Communautarisme: enquête sur une chimère du nationalisme français

Couverture
Demopolis, 2016 - 226 pages
Depuis quelques années, un nouveau discours s'est imposé pour dénoncer la menace que ferait peser le " communautarisme " sur la " République ". Ce thème politique et médiatique semble avoir pour lui la force de l'évidence, au point que nul n'éprouve jamais le besoin de définir le problème. Avec ce mot, il semble aller de soi qu'un ensemble de phénomènes et de comportements, supposés caractéristiques de certaines populations, constitueraient une menace pour le " modèle républicain d'intégration " et la " laïcité ", eux-mêmes supposés être des spécificités nationales. Bien que ce discours binaire oppose deux fantasmes, ses effets sont concrets : en disposant le champ politique comme un terrain d'affrontement nationaliste, ce discours ethnicise la réalité sociale, légitime le racisme et la discrimination, justifie le sécuritarisme et banalise un schéma identitaire forgé par l'extrême-droite. Fruit d'une enquête sociologique sur la genèse et la dynamique politique de ce discours, cet ouvrage traite du thème du communautarisme comme analyseur des transformations du discours médiatique et politique depuis les années 1980. Il montre comment, dans un contexte d'épuisement de la logique intégrationniste, l'on s'est inventé une sorte d'ennemi d'Etat fictif pour tenter de produire par force de l'unité nationale. Mais à quel prix ?

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques