surprise à nos cœurs enchantés de l'amour du monde, celui-ci est assez grand et assez terrible. 0 nuit désastreuse ! ô nuit effroyable ! où retentit tout à coup, comme un éclat de tonnerre, cette étonnante nouvelle
Page 322 - Mais, lorsqu'on la néglige, elle devient rebelle, Et, pour la rattraper, le sens court après elle. Aimez donc la raison; que toujours vos écrits Empruntent d'elle seule et leur lustre et leur prix. La plupart, emportés d'une fougue insensée, Toujours loin du droit
Page 322 - aux règles du devoir. Par ce sage écrivain la langue réparée N'offrit plus rien de rude a l'oreille épurée. Les stances avec grâce apprirent à tomber. Et le vers sur le vers n'osa plus enjamber, Tout reconnut ses lois, et ce guide fidèle Aux auteurs de ce temps sert encor de
Page 8 - si tendres, et la mort plus puissante nous l'enlevait entre ces royales mains. Quoi donc! elle devait périr sitôt ! Dans la plupart des hommes, les changements se font peu à peu, et la mort les prépare ordinairement à son dernier coup; Madame cependant a passé du matin au soir, ainsi que l'herbe des champs; le malin
Page 8 - ces sombres lieux, à ces demeures souterraines, pour y dormir dans la poussière avec les grands de la terre, comme parle Job, avec ces rois et ces princes anéantis, parmi lesquels ' a peine peut-on la placer, tant les rangs y sont pressés, tant la mort est prompte a remplir ces places!
Page 8 - remplir ces places! Mais ici notre imagination nous abuse encore; la mort ne nous laisse pas assez de corps pour occuper quelque place, et on ne voit là que les tombeaux qui fassent quelque ligure. Notre chair change bientôt de nature, noire corps prend un autre nom ; même celui de cadavre , dit Tertullien, parce qu'il
Page 258 - et que vous seriez comptables de tout délai. Gardez-vous de demander du temps : le malheur n'en accorde pas. Eh ! messieurs, à propos d'une ridicule motion du PalaisRoyal , d'une risible insurrection qui n'eut jamais d'importance que dans les imaginations faibles, ou dans les desseins pervers de quelques hommes de mauvaise foi, vous ave/, entendu naguère ces mots forcenés
Page 407 - qu'à demi faite; L'âge insensiblement nous conduit à la mort. Sous avons assez vu sur la mer de ce monde, Errer au gré des vents notre nef ' vagabonde : II est temps de jouir des délices du port. Le bien de la fortune est un bien périssable ; Quand on bâtit sur elle, on bâtit sur le

Informations bibliographiques