La vie de M. de Moliere

Couverture
Chez Jacques le Febvre, 1705 - 314 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 10 - ... envers votre maître , qui peut vous faire aller comme il voudra; il ne faut pas abuser de sa bonté: ainsi je vous condamne à monter derrière son...
Page 7 - Fatigués des peines de ce monde-ci , nous avons fait dessein de passer en l'autre pour être mieux ; la rivière nous a paru le plus court chemin pour nous y rendre ; ces marauds nous l'ont bouché. Pouvons-nous faire moins que de les en punir ? — Comment ! vous avez raison, répondit Molière. Sortez d'ici, coquins, que je ne vous assomme! dit-il à ces pauvres gens paroissant en colère.
Page 3 - J'aime la vie tranquille, et la mienne est agitée par une infinité de détails communs et turbulents, sur lesquels je n'avoispas compté dans les commencements, et auxquels il faut absolument que je me donne tout entier malgré moi. Avec toutes les précautions dont un homme peut être capable, je n'ai pas laissé de tomber dans le désordre où tous ceux qui se marient sans réflexion ont accoutumé de tomber.

Informations bibliographiques